Orge perlé: du potage à la haute cuisine

Gagnante L’orge, l’une des plus anciennes céréales du monde, est presque exclusivement cuisinée sous forme de soupe. C’est dommage, car comme le dit la cheffe Tanja Grandits, elle vaut plus que cela. 

Culte, le potage à l’orge perlé des Grisons, additionné de lard et de légumes, est indémodable. Ces neuf dernières années, cette spécialité gourmande a été proposée en grand nombre aux clients séjournant dans le sud-est de la Suisse. Il en existe des dizaines de variantes, sachant que l’on trouve une recette différente dans chacune des 150 vallées des Grisons.
Pendant ce temps, Tanja Grandits a innové. «Depuis que je cuisine au restaurant Stucki à Bâle, j’utilise l’orge dans ma cuisine», explique cette cheffe affichant 18 points au Gault&Millau. Elle l’apprête en salade, en curry ou en gerstotto, une variante du risotto. Réduire cette céréale à un seul plat ne viendrait pas à l’idée de cette championne du bon goût. «L’orge peut être cuisinée de nombreuses manières», explique-t-elle avec enthousiasme. «C’est la céréale la plus facile à préparer et elle conserve longtemps son croquant. De plus, j’aime la sensation qu’elle procure en bouche.» Tanja Grandits est convaincue que cela influe sur la saveur.

«

Avec sa saveur maltée, l’orge est rassasiante et saine»

Tanja Grandits, cheffe du restaurant gastronomique Stucki, à Bâle

Un porridge plutôt que du pain

L’orge, qui est peu exigeante en matière de climat et de sol, est originaire du Proche-Orient. Ayant été l’une des premières variétés de céréales cultivées par l’homme, elle est restée jusqu’au XVIe siècle une denrée de base, cuisinée principalement sous forme de soupe ou de bouillie.
Faire du pain à base de farine pure d’orge n’a jamais été possible et ne l’est toujours pas. «Cela est dû à sa faible teneur en gluten, qui est un liant indispensable à une bonne cuisson du pain», explique Tanja Grandits.
Cette céréale accompagne pourtant parfaitement un petit-déjeuner: «Par exemple, sous forme d’une sorte de riz au lait ou de porridge chaud avec des fruits frais.»

Tanja Grandits, cheffe du restaurant gastronomique Stucki, à Bâle

Dépoussiérer cette céréale

Dans les recettes de Tanja Grandits, l’image poussiéreuse des refuges pour skieurs et randonneurs, qui colle à la peau de l’orge perlé, se dissipe réellement. «Je n’ai rien contre le patrimoine culinaire de la Suisse, mais autrefois, on ne savait tout simplement pas exploiter tout le potentiel de cette céréale.» Aujourd’hui, les choses changent, heureusement. «L’orge devient tendance et prend sa place dans la cuisine, et même dans la haute gastronomie. Elle possède une saveur maltée spécifique, elle est rassasiante et saine.»

Tanja Grandits (46 ans), dont le restaurant bâlois Stucki est noté 18/20 par le Gault&Millau, cuisine avec de l’orge depuis plusieurs années. 

De nombreux bienfaits

La consommation de pain contenant 85% d’orge aurait un effet positif sur la flore intestinale. Grâce aux fibres de l’orge, il est en effet possible de faire baisser la glycémie et de réduire le risque de diabète et de maladies coronariennes, comme l’ont démontré les chercheurs de l’Université suédoise de Lund dans une étude parue l’année dernière.
Tant mieux si elle a un effet bénéfique sur la santé. Mais c’est avant tout pour sa saveur que nous vous invitons à la choyer. Lancez-vous! Tanja Grandits révèle ci-contre deux de ses recettes: une salade et un curry à l’orge perlé.
Vous réfléchissez et vous vous dites que comme le whisky et la bière sont élaborés avec du malt d’orge, vous pourriez en déguster pour ses bienfaits? Ne vous méprenez pas! Il faut faire preuve de modération du côté des boissons, car l’alcool réduit à néant l’effet salutaire de l’orge…

Glossaire: une céréale, des dérivés

  • L’orge nu est de l’orge complète, finement battue, non mondée et riche en minéraux. 
  • L’orge perlé est obtenu par abrasion des grains, qui élimine presque entièrement les glumes (leur enveloppe) et le son, et émousse les extrémités (germes et barbes). 
  • Le gruau d’orge est constitué de grains grossièrement hachés ou concassés.
  • Les flocons d’orge sont des grains complets obtenus par battage et aplatis entre des cylindres après décortication.
  • La farine d’orge est obtenue par mouture de flocons d’orge. Elle contient peu de gluten. 
  • Le malt d’orge est obtenu à partir de grains germés. Il en résulte une production enzymatique qui transforme l’amidon en molécules de sucre. Le malt est utilisé en boulangerie et dans la fabrication de café de céréales, de bière et de whisky.
  • Le jus d’herbe d’orge est le résultat du pressurage de jeunes pousses d’orge. 
  • La poudre d’herbe d’orge est obtenue à partir de jeunes feuilles d’orge séchées et réduites en poudre.

http://www.cooperation.ch/_Orge+perle_+du+potage+ae+la+haute+cuisine ​Orge perlé: du potage à la haute cuisine

Orge perlé bio Pro Montagna, 3 fr. 50/500 g, dans les plus grands points de vente Coop.

Salade d’orge aux herbes avec pistaches et fromage de montagne

Pour 4 personnes
Réalisation: env. 45 min

Ingrédients
SAUCE

  • 1 bouquet de persil plat, lavé et haché grossièrement
  • 1 ½ dl d’huile de colza
  • 1 citron, jus et zeste
  • ½ cc de sucre
  • ½ cc de sel

SALADE

  • 300 g d’orge perlé
  • 1,2 l de bouillon de légumes
  • sel
  • 2 bouquets de roquette, lavée et hachée grossièrement
  • 1 bouquet de persil plat, lavé et haché grossièrement
  • 1 bouquet de menthe, lavée et hachée grossièrement
  • 1 bouquet de basilic, lavé et haché grossièrement
  • 2 oignons de printemps, lavés et coupés en fines rondelles
  • 60 g de pistaches, grillées et hachées

CRÈME D'AVOCAT

  • 1 citron vert, jus et zeste
  • 2 cc de sucre
  • ½ cc de graines d’anis
  • 1 cs de crème fraîche
  • 1 avocat mûr
  • 1 bonne poignée de feuilles de basilic, finement hachées
  • sel
  • poivre noir du moulin

FROMAGE CROUSTILLANT

  • 150 g de fromage de montagne

Préparation
SAUCE: mixer très finement et assaisonner.

SALADE: rincer l’orge perlé à l’eau froide dans une passoire. Le cuire dans le bouillon de légumes salé pendant 15 min environ, égoutter. Hacher grossièrement toutes les herbettes et les mélanger avec l’orge refroidi. Ajouter les oignons et les pistaches. Laisser mariner avec la sauce et assaisonner à nouveau si nécessaire.

CRÈME D'AVOCAT: porter à ébullition le jus et le zeste de citron vert avec le sucre et laisser réduire un peu. Ajouter la crème fraîche et les graines d’anis et laisser infuser 5 min. Passer la sauce au chinois, puis au mixeur avec l’avocat et le basilic. Assaisonner.

FROMAGE CROUSTILLANT: râper finement le fromage, l’éparpiller sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et passer au four à 160 °C pendant 8 min jusqu’à ce qu’il croustille et prenne une couleur dorée. Laisser refroidir sur une grille.

DRESSAGE: répartir la crème d’avocat à la poche à douille sur la salade. Saupoudrer de fromage croustillant. Décorer avec de la roquette et des herbettes.

Curry d’orge et de betteraves rouges, chutney noix de coco

Pour 4 personnes
Réalisation: env. 1 h 45

Ingrédients
CURRY

  • 1 cs d’huile de tournesol
  • 1 gousse d’ail, finement hachée
  • 1 cs de gingembre, finement haché
  • 1 cs de pâte de curry rouge
  • 10 baies de genièvre, écrasées
  • 5 dl de lait de coco
  • 2 dl de jus de betterave rouge
  • 2 oignons rouges, coupés en fines lamelles et brièvement blanchis
  • 300 g de betteraves rouges cuites, épluchées et coupées en dés
  • 200 g d’orge perlé, cuit 
  • env. 15 min dans un bouillon de légumes
  • sel

CHUTNEY

  • 50 g de flocons de noix de coco
  • 1 citron vert, jus et zeste
  • 2 cs de gingembre, finement haché
  • 1 gousse d’ail, finement hachée
  • 1 cc de sucre
  • 4 cs de jus de betterave rouge
  • 1 généreuse pincée de sel

CHIPS

  • 1 noix de coco, décortiquée
  • 3-4 cs de jus de betterave rouge

Préparation
CURRY: chauffer l’huile dans une cocotte et faire revenir l’ail, le gingembre, la pâte de curry et les baies de genièvre 2 min. Déglacer avec le lait de coco, ajouter le jus de betterave. et laisser mijoter 10 min. Ajouter les oignons, les betteraves rouges et l’orge, puis saler.

CHUTNEY: mélanger le tout.

CHIPS: râper la noix de coco en copeaux et les laisser mariner dans le jus de betterave. Les étaler sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et les laisser sécher au four à 90 °C env. 1 h.

DRESSAGE: surmonter le curry de chutney et de chips.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Nadine Bauer
Photo:
Heiner H. Schmitt
Publication:
lundi 13.02.2017, 13:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?