«Je dois me pincer pour y croire»

La chanteuse soul anglaise Adele est la success-story de 2011. Elle domine sans relâche les charts en Suisse comme dans le monde. Rencontre avec une jeune femme passionnée qui croit à l’amour fou et a un faible pour les teckels. En écoute: Adele et l'amour.

Rencontrer Adele, c’est un peu comme revoir une vieille amie. On se sent tout de suite à l’aise en compagnie de la sympathique et exubérante Londonienne de 23 ans. Elle nous reçoit sans chichis dans les locaux de sa maison de disques, flanquée de son teckel adoré, Louis Armstrong.  «Il y a des rock stars à qui le succès apporte sexe et drogues. Moi, je veux juste m’offrir une dizaine de teckels!», lance-t-elle dans un grand éclat de rire contagieux.

En écoute: Adele et l'amour

Depuis le début de l’année, la chanteuse bat des records des deux côtés de l’Atlantique avec son superbe deuxième album, 21. Un disque pétri de soul qui parle à tous ceux qui ont vécu une rupture sentimentale douloureuse. «Il parle de mon ex, l’amour de ma vie, confie-t-elle sans rentrer dans les détails. L’amour est la seule chose qui m’obsède complètement. Lorsque je suis en couple, je ne vis que pour ça.»

Avec sa voix magnifique, puissante et gorgée d’émotion, la jeune star touche manifestement les gens. Elle n’en demeure pas moins modeste. «Les voix que j’admire sont celles d’icônes comme Aretha Franklin et Etta James. A côté d’elles, j’ai de la peine à me considérer comme une vraie chanteuse.»

Originaire d’une banlieue du sud de Londres, cette diplômée de la fameuse BRIT School (l’école des arts du spectacle par où est aussi passée Amy Winehouse) s’est fait remarquer à 18 ans sur MySpace par son futur label. Elle s’inspire alors aussi d’une rupture pour composer son ballon d’essai, 19 (son âge à l’époque), un bijou de soul blanche qui trouve deux millions d’acquéreurs et rafle deux Grammy Awards. «Je trouve tout ce qui m’arrive surréaliste et bizarre. Je dois toujours me pincer pour y croire», affirme-t-elle aujourd’hui.

Promise à un bel avenir, Adele a des projets plein la tête pour ces dix prochaines années. «J’aimerais composer des chansons pour les autres, devenir maman, écrire un spectacle de sketches et ouvrir un petit café-restaurant.»

www.adele.tv

Disque de rupture

Blues, country et soul

«21» (l’âge d’Adele lorsqu’elle a composé les chansons du CD) est imprégné d’influences blues, country et soul. La chanteuse s’est inspirée de la musique qu’elle a entendue en tournée aux Etats-Unis. «Le chauffeur de mon autocar était de Nashville et il adorait la country, le blues et le gospel. J’allais souvent fumer à côté de lui et il m’a fait découvrir des morceaux incroyables», se souvient-elle. Emmené par le carton planétaire «Rolling In the Deep», ce disque de rupture, à la fois déchirant et jubilatoire, est un chef-d’œuvre.

«21», dist. Musikvertrieb.

Gagnez 5 CD d’Adele en cliquant sur:

www.cooperation-online.ch/concours

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Photo:
SP
Publication:
lundi 12.09.2011, 13:54 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?