«Pour grandir, nos amis ne suffisent pas»

Alain Valterio, psychologue analyste jungien

Alain Valterio, psychologue analyste jungien
Alain Valterio, psychologue analyste jungien

Je suis en couple depuis un an, nous avons des projets et même acheté un appartement. Le problème, c’est son ex qui n’arrête pas de me dénigrer et de dire que je lui ai pris sa place. Je ne sais plus que faire et c’est très dur pour le moral. Cynthia (22 ans)

Savez-vous que la légendaire guerre de Troie dont personne ne sait si elle a réellement eu lieu, a été provoquée par le fait que deux hommes convoitaient la même femme? Le fait qu’ici, vous soyez deux femmes qui convoitent le même homme, ne change rien. Si l’ex de votre amoureux est encore amoureuse de lui, ne vous attendez pas à ce qu’elle vous encense, c’est la guerre, d’autant plus que c’est probablement lui qui a dû la quitter pour vous.
Aux yeux de l’ex, vous êtes non seulement celle «qui lui a piqué son mec» mais aussi celle «qui a tendance à piquer le mec des autres».
Elle va non seulement vous détester mais aussi se charger de ternir votre réputation, ce qui peut être salutaire dans votre cas: vous semblez trop sensible à ce que pense votre rivale de vous, ce qui dénote une psychologie d’oie blanche. Les oies blanches doivent à tout prix éviter la moindre culpabilité, ce qui en fait des femmes faciles à manipuler.

Pour grandir, nos amis ne suffisent pas, il y faut aussi des ennemis! Ceux-ci nous obligent à désobéir à la loi du plus vertueux pour obéir à celle du plus fort. La plus forte ici c’est vous puisque c’est vous qui êtes l’élue. Nos ennemis nous obligent à convoquer un double de nous-même, un double resté dans l’inconscient et qui ne correspond pas tout-à-fait à l’image que l’on a de soi. Si vous souffrez de ce que pense de vous l’ex de votre amoureux, c’est que vous vous interdisez de triompher sans modestie d’avoir été l’élue. Reconnaître ses victoires, c’est aussi important que de reconnaître ses défaites.
La boue que jette sur vous votre adversaire va sans doute souiller la blancheur de vos plumes mais elle va durcir et devenir une armure qui devrait vous permettre d’affronter d’autres guerres. l

Alain Valterio répond dans sa chronique à l’une de vos questions
Le blog d'Alain Valterio

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Photo:
Alamy
Publication:
dimanche 29.03.2015, 20:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?