Féra, palée ou bondelle: chaque région a sa propre appellation.

Féra: aussi délicate fraîche que fumée

Ce poisson de la famille des salmonidés se plaît dans nos lacs.

Même si la renommée de la féra est toujours associée au lac Léman, elle en a disparu vers 1920, victime de surpêche. Elle a été remplacée, avec succès dès les années 1940, par la palée, bien connue des Neuchâtelois qui continuent à l’appeler ainsi et la considèrent comme un poisson emblématique.

Dans les autres régions de Suisse, c’est encore sous le nom de féra que ce poisson à la chair délicate est vendu. Il se cuisine entier ou en filet, à la poêle ou au four, aussi en papillote. Mais les corégones (c’est le terme générique) conviennent également, très frais bien sûr, à la préparation de tartares. Comme la bondelle, la féra se commercialise aussi en filets fumés. mtpp

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Photo:
Ferdinando Godenzi
Publication:
lundi 15.04.2013, 09:17 heure


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?