Gabriel Serero élaborera un menu trois plats pour une centaine de convives avec des produits sauvés de la poubelle. 

Seconde main gastronomique 

Bonne action Cinq chefs créeront entre le 19 et 
le 23 décembre à Lausanne des menus festifs avec des aliments qui ne peuvent plus être vendus en magasin, 
mais qui restent d’excellente qualité.

Une camionnette de Table Suisse vient de stationner devant la cuisine du traiteur Conte-Goûts, au centre de Lausanne, ce mardi matin. Pascal et Michael en descendent. Les deux jeunes civilistes viennent de terminer une tournée de six magasins de la ville, où ils ont récupéré des fruits et des légumes sortis des rayons parce qu’un peu abîmés, mais encore très bons.
Afin de mieux faire connaître la fondation au grand public, Baptiste Marmier, responsable Table Suisse pour les cantons de Vaud, Neuchâtel et Jura, met sur pied avec le conseiller communal lausannois Denis Corboz des soirées «2e service». Cinq chefs relèveront le défi cette année dans la grande salle du Cazard, à Lausanne. Ils improviseront des menus gastronomiques avec des aliments récupérés. «On cherche à sensibiliser le consommateur sur le gaspillage alimentaire. En jetant moins, on peut faire d’importantes économies», martèle l’élu vaudois. Le bénéfice des soirées (repas: 60 fr., soirée VIP du 22 décembre: 100 fr.) sera reversé à l’opération «Cœur à Cœur» de la RTS, en faveur de ceux qui vivent dans la précarité en Suisse.
Les marchandises distribuées par Table Suisse sont destinées à des personnes dans le besoin. «On est très pourvus à la fin de l’année, car nos partenaires, dont Coop, sont très achalandés. Or, comme plusieurs institutions sociales avec lesquelles nous travaillons ferment à ce moment-là, c’est difficile de tout distribuer», regrette Baptiste Marmier.
Le chef autodidacte Gabriel Serero, de Conte-Goûts, œuvrera le 20 décembre sur la scène du Cazard, face à une centaine de bouches à nourrir: «C’est le b.a.-ba de la cuisine de savoir recycler des produits. Je soutiens tout ce qui peut combattre les déchets.» Aujourd’hui, il découvre pour la première fois des denrées récupérées par Table Suisse. «Magnifique, avec cette papaye gâtée, j’imagine une super purée. Et ces artichauts, ils sont fantastiques!»

Le chef initie Denis Corboz aux senteurs des épices et compte sur Baptiste Marmier pour l’épluchage.

Des chips de chou kale

À la vue du chou kale, il transmet sa recette de chips, qui se conservent plusieurs jours: «Je mélange les jeunes pousses à de la sauce soja, du miso, de l’huile de sésame et de la sauce d’huître. Je mets le tout sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et je fais sécher au four environ 3 h à 40 °C.»
Avec des carottes, du chou-fleur et des radis, Gabriel Serero prépare ce matin des pickles, c’est-à-dire des légumes au vinaigre (voir sa recette dans l'onglet dédié), en vue du grand soir. «Ils se conservent très bien, c’est l’avantage. J’élaborerai le reste du menu à trois plats au cours de la deuxième et de la troisième livraison de Table Suisse, juste avant l’événement.» Son objectif: prouver que «tous les superlatifs que l’on recherche en gastronomie peuvent être atteints de manière simple».

Transformer le surplus

En l’écoutant et en le regardant travailler, Baptiste Marmier et Denis Corboz observent enthousiastes qu’il serait judicieux d’élaborer un livre de recettes de base pour recycler les aliments récoltés par Table Suisse. «Et un projet national devrait se créer à Genève en vue de transformer les gros surplus saisonniers, par exemple en séchant les fruits», annonce Baptiste Marmier.
En attendant, Pascal et Michael sont repartis en quête d’autres produits. Nombreux sont ceux qui comptent sur leurs livraisons.

Du 19 au 23 décembre au Cazard, rue Pré-du-Marché 15 à Lausanne, dès 19 h. Avec, dans l’ordre, les chefs Rafael Rodriguez, Gabriel Serero, Lionel Rodriguez, Philippe Ligron et François Grognuz.

Réservations

Astuces: recycler ses aliments

  • Élaborer des compotes, des purées ou des confitures avec les fruits abîmés. 
  • Congeler les légumes et les fruits frais que l’on aurait en surplus.
  • Consommer la laitue romaine flétrie après l’avoir blanchie et fait revenir à la poêle dans de l’huile d’olive, avec de l’échalote ou de l’oignon. 
  • Avec le pain sec, préparer des croûtons, voire des croûtes au fromage ou aux champignons. 
  • Utiliser les carcasses, les os et les arêtes pour préparer des fonds de viande et du fumet de poisson.

Pickles de légumes

Recette de Gabriel Serero

Pour 2 à 4 bocaux, selon la taille

Ingrédients

  • 8 carottes 
  • une botte de radis 
  • 1 chou-fleur
  • 200 ml de vinaigre 
  • 300 ml d’eau
  • 100 g de sucre ou de miel
  • laurier
  • épices (selon ses goûts et ce que l’on a en réserve: cardamome, coriandre, cumin…)
  • grains de poivre
  • 3 cc de sel

Préparation
Laver les légumes et enlever les morceaux abîmés. Éplucher les carottes et les trancher en bâtonnets. Couper les fanes des radis. Détailler le chou-fleur en rosettes. Déposer harmonieusement les crudités dans les bocaux. Porter le liquide à ébullition, avec le sucre ou le miel, le laurier, les épices et le poivre. Verser le tout sur les légumes en les recouvrant et fermer les bocaux de manière hermétique. Patienter une semaine au moins – deux de préférence – avant de consommer. Un régal en accompagnement d’une raclette ou d’une omelette ainsi que dans un sandwich ou une salade.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Joëlle Challandes

Rédactrice

Photo:
Bassam Jreidi 
Publication:
lundi 04.12.2017, 12:35 heure





Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?