Qui l’a inventé? C’est un Suisse!

Swiss made La Suisse a engendré de nombreux Géo Trouvetou. Et bien des objets de la vie quotidienne sont le fruit du génie inventif helvétique.

Pas de fausse modestie: la Suisse est performante et peut en bonne conscience se qualifier de pays le plus novateur du monde. Selon le «Global Innovation Index», la Suisse est championne du monde 2014 de l’innovation. Ce titre a été décerné par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), en collaboration avec l’école française de management Insead. La Suisse se classe ainsi déjà pour la quatrième fois de suite à la première place du classement de l’OMPI. Et c’est mérité car les innovations sont la base de la croissance économique et renforcent la compétitivité au plan international.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Fromage, chocolat et montres ont fait la renommée de la Suisse. Mais au-delà de ces clichés, notre pays a produit quantité d’inventions qui se sont établies dans le monde entier. Certaines consistent en des objets utilitaires qui simplifient le quotidien et qui sont imbattables, tant par leur forme que par leur fonction.
Parfois, elles sont le fruit de longs tâtonnements et parfois celui du hasard. Ce qui est sûr, c’est qu’une petite histoire se cache derrière chaque invention. À l’exemple de la fermeture Velcro, souvent utilisée de nos jours pour des vestes, des chaussures, des sacs ou des casques de vélo. À l’origine de cette invention, une plante indigène: la grande bardane dont les fruits sphériques sont pourvus d’innombrables petits crochets.
L’histoire veut que l’ingénieur romand Georges de Mestral (1907–1990) ait eu l’idée de cette invention au début des années 1940 en revenant d’une promenade en campagne avec son chien. Il remarque qu’il est difficile d’enlever les fruits de bardane accrochés à son pantalon et aux poils de son chien. Examinant à la loupe ces fruits dotés de fines épines, il découvre le principe de fonctionnement de ce que l’on appelle aujourd’hui communément la «fermeture Velcro» (abréviation de velours-crochet). Il breveta son idée en 1951.
Voici quelques autres produits et objets utilitaires inventés par des Suisses.

Anti-Brumm

Le sauveur de nos soirées d’été: l’Anti-Brumm, qui chasse les moustiques.

À quoi la Suisse fait-elle confiance par une chaude et humide soirée d’été pour tenir les moustiques à distance? À l’Anti-Brumm qui répand une odeur pénétrante. L’histoire à succès de cet anti-moustiques dans une petite bouteille rouge commence à Herrliberg (ZH). C’est là que le diplômé de l’école technique Eduard Vogt crée en 1957 une entreprise de soins corporels naturels. Il avait acquis ses connaissances dans ce domaine en ayant travaillé quelques années auparavant dans une droguerie. Lors d’un de ses nombreux voyages qui l’emmène en 1972 au Sénégal, il fabrique un mélange à étaler sur la peau fait de diéthyltoluamide (DEET) et d’huiles essentielles pour se protéger des piqûres de moustiques. La mixture s’avère efficace et donne naissance à l’Anti-Brumm***, recommandé par l’Institut tropical suisse.

Presse-ail

Impensable de se passer d’ail dans une sauce, grâce au presse-ail.

Trois inventions légendaires pour la cuisine proviennent de la maison Zyliss: Karl Zysset (1907–1998), fondateur de la marque, développe en 1948 le presse-ail*. Plus tard, ce mécanicien sur cycles et propriétaire d’un magasin de vélos à Lyss (BE) enrichit également le monde entier d’un hache-tout Zyliss*, puis d’une centrifugeuse à salade*. Zyliss est la contraction du nom de famille et de l’ancien siège de l’entreprise à Lyss.

Gourde Sigg

Vous partez en randonnée? La gourde Sigg vous accompagne.

C’est en 1908 que le spécialiste de transformation des métaux Ferdinand Sigg (1877–1930) et Xaver Küng créent la fabrique d’aluminium Küng, Sigg & Co. à Bienne. Ils sont alors convaincus que l’alu sera le matériau du futur. L’entreprise qui fabrique des articles ménagers, de sport et de loisirs jette, deux ans après sa fondation, les bases du succès futur de l’«Original Swiss Bottle» en développant une simple bouteille de randonnée.
Au début, celle-ci est particulièrement appréciée des alpinistes en raison de sa robustesse et légèreté; une bouteille qui n’est en fait rien d’autre qu’un tuyau fermé en alu avec un goulot et un pas de vis. En 1916, Xaver Küng ayant quitté l’entreprise, cette dernière déménage à Frauenfeld, son siège actuel, où la gourde Sigg* est aujourd’hui encore fabriquée. La bouteille de boisson en alu est entre-temps devenue un classique du design, alliant écologie et fonctionnalité; elle est d’ailleurs aussi exposée depuis de nombreuses années au Museum of Modern Art (MoMA) à New York.

Feuille d’emballage en cellophane

La cellophane permet de conserver les produits frais.

Lorsqu’en 1908, le chimiste suisse et ingénieur en textiles Jacques E. Brandenberger (1872–1954) fait breveter son procédé pour la fabrication en continu de feuilles transparentes en cellulose, personne n’imagine l’importance que prendra cette invention. Entre-temps, la «cellophane» est devenue un terme mondialement connu et la feuille d’emballage en cellophane sans doute présente dans tous les ménages. Le nom de la marque «Cellophane» est la contraction de «cello», renvoyant au matériau de base qu’est la cellulose, et «diaphane» (transparent).

L’économe Rex

L’économe Rex se trouve dans toutes les cuisines.

Avec sa lame pivotante*, l’économe Rex est aujourd’hui un ustensile indispensable dans les cuisines des ménages. Grâce à sa construction simple et parfaitement ergonomique, éplucher à la main des fruits ou des légumes est un jeu d’enfant. Alfred Neweczerzal (1899–1958) est l’inventeur de cet ustensile. Ce fils d’immigrant tchèque, né à Davos, a fait breveter son invention sous le nom de «Rex» en 1947.

Victorinox Swiss Army Knife

Qui ne connaît pas encore le couteau suisse?

En 1884, au terme de ses années d’apprentissage à Paris et en Forêt-Noire, Karl Elsener (1860–1918) devient indépendant en ouvrant un atelier de coutellerie à Ibach (SZ). Parallèlement, et sur son initiative, est créée l’Association suisse des couteliers, avec pour idée de développer un couteau pour l’armée suisse. En 1891 a lieu la première livraison du couteau du soldat à l’armée helvétique. Mais une entreprise concurrente allemande à Solingen rend la tâche difficile aux artisans suisses si bien que les collègues d’Elsener renoncent à fabriquer des couteaux. Elsener croit au produit et développe dans la foulée le couteau d’officier et de sport, plus élégant, protégé légalement en 1897. Le modèle multifonctionnel, bien qu’identifié plus tard dans le monde entier comme «Original Swiss Army Knife*», ne fit toutefois jamais partie de l’équipement officiel de l’armée suisse. Le nom de l’entreprise Victorinox est une contraction du prénom de la mère de Karl Elsener, Victoria, et d’inox, l’acier inoxydable.

Séchoir parapluie Stewi

Le Stewi offre 60 mètres de cordes à linge sur un espace réduit.

Le séchoir parapluie, plus connu sous le nom de Stewi**, est également un incontournable. Avec une longueur totale de séchage de 60 mètres, on peut faire sécher des corbeilles entières de linge sur cette toile d’araignée. C’est en 1947 que l’ingénieur zurichois Walter Steiner (1921–2009) invente cette armature dépliable permettant d’y suspendre et faire sécher du linge humide. Les premiers modèles comportent encore des bras de soutien en bois et des cordelettes de chanvre. Stewi est la contraction des noms de Steiner et Winterthour, ville où se trouve aujourd’hui encore le siège de l’entreprise familiale.

Souris d’ordinateur de série

La souris de Logitech est la première à être produite à grande échelle.

L’histoire de cette souris commence par une méprise: ce n’est pas l’entreprise vaudoise Logitech qui a inventé la souris d’ordinateur mais l’Américain Douglas Engelbart, en 1963. Cependant, à l’époque personne n’y prend garde car il n’existe pas encore d’écran avec une surface graphique nécessitant une souris. C’est le Neuchâtelois Daniel Borel, qui étudie à l’EPFL de Lausanne et à la Silicon Valley, qui reconnaît le premier le potentiel de cette invention. Son entreprise, créée en 1981 comme maison de production de logiciels, rachète le brevet et développe encore la même année le logiciel pour une utilisation simple de la souris. En 1982, les jeunes entrepreneurs de Logitech développent, en collaboration avec l’EPFL, la première souris au monde produite en série. Depuis lors, elle cartonne****.


*Disponible dans des grands Coop City
**Disponible chez Coop brico + loisirs
***Disponible dans les pharmacies Coop Vitality
****Disponible chez Interdiscount.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Yvonne Fertsch
Photo:
Keystone, Beatrice Thommen-Stöckli, SP
Publication:
lundi 20.07.2015, 15:05 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?