1 von 6


A Mergoscia (TI): des hôtes dans le cadre paradisiaque de la ferme biodynamique Cà di Ciser.

A Lungern (OW), au gîte rural bio de la famille Ming.

Le grand-papa Alois Ming et sa petite-fille Aline.

Tout près de Sion: Olivier Schupbach avec ses ânes.

Une piscine naturelle, des abricotiers en fleurs: un petit coin de paradis à découvrir du côté de Sion. Olivier Schupbach concilie agriculture bio et gîte rural.

Dans les Grisons, à Valendas, le gîte rural de la famille Walther.

Tourisme rural bio

Les vergers et les appartements de vacances d’Olivier Schupbach se trouvent tout près de Sion (VS). En route pour un bol d’oxygène entre les arbres fruitiers.

Il est 10 heures passées de quelques minutes. De nombreux clients se sont déjà arrêtés à la «Roulotte verte» d’Olivier Schupbach à Bramois, tout près de Sion. Ils viennent ici pour s’approvisionner en produits bio. L’achat est en libre service: les produits sont numérotés, il y a une balance et une petite caisse où laisser la somme due. «C’est un système qui se base sur la confiance et ça fonctionne.  La roulotte est ouverte sept jours sur sept. Il arrive que des policiers en patrouille de nuit s’arrêtent pour prendre des pommes», explique l’agriculteur tout sourire.

Les fruits, c’est sa spécialité. Olivier Schupbach représente la troisième génération d’agriculteurs. L’espoir que l’entreprise reste dans la famille est réel: le plus grand de ses fils, 16 ans, suivra une formation agricole. «Je suis passé à la culture biologique en 1999. Mon père était sceptique au début, tout comme plusieurs de mes collègues. C’est un défi, car parfois nous n’avons pas tout de suite le traitement pour une maladie précise. Nous prenons des risques, mais je pense que c’est le chemin à suivre.»

Olivier Schupbach nous accompagne à quelques kilomètres de sa ferme pour visiter les maisons abritant les appartements de vacances. «Les gens apprécient de pouvoir être en pleine nature mais quand même pas trop loin de la ville», nous explique-t-il en nous montrant la belle piscine naturelle qu’il a construite de ses propres mains.

«S’occuper des hôtes et être paysan sont deux activités différentes, qui demandent de l’organisation. Mais cela m’apporte de la satisfaction. Je peux être dans la nature, rencontrer des gens, leur expliquer mon travail et les sensibiliser à l’importance des produits locaux.» Olivier Schupbach est de ceux qui préfèrent les actes aux grands discours. En vrai pragmatique, il nous sert un jus de pomme de sa production. Un régal!

Infos pratiques: adresse et activités

Ville. Sion, en Valais. Nombreux sentiers de randonnée et bisses.

Logement. 2 maisons avec 4 appartements. Possibilité pour les plus jeunes de profiter d’un mur d’escalade et d’un baby-foot à l’intérieur.

Animaux. Chevrettes, ânes, abeilles et poules. Les hôtes peuvent aller chercher leurs œufs au poulailler. Vente de produits bio dans la «Roulotte verte» Schupbach, à Bramois.

Gîte rural Schupbach de Sion
Bioterroir, Edith et Olivier Schupbach
route de Préjeux 17
1967 Bramois

Tél. 027 203 55 88 ou 079 350 52 41

www.bioterroir.ch

Lungern (OW), à mi-chemin entre Lucerne et Interlaken, est un village situé dans un paysage de carte postale. Le gîte rural bio de la famille Ming est à deux pas d’un petit lac.

On vient des quatre coins du monde dormir à Lungern (OW). «Beaucoup de pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, mais aussi des motards qui font une virée dans la région… Ces échanges culturels sont vraiment intéressants: nous accueillons chez nous des gens d’un peu partout», indique Susanne Ming. Avec son mari Alois, elle a travaillé pendant des années dans cette ferme bio. Au début, les Ming exploitaient le domaine bio et géraient la maison de vacances. Ils ont ensuite complété leur activité avec un Bed and Breakfast. Si leur fils Beat a repris les rênes de l’exploitation avec son épouse Erna, les parents sont toujours présents pour donner un coup de main.

Les Ming font partie des premiers éleveurs bio. «Quand nous nous sommes convertis au bio il y a une vingtaine d’années, on nous prenait pour des fous. Maintenant, de nombreux agriculteurs s’y sont mis», constate Beat, tout en jouant avec ses filles. Les Ming vivent tous ensemble dans leur belle maison familiale. Elle a 400 ans et son toit est recouvert de bardeaux typiques de la région. La partie arrière a été agrandie récemment pour accueillir la famille de Beat.

L’été approche, l’exploitation et la maison d’hôtes tourneront donc bientôt à plein régime. Dans quelque temps, les vaches prendront leurs quartiers à l’alpage et l’étable sera transformée en dortoirs, jusqu’en septembre. Jusqu’à trente personnes pourront dormir sur la paille. Plus conventionnel, le petit chalet adjacent est ouvert toute l’année. Une visite inoubliable, dans un paysage de carte postale.

Infos pratiques: adresse et activités

Village. Lungern (OW), en Suisse centrale, est accessible en voiture ou par les transports publics. Le village est idéal comme point de départ d’excursions. On peut y admirer un petit lac.

Logement. Sur la paille (deux dortoirs de 15 personnes), un chalet (6 personnes).

Animaux. Vaches laitières (dont la famille Ming tire un bon fromage d’alpage), porcs, poules, canards, chien et chats.

Gîte rural Ming, famille Ming
Brüningstrasse 49
6078 Lungern

Tél. 041 678 12 86

www.erlebnishof-ming.ch

A Mergoscia (TI), Verena et Marco Klurfeld-Ramseyer produisent du vin et du jus de raisin. Ils accueillent leurs hôtes dans deux raisons. Calme et vue imprenable garantis.

La paysannerie a toujours fasciné Verena Klurfeld-Ramseyer. «Déjà toute petite, quand j’habitais le canton de Berne, j’aidais souvent les paysans. Je me disais que je me marierais avec un agriculteur», se souvient-elle, tout sourire. C’est ce qui est arrivé… Avec Marco, Verena a emménagé il y a trente-trois ans à Mergoscia (TI). Tous deux vivent d’agriculture et d’agrotourisme. Marco Klurfeld a lui aussi des origines suisses alémaniques et il a toujours été passionné d’agriculture.

«Ici, nous avons d’emblée été très bien accueillis. Pour rien au monde je ne retournerais vivre à Zurich», assure Marco. Il y a quelques années, le couple avait encore des vaches, mais sa principale activité agricole concerne la production de vin et de jus de raisin. «Si l’année est bonne, nous produisons jusqu’à 4000 litres de vin et 7000 litres de jus de raisin. Nous avons arrêté l’élevage bovin il y a une dizaine d’années car la charge de travail devenait trop lourde.»

Ce couple uni et créatif d’agriculteurs biodynamiques est seul, dans le village, à réussir à vivre uniquement de l’activité paysanne. Verena et Marco habitent dans une magnifique maison de campagne, à côté de deux autres qu’ils louent aux touristes. «La paroisse les avait mises en vente. Grâce à l’aide de quelques amis, nous les avons achetées pour les louer afin de dégager quelques revenus supplémentaires», précisent-ils, en italien et en dialecte local appris avec leurs voisins. Depuis le balcon de la maison, la vue est imprenable sur le lac de Vogorno. Marco lit dans nos pensées: «Assis ici, avec un bon verre de vin. Que demander de plus?»

  • Verena et Marco Klurfeld-Ramseyer.
 

Infos pratiques: adresse et activités

Village. Mergoscia se situe dans le val Verzasca (TI). Non loin de Tenero, la région offre un cadre idéal pour des excursions.
On peut y venir en car postal depuis Locarno.

Logement. Deux maisons de campagne rénovées. Une grande pour 12 à 15 personnes et une plus petite pour 4 personnes.

Animaux. Sept moutons et sept agneaux, qui aident à maintenir les prés en bon état. Quinze ruches. Possibilité d’acheter du vin, du jus et d’autres produits de la ferme.

Gîte rural Cà di Ciser, domaine agricole et viticole biodynamique
Verena et Marco Klurfeld-Ramseyer
6647 Mergoscia

Tél. 091 745 27 54 ou 079 560 69 28

Dans les Grisons, à Valendas, les Walther élèvent des vaches qui donnent de la viande Natura-Beef. Ils ont transformé une étable en logement. Leurs hôtes sont souvent sportifs.

Ils sont agriculteurs bio depuis toujours. «Nous élevons des vaches comme le faisaient nos grands-parents. La seule différence, c’est que nous avons le label bio», explique en souriant Sonja Walther. Avec son mari Bruno, elle vit à Valendas (GR) depuis presque vingt ans. Le couple possède dix-huit vaches, qui donnent de la viande Natura-Beef. Les Walther emmèneront sous peu le troupeau à l’alpage. «En plus des vaches, nous possédons quelques chèvres, mais notre domaine n’est pas très grand et nous n’avons pas l’espace pour nous agrandir. C’est comme ça que nous est venue l’idée d’un service d’hébergement», raconte Bruno. Les Walther ont transformé l’étable en habitation accueillante. Il est possible d’y faire dormir jusqu’à vingt personnes: douze sur la paille et huit dans des lits avec matelas.

«Nous recevons beaucoup de groupes qui font du canoë, mais aussi des cyclistes. C’est beau parce qu’ils se rencontrent ici et parfois ils se lient d’amitié et continuent le voyage ensemble. Pour nous, c’est super de rencontrer tous ces gens», se réjouit Sonja, qui cultive depuis longtemps une passion pour le tourisme. Elle a d’ailleurs travaillé par le passé dans une agence de voyages. Entre deux conversations, elle nous offre une planche de spécialités locales: «Nous avons toujours du fromage d’alpage et de la viande!» Dehors le soleil perce, révélant un petit coin de jardin féérique. L’endroit respire la convivialité et la spontanéité. «Certains réservent, d’autres remarquent notre étable et ses lits en paille en pédalant et s’arrêtent pour une nuit», constatent les Walther. Nous testons les lits: ils nous emmènent dans nos souvenirs d’enfance, dignes des épisodes de Heidi…

  • Chez Bruno et Sonja Walther, on ne manque jamais de salami ni de fromage.
  • L’agriculteur avec une vache qui a donné naissance à ce veau la veille de la photo.
 

Infos pratiques: adresse et activités

Village. A Valendas, dans les Grisons, les amateurs de canoë et de rafting se font plaisir.

Logement. Sur la paille (12 personnes) ou sur un matelas (8 personnes). Possibilité de jouer au ping-pong et au baby-foot.

Animaux. Il y a chez les Walther des vaches et des chèvres (elles sont à l’alpage en été) ainsi que des poules. On a la possibilité d’acheter des produits de la ferme.

Gîte rural Walther
Famille Sonja et Bruno Walther
7122 Valendas
Tél. 081 921 23 44

www.walther-valendas.ch

Commentaires (6)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Raffaela Brignoni

Rédactrice

Photo:
Pino Covino / Carte: Jona Pixel Mantovan
Publication:
lundi 27.05.2013, 12:35 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?