Julien Perrot (45 ans) a lancé son journal «La Salamandre» il y a 34 ans.

«Ma réponse de gamin»

Interview À 11 ans, Julien Perrot lançait le journal «La Salamandre». Trois décennies et demie plus tard, sa passion reste intacte.

Cet ouvrage propose 52 découvertes de nature, agrémentées de vidéos.

Cet ouvrage propose 52 découvertes de nature, agrémentées de vidéos.
http://www.cooperation.ch/_Ma+reponse+de+gamin_ Cet ouvrage propose 52 découvertes de nature, agrémentées de vidéos.

C’est quoi «La Salamandre» aujourd’hui?
Une équipe de dix-huit personnes qui créent trois magazines nature, des livres, des documentaires, un festival, et depuis peu des vidéos sur Youtube. C’est surtout l’envie de partager la beauté de la nature.

Votre conviction est toujours la même qu’au début?
Quand j’ai lancé le journal, c’était l’époque de Tchernobyl. Ça m’angoissait de voir les adultes détruire la nature. Ma réponse de gamin a été de toucher le cœur des gens en leur expliquant la nature.
Cette prise de conscience est aujourd’hui plus que jamais nécessaire.

Elle est parfaite la nature?
Le parfait suppose l’immobilisme, ce qui n’existe pas dans la nature. Ce sont des équilibres qui se réajustent sans cesse. Je suis sensible à la nature sauvage, non conditionnée par la vie humaine.

L’homme ne fait-il pas partie de la nature?
Nous nous sommes construits en opposition à elle et l’avons aménagée pour nous en protéger. La façon dont on la pille nous mène dans un cul-de-sac. Il faut lui redonner de l’espace pour qu’elle puisse s’exprimer à nouveau. Il y a un équilibre à retrouver et à préserver.

Pourquoi?
L’être humain a besoin de la nature, alors qu’elle peut fort bien se passer de lui. Nous devrions être plus humbles.

Êtes-vous végétarien?
Non, mais je contrôle de plus en plus la provenance de la viande que je mange. Et je fais une croix sur la chasse.

Où passez-vous vos vacances, encore en nature?
J’ai l’air monomaniaque, mais oui. Comme je passe beaucoup trop de temps derrière mon ordinateur, les vacances sont l’occasion de s’immerger dans la nature en famille.

Vous avez des enfants?
Oui, trois. Un garçon et deux filles. Nous sommes une famille recomposée.

Qui admirez-vous le plus?
Par exemple, l’agriculteur, écrivain et militant Pierre Rabhi, pour sa modestie et son courage!

Que feriez-vous avec une baguette magique?
Je concrétiserais un plan d’action ambitieux pour sauvegarder la biodiversité en Suisse, tel que proposé par l’Office fédéral de l’environnement en 2013 déjà. Depuis, silence radio. Il y a manifestement un blocage politique. Quand il s’agit de protéger des papillons ou des fleurs, on passe pour des poètes, c’est pourtant l’avenir de nos enfants!

www.salamandre.net/minute

Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel

Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel
http://www.cooperation.ch/_Ma+reponse+de+gamin_ Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel

«Mon chat se bat»

Les querelles de voisinage entre chats sont fréquentes, surtout si leur concentration dans le quartier est élevée. Si votre minet est du genre bagarreur et qu’il revient souvent à la maison avec des blessures, quelques précautions s’imposent. Premièrement, faites-le castrer ou stériliser. Ainsi, son territoire sera moins étendu et il aura moins tendance à le protéger des intrus. Ensuite, vous pouvez aménager des «cachettes de secours» autour de la maison pour qu’il puisse s’y replier s’il est poursuivi. Par exemple, une petite caisse avec une entrée ne laissant la place que pour un seul chat. De même, il existe des chatières détectant les puces électroniques qui ne laisseront rentrer que votre félin. Enfin, si vous constatez des griffures ou morsures, désinfectez-les au mieux avec de la Bétadine et consultez un vétérinaire. Ce genre de blessure peut facilement dégénérer en abcès!

 
Une question animalière?

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Gilles Mauron

Rédacteur

Photo:
Olivier Born, DR
Publication:
lundi 19.06.2017, 13:01 heure



Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?