Pourquoi j’étudie? Pour faire quoi, plus tard?

«Trouver sa voie, savoir ce qu’on va faire…»

Isabel Pérez, conseillère pédagogique, répond à vos questions.

«Notre fils de 14 ans se pose beaucoup de questions sur son avenir et se cherche. Il a de bons résultats en classe, mais ne voit pas très bien pourquoi il continuerait des études. Comment pouvons-nous l’aider à trouver sa voie?» Hélène (38 ans) et Jacques (43 ans)

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Souhaitez-vous que votre fils poursuive ses études, ou qu’il trouve sa voie? Ce n’est pas parce qu’il est à l’aise scolairement qu’il doit choisir les études. Il est légitime et sain qu’il se demande pourquoi étudier. Nombre de parents encouragent leurs enfants à poursuivre les études. Cela les rassure, et ils pensent que leur enfant «ne se ferme pas de portes».
Mais sans esquisse de projet, l’étudiant risque de s’essouffler et, après avoir savouré un certain confort dans sa condition d’étudiant, il risque de se heurter à une lassitude et à un manque de sens. Pourquoi j’étudie? Pour faire quoi? A moins qu’il n’étudie dans un premier temps pour le moins, par goût et curiosité intellectuelle.
Adultes, vous êtes conscients qu’en fonction du parcours suivi, la carrière sera plus ou moins assurée. De même que les possibilités d’évolution, et le niveau de vie… Mais les études ne sont pas le gage d’une vie professionnelle sans embûches. Nous sommes ancrés dans une société où l’on nous demande de «trouver notre voie », de «savoir ce que l’on va faire de sa vie». Et, derrière ces expressions, ce sont souvent des réponses d’ordre professionnel que l’on obtient. Est-ce là l’essentiel?
Cela étant, pour l’accompagner, favorisez sa curiosité intellectuelle. Par quoi est-il intéressé? Veut-il faire de l’une de ses passions un métier ou veut-il trouver une voie lui permettant de s’adonner à ses passions. Procédez par élimination. Si tu n’étudies pas, voici les alternatives qui s’offrent à toi à moyen terme, et voilà celles qui ne seront plus accessibles dans l’immédiat.
Proposez-lui de faire des stages, de se rendre à des journées portes ouvertes au sein d’écoles, d’entreprises.
Posez-lui des questions pragmatiques. Veux-tu travailler à l’extérieur, à l’intérieur? Être entouré de nombreuses personnes? Imagines-tu une profession qui exige de la force et de travailler de tes mains, ou une profession dans laquelle c’est l’intellect qui prédomine? As-tu un talent que tu souhaites utiliser dans ta vie professionnelle? Etc. Enfin, il peut consulter un psychologue conseiller en orientation. Et gardez à l’esprit que, quel que soit le choix de votre fils, il sera important que vous le respectiez. Quitte à ce qu’il change d’avis… plus tard.

Vous avez des questions

Notre pédagogue vous répond

Vous êtes parents et vous vous posez des questions sur l’attitude ou le comportement de votre enfant, que ce soit à l’école, à la maison, durant ses loisirs, avec ses camarades? Vous aimeriez avoir l’avis ou le conseil d’une spécialiste? Envoyez-nous vos questions! Notre spécialiste Isabel Pérez, conseillère en pédagogie, répond aux questions des lecteurs de «Coopération» dans sa chronique. Vous pouvez nous les faire parvenir directement grâce au lien ci-dessous.

La pédagogue répond à vos questions

_

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

.

texte:
Alamy
Publication:
lundi 07.03.2016, 14:00 heure





Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?