This presentation requires the Adobe Flash Player. Get Flash!

«Voices of Gospel»

L’Etat américain de l’Alabama est la capitale du chœur gospel «Disciples for Christ», de Prince Yelder. Dans le cadre de la tournée «Voices of Gospel», ils se produiront bientôt en Suisse. En voici un avant-goût, en direct des Etats-Unis. Reportage à Birmingham.

Il est 7 h, ce dimanche, au n° 1740 de la Cleburn Avenue à Birmingham (Alabama). Les premiers fidèles ont déjà pénétré dans la New Hope Baptist Church: des femmes d’un certain âge, vêtues de tailleurs élégants et portant des chapeaux originaux. Elles ont choisi les meilleures places. Munies d’éventails qui ressemblent à des raquettes de ping-pong et sont ornés du portrait de la famille Obama, elles attendent que l’église se remplisse.

A 8 h, les rues s’éveillent. Des voitures vont et viennent, s’arrêtent. Hommes, femmes et enfants habillés avec soin en descendent. Ils se saluent et bavardent avant d’entrer dans l’église par les différentes portes.

Le chef de chœur Prince Yelder est aussi, selon la situation, accompagnateur musical et chanteur.

Le chœur Disciples for Christ a été fondé par Prince Yelder. Cet homme de 47 ans – ni son attitude ni son style ne permettent de deviner son âge – est le responsable musical de la New Hope Baptist Church. Il assure la prise en charge des chanteurs et des musiciens de l’église. Il dirige également le Birmingham Mass Choir, le grand  chœur de la commune, et le chœur Disciples for Christ, qui, lui, ne fait pas partie de l’église. Chacune de ces chorales est dédiée à la musique gospel (voir encadré).

Pour Prince Yelder, le gospel est la seule musique qui compte: «Dans ma famille, on m’a toujours dit: si tu veux chanter, chante du gospel, nous confie-t-il en riant. Ma mère est très stricte à ce propos.» Elle-même a été une chanteuse de gospel célèbre à Birmingham. Elle lui a transmis son talent avant de lui apprendre à jouer du piano. Après la scolarité secondaire, Prince Yelder s’est vu proposer une bourse pour poursuivre ses études musicales. Il a préféré opter pour une carrière au sein d’une radio consacrée au gospel. Il a commencé à jouer de la musique pour plusieurs églises et à écrire ses propres chants gospel.  Son travail à la radio lui a été utile, lui permettant d’aiguiser son oreille et de développer un goût affirmé pour les morceaux qui trouveraient un écho auprès du public.

Haley Mitchell, l’une des voix du groupe, et aussi chanteuse dans le chœur de l’église.

A 19 ans, il enregistre son premier disque avec un chœur basé en Floride. Sa musique le conduit au Japon, en Corée, au Mexique et en Europe, où il peut réaliser des projets en tant que chanteur et responsable d’atelier. En 1997, il fonde son propre chœur, les Disciples for Christ. «Je voulais donner ma touche personnelle: des chants exceptionnels et des costumes prestigieux. Mes choristes, femmes et hommes, doivent être habillés avec classe.» Et en effet, ce dimanche matin, les choristes de Disciples for Christ sont apprêtés de la tête aux pieds: les femmes portent des hauts talons et des robes élégantes, les hommes sont en costumes. Les robes plus traditionnelles qu’on retrouve souvent dans le gospel sont réservées à certains concerts spéciaux.



Tandis qu’à l’étage les choristes chauffent leurs cordes vocales, en bas, le pasteur Clarke fait monter l’exaltation chez les fidèles de la paroisse. Ici, la religion n’est pas qu’une affaire de prêche:  elle est vécue activement. Et les fidèles sont aussi dynamiques durant le service religieux. Le sermon du pasteur, qui porte ce jour-là sur l’excès (overflow), est accueilli par des hochements de tête approbateurs, des amen scandés à haute voix et des alléluias prononcés avec ferveur.

  • Le gospel, ce n’est pas uniquement du chant, mais aussi de la danse et beaucoup de rythme. Bref, une grande fête.
  • Une messe ne saurait se passer de musique d’excellente qualité.
  • Prince Yelde.
 

Aux Etats-Unis, un service religieux ne peut se passer de musique. Surtout pas dans la culture afro-américaine. «S’il est mauvais, un chœur peut ruiner une église, affirme Prince Yelder. Les gens viennent à l’église pour écouter les chants – avant d’écouter le pasteur. Ce n’est que si le chœur chante correctement, avec énergie et en faisant passer un message, qu’il sera à même de soutenir le pasteur, permettant ainsi à l’Eglise de se développer. L’énergie qu’il déploie peut également être ressentie par les non-croyants. C’est pourquoi le gospel se répand autant, même à l’extérieur de l’Eglise.»

C’est cette même énergie que les Disciples for Christ dégagent aujourd’hui dans l’église. C’est avec fierté que le pasteur annonce leur entrée en scène. Les paroissiens les accueillent avec force applaudissements. Avec plus de ferveur encore que dans la salle de répétition, les choristes entonnent les hymnes, dansent et tapent dans leurs mains.

Haley Mitchell (32 ans) est l’une des solistes. Elle chante depuis douze ans au sein des Disciples for Christ. «J’ai assisté à l’un de leurs concerts et je me suis dit Waouh! Qu’est-ce que j’aimerais faire ça! Je leur ai fait part de mon intérêt. J’ai passé une courte audition et j’ai été retenue. Et je prends autant de plaisir aujourd’hui qu’au début.» Un plaisir communicatif: les fidèles se lèvent tous après quelques notes et se joignent au mouvement. «On adore quand le public nous accompagne, sourit Prince Yelder. C’est comme ça qu’on sait qu’on a fait du bon boulot.»

A part les concerts à l’église, le chœur enregistre des disques et s’associe à divers événements, dont certains de taille: en décembre, il participera à la tournée de Voices of Gospel avec un autre chœur, et donnera une série de concerts dans plusieurs villes suisses, notamment: à Genève (15.12) et Lausanne (17.12). L’autre chœur, St. Stephen Baptist Church Choir, sera présent à Bienne (2.12), Monthey (9.12) et Neuchâtel (10.12).

«Voices of Gospel»: en grande tournée suisse

Du 2 au 18 décembre, plusieurs chœurs américains de gospel effectueront une tournée en Suisse. Vingt-quatre concerts sont programmés dans quinze villes. Toutes les informations concernant la tournée «Voices of Gospel» sont sur: www.voicesofgospel.ch

Avec la Supercard Coop, bénéficiez d’un rabais de 10 fr. sur tous les concerts (à l’exception du dîner de gala de la représentation à Bâle) et toutes les catégories de billets (non cumulable avec le rabais «jeunes» de 20 fr.). Offre valable dans la limite des stocks disponibles. Les billets peuvent être réservés sur www.voicesofgospel.ch ou au n° de tél. 0900 900 100 (95 ct./minute), ainsi qu’au service à la clientèle des Coop City.

Commentaires (2)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Michaela Schlegel
Photo:
Darrin Vanselow
videos:
Michaela Schlegel | www.youtube.com
Publication:
mardi 29.10.2013, 00:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?