1 von 5


The Animen débouleront au Caprices Festival de Crans-Montana le 13 mars. Ici, à Carouge (de g. à dr.): Julien, Théo, Sam, philippe et Robin.

The Animen dans leur local de répétition.



Un instinct animal du rock

Forts d’un premier album décapant, The Animen prennent leur envol avec la désinvolture du rock’n’roll et l’audace des braves. Rencontre dans leur fief carougeois.

The Animen. Un nom simple et efficace. Un rock bestial, mélodieux et percutant qui donne des fourmis dans les jambes. Le jeune quintette carougeois vient de sortir Hi! , un premier album au panache tentaculaire. Les guitares hurlent, la voix ténébreuse de Théo emporte l’auditeur dans un feu d’artifice digne des routiniers du rock’n’roll. Les voilà donc qui débarquent avec l’humour et l’audace de leur âge qui file entre 23 et 26 ans. On les retrouvera sur la scène du Caprices Festival à Crans-Montana le 13 mars avant de faire hérisser les cheveux des publics bâlois et zurichois.

«On veut conquérir le monde», s’esclaffe le bassiste Robin. Fondés en 2008, The Animen naissent de la rencontre de trois étudiants: le chanteur et guitariste Théo, le six-cordistes Sam et le bassiste Robin. «On a fréquenté les bancs d’école des autodidactes ensemble», se rappelle Sam. Aux trois compères se greffent peu à peu Julien à la guitare et Philippe à la batterie. Leur rock’n’roll vintage devient aussi atomique que l’abri où ils répètent. Leur technique aussi affûtée que les références musicales qu’ils revendiquent. «Nos influences vont des fifties aux sixties et même avant, lance Julien. On adore aussi le be-bop. Mais elles s’arrêtent à 1969.» Les Kinks, les Beatles, les Rolling Stones et la soul de la Motown ont bercé leur âme. «Et quand même Elvis», renchérissent-ils en chœur. «Le rock’n’roll, c’est surtout une question d’énergie et d’authenticité», ajoute Théo, dont les cordes vocales torrides et rocailleuses griffent la personnalité immédiatement identifiable des Animen.

L’inspiration des paroles découle directement de la passion du chanteur pour les beaux-arts, la littérature et le cinéma. «Certaines chansons sont des histoires d’amour, d’autres de courtes nouvelles. My Pretty Ballerina conte l’histoire d’une danseuse qui ne veut pas quitter les projecteurs. Road Taken est le contrepied du poème de Frost, «The Road Not Taken», où il affirme que la route est belle parce que c’est celle que personne n’a prise.» Quant à French Letter, le morceau narre la correspondance d’un jeune marié parti pour la Première Guerre mondiale. Mais encore: «Portrait Of An Artist fait référence au peintre Yves Klein que j’adore, un maître de la communication qui peignait en smoking!»

Tant d’envolées lyriques pourraient paraître surprenantes dans une peau rock’n’roll aussi énergique, mais c’est aussi ce qui fait la fraîcheur de The Animen. Gageons donc que Théo n’hésitera pas un jour à composer une chanson pour une de ses muses – inaccessible pour l’instant – l’actrice Scarlett Johansson!

www.theanimen.com

Rock vintage et soul Motown

Avec l’album Hi! (dist. Irascible), The Animen décochent onze titres qui voguent entre rock’n’roll vintage et soul sixties. La production est de haut vol et l’énergie brute parfaitement conservée. Aux guitares–basse–batterie se greffent cuivres, harmonica, ukulélé et orgue. Par-ci une intro western spaghetti, par-là une ballade acoustique, et avant tout un rock énergisant emmené par une voix de crooner, aussi bien éraillée que soul!

www.theanimen.com

Le premier clip de The Animen: «My Pretty Ballerina»

 



 

The Animen en concert à La Parenthèse à Nyon en janvier 2013




Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Nicolas Poinsot

Profile ton réseau

Photo:
Patrick Gilliéron Lopreno
videos:
www.youtube.com
Publication:
mardi 26.02.2013, 12:10 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?