Il est plus facile de contenter les enfants 
avec des nuggets et des pommes duchesse qu’avec de la soupe à la courge! 

Vrai défi: bien manger au quotidien

Repas Pas facile de satisfaire tous les estomacs d’une smala au quotidien, tout en assurant une cuisine équilibrée. L’expérience de la famille Jakaj, de Renens (VD).

Leart (3 ans) fait la moue face à sa soupe, comme c’est le cas depuis quelque temps avec la plupart des assiettes que ses parents lui présentent. Hamdi (11 ans dans quelques jours) n’aime pas les légumes, mais ne se lasse jamais de pizza… Heureusement, Valtine (12 ans) mange de tout.
Les trois garçons de Liridon (34 ans) et Fatmire (32 ans) Jakaj font souvent tourner leurs parents en bourrique au moment de se mettre à table. «Je passe beaucoup de temps en cuisine, car c’est important de bien se nourrir. Mais quand je constate que les enfants n’aiment pas, c’est parfois décourageant. Il faut faire preuve de patience, c’est inutile de les forcer à manger», témoigne cette mère au foyer.

Fatmire, qui aime cuisiner, s’inspire de recettes pour trouver de nouvelles idées.

Un menu sur mesure

Histoire d’éviter une mauvaise ambiance durant les repas, Liridon observe qu’il n’est pas rare qu’Hamdi, passionné de foot, ait droit à son propre menu, sans légumes: «C’est seulement une phase, il va bien finir par manger de manière plus équilibrée… Heureusement, il aime les fruits», sourit ce chef de rayon, qui a pris ses fonctions à Coop Prilly Centre il y a trois semaines après avoir travaillé à Coop Caroline, à Lausanne. C’est ce père de famille qui s’occupe des courses pour toute sa tribu: «Je les fais deux fois par semaine et j’achète en grande quantité: on a deux congélateurs.»
À midi, toute la famille mange ensemble, à l’exception de l’aîné, qui dîne chez ses grands-parents, situés tout près de son école. «J’apprécie de pouvoir rentrer à la maison pendant ma pause et de profiter de voir les miens. Il faut être bien organisé, mais ça en vaut la peine», estime Liridon. Les pâtes, le riz et le poulet ont l’avantage de contenter tout le monde. Fatmire les agrémente volontiers de sauces, à base de légumes.
Le soir, les enfants partagent un repas vers 18 h et leurs parents soupent plus tard, vers 20 h: «C’est moins stressant ainsi pour tout le monde.»

Entre «bureks» et raclette

Une fois par semaine, place aux spécialités du Kosovo, le pays d’origine de la famille Jakaj, où l’on parle à la fois français et albanais. Fatmire prend le temps de mitonner des bureks (feuilletés) au fromage frais et à la viande, ainsi que des pite (rouleaux de pâte) aux épinards et à la feta. «Mais on mange aussi souvent la raclette: on s’est très vite intégrés en Suisse, où sont nés nos trois enfants. J’adore la mentalité ainsi que l’accueil de ce pays», précise Liridon.
L’habitant de Renens avale quatre à cinq repas par jour: «Et je ne prends jamais de poids! J’ai besoin de quelque chose de consistant lors de ma pause de fin d’après-midi: je me chauffe un plat tout prêt au micro-ondes!»
Ce dimanche soir de mi-septembre, pour célébrer les 3 ans de Leart, des plateaux de charcuterie, diverses salades et des fruits seront sur la table. En attendant la fête, ce midi, ses deux grands frères aident leurs parents à débarrasser la table, avant d’aller jouer dehors avec leurs copains. Fatmire s’octroie une pause: elle se replongera dans le casse-tête de l’élaboration des repas demain matin!

Astuces pour 
se faciliter la vie

  • Créer un planning des repas chaque semaine. Et ne pas culpabiliser si un mets revient régulièrement: les enfants aiment les rituels. 
  • Éplucher et couper légumes et pommes de terre tôt le matin et les laisser baigner dans de l’eau. Ainsi, il n’y a plus qu’à les cuire avant le repas de midi ou du soir. On perd certes des vitamines, mais mieux vaut opter pour cette solution si on n'a pas le choix que de renoncer à en manger!
  • Faire participer les enfants à la préparation des repas: ils adorent dès le plus jeune âge toucher, sentir et mélanger des ingrédients. 
  • Cuisiner un mets en grande quantité le week-end et congeler des portions.
  • Ajouter des crudités sur la table, ce sera une chance de plus pour chaque membre de la famille de manger des vitamines!

Quatre idées: 
si on est pressé

Nouveauté Jamadu: pommes Duchesse avec 25% de légumes. Un joli trio de couleurs pour séduire les plus jeunes.
5 fr. 95/600 g, surgelées

Mélange riz basmati-lentilles-quinoa Coop Naturaplan bio Max Havelaar, cuit en 17 min, 3 fr. 95/500 g

Tortellini à la viande de bœuf Betty Bossi. Prêts en 2 min à la casserole ou en 
4 min au four à micro-ondes, 5 fr. 95/500 g 

Nuggets de poulet Coop Qualité & Prix Hello Family. 6 fr. 95/500 g, surgelés

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Joëlle Challandes

Rédactrice

Photo:
Nicolas de neve, Beatrice Thommen-Stöckli
Publication:
lundi 09.10.2017, 13:20 heure





Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?