1 von 5


Les frères Buchli de 77 Bombay Street: Esra (26 ans), Matt (30 ans), Joe (28 ans) et Simri (22 ans). Une alchimie familiale où chacun compose et prend le micro.




Quatre frères N° 1 en Suisse

Encensé par les médias d’outre-Sarine, 77 Bombay Street revient avec un 2e album et une tournée helvétique qui fait partout salle comble. Un succès qui envahit aussi la Suisse romande.

Ils sont devenus en à peine deux ans la nouvelle sensation du rock helvétique. En mai dernier, les quatre frères du groupe 77 Bombay Street décrochaient les Swiss Music Awards de la meilleure chanson et du meilleur album pop-rock avec leur ballon d’essai Up In The Sky, avant de s’attribuer la plus haute distinction du showbiz suisse, le Prix Walo. Avec leur 2e album, Oko Town, les Grisons ont d’emblée atteint le sommet des charts du pays. L’Europe leur ouvre aussi les bras. A Paris la semaine dernière, 77 Bombay Street est déjà engagé en Hollande en 2013.  

«Dans notre famille, nous avons toujours chanté ensemble sous l’impulsion de notre mère, se rappelle Matt, guitariste. Trouver des voix différentes qui se marient bien ensemble, chez nous, c’est naturel.» Les harmonies vocales sont légion et incarnent parfaitement la non-hiérarchie du groupe où chaque frère compose et prend la position de leader-chanteur à son tour.  Flash-back. La famille Buchli, composée de sept frères et sœurs, habite à Bâle avant de partir en Australie en 2001 où elle s’installe à Adélaïde, à la 77, Bombay Street. «De retour en Suisse en 2004, on s’est directement installés aux Grisons, dans le chalet hérité de notre grand-père.» Toutefois, par la force des choses, chacun doit vaquer à ses occupations professionnelles ou d’étudiant.

«On s’est séparés trois ou quatre ans, mais quelque chose nous manquait, notre famille, le fait de pouvoir jouer ensemble. C’est là qu’on a pris la décision de tenter notre chance et de monter notre groupe.» Leur chalet devient leur Q.G. et leur local de répétition. La sauce de l’inspiration montagnarde n’allait pas tarder à prendre. Dès 2008, 77 Bombay Street arpente les scènes du pays. Deux ans plus tard, leur premier single, 47 Millionaires, tourne sur les ondes. A l’occasion du vidéoclip, ils s’affublent de vestes de cirque. «On voulait avoir l’air riches et extravagants. Puis, c’est devenu le look du groupe.»

Le folk-rock, l’originalité et l’humour du groupe ne passent pas inaperçus, à l’image de la chanson I Love Lady Gaga, écrite par le cadet, Simri. Dès lors, 77 Bombay Street commence à traverser les frontières. A ce jour, il compte plus d’une cinquantaine de concerts en Angleterre, France, Allemagne, Italie et Hollande. Et maintenant? «On veut passer à la prochaine étape pour devenir meilleurs, lance Matt. Nous pensons peut-être nous installer en Allemagne ou en Australie…» Partir pour encore mieux revenir, une chanson écrite dans l’univers.

En concert. 2.11, Rocking Chair, Vevey. 10.11, Case à Chocs, Neuchâtel. 29.11, Salle des Fêtes, Genève/Thônex.

 

Imagination rafraîchissante

Les amoureux de belles mélodies et d’harmonies vocales seront aux anges. Avec l’album Oko Town, 77 Bombay Street emmène l’auditeur dans son univers folk-rock fait de rêves, de voyages, d’amour de la nature et de légendes. Dans une ville imaginaire avec le titre éponyme «Oko Town», ou de retour d’un kidnapping extraterrestre dans «Wake Me Up». On y rencontre aussi bien des dragons, des sirènes que le capitaine Kirk, Avatar, James Bond, Superman ou le poisson Nemo. Quatorze perles à se mettre dans l’oreille et dans le cœur.

Concours

Nous vous faisons gagner 10 × 1 CD de l’album sur www.cooperation-online.ch/concours. Délai: dimanche 4 novembre, minuit.

Le premier single de l'album Oko Town: Low On Air









Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Nicolas Poinsot

Profile ton réseau

Photo:
Christoph Kaminski, SP
videos:
www.youtube.com
Publication:
lundi 29.10.2012, 17:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?