Nous faisons partie de la nature au même titre que cette jolie prairie, avec ses papillons: mais pour s’en rendre compte, il faut entrer en contact avec elle.

Fête de la Nature: «Des vocations naissent»

La 3e édition de la Fête de la Nature, présentée par «La Salamandre», aura lieu du 24 au 26 mai. Entretien avec Aude Iseli, coordinatrice de l’événement.

Il y a trois ans, on ne donnait pas cher de l’idée émanant du staff de La Salamandre… la revue des curieux de la nature. Cette idée était simple, et calquée sur celle de nos voisins français: proposer, partout sur le territoire – en l’occurrence la Suisse romande – des activités de découverte en pleine nature. Après deux éditions au succès fulgurant, voici se pointer une 3e… qui promet. Entretien.

Aude Iseli, géographe et coordinatrice de la Fête de la Nature: «Apprenez à mieux connaître la nature, et vous aurez envie d’en prendre soin».

Aude Iseli, géographe et coordinatrice de la Fête de la Nature: «Apprenez à mieux connaître la nature, et vous aurez envie d’en prendre soin».
Aude Iseli, géographe et coordinatrice de la Fête de la Nature: «Apprenez à mieux connaître la nature, et vous aurez envie d’en prendre soin».

Coopération.  Quel bilan tirez-vous de l’édition 2012 de la Fête?
Aude Iseli. Elle a très bien marché, on a estimé à environ 10 000 participants partout en Suisse romande. C’est un peu moins que la première édition, en 2011, mais cela tient au fait que la météo n’a pas été optimale… et même assez maussade! Ce qui n’a pas empêché les Romands de braver les éléments, comme on dit, pour participer aux activités. Chose d’autant plus curieuse qu’une personne sur deux n’était pas une «habituée» de la nature. Pari gagné.

Signalons que la nature n’existe pas seulement quand il fait «beau»…
Ça, c’est certain! Quand il pleut, la nature montre un visage plus sauvage et mystérieux. Elle offre également des conditions optimales pour rencontrer des batraciens ou des escargots. Mais nous, ça nous retient un peu! (elle rit) C’est dommage.

Coop est le sponsor principal de l’événement. En 2014 aussi?
Nous pouvons compter sur Coop jusqu’en 2014, ceci est acquis. Et c’est très réjouissant, parce que sa présence nous offre un soutien et une visibilité extraordinaires.

Avec l’objectif d’étendre la Fête de la Nature sur le plan national: ceci est toujours d’actualité?
Oui, nous nous sommes fixés pour objectif d’y arriver pour 2015. Notre organisation sera adaptée en conséquence l’an prochain. Nous espérons que Coop continuera à nous soutenir. C’est un événement unique qui fédère toutes les institutions actives dans le domaine de la nature, jusqu’aux services cantonaux et à certaines villes.

En fait, c’est tout simple: on se rend sur votre site Internet et on découvre les lieux où se déroulent les activités.
Ceci vous sera possible à partir du 15 avril, oui. Vous pourrez alors consulter toutes les activités qui auront lieu en Suisse romande et l’offre est immense, de façon à ce que chacun dégote une activité près de chez lui. On peut aussi concocter son programme du week-end en plusieurs endroits de Suisse romande, mais nous encourageons les participants à découvrir la nature de proximité.

Quelle est votre motivation, au fond?
Nous avons tendance à croire que la nature près de chez nous n’a rien d’extraordinaire – or c’est tout le contraire. On ne se doute pas de ce qui vit là-dehors. Pour s’en rendre compte, il faut sortir et aller sur le terrain! Si vous y allez avec des spécialistes passionnés, vous risquez de vivre une expérience inoubliable! Nous avons été impressionnés de constater à quel point cette expérience a été marquante pour de nombreux participants: des vocations sont même nées de ces week-ends.

En offrant un tel événement aux plus jeunes, c’est notre futur que nous préparons?
On pourrait considérer cela comme ça. Le futur, ce sont nos enfants. D’ailleurs on ne se méfie que de ce qu’on ne connaît pas. Ce n’est qu’en apprenant à mieux connaître la nature, sa beauté, son importance pour notre survie et sa fragilité, que l’on a envie d’en prendre soin.

Avec des spécialistes, découvrez intelligemment la nature.

Avec des spécialistes, découvrez intelligemment la nature.
Avec des spécialistes, découvrez intelligemment la nature.

Origine? Le concept est né en France en 2007 à l’initiative du magazine Terre Sauvage et de l’Union internationale de conservation de la nature. En 2011, la revue La Salamandre importe le concept en Suisse romande et prend en charge la coordination de l’événement.

Quand et où? Du 24 au 26 mai 2013, partout en Suisse romande. Gratuit.

Qui? Plus de 70 partenaires, cantons, parcs naturels régionaux, associations, musées, jardins botaniques et cercles de sciences naturelles. Grâce à son Fonds pour le développement durable, Coop est en 2013 le sponsor principal de l’événement.

Pourquoi? Emmener un nouveau et très large public sur le terrain, dans toute la Suisse romande, à la rencontre de la nature de proximité. Convaincus que l’efficacité de toute sensibilisation de l’environnement est décuplée en vivant en direct des rencontres et des observations, les passionnés et les professionnels allient leurs forces pour mener le public de découvertes en surprises.

Comment? A partir du 15 avril, il vous suffira de vous rendre sur le site Internet de la Fête, de concocter votre programme puis de vous inscrire. Possibilité de covoiturage. Un courriel d’infos vous donnera toutes les indications nécessaires.  

www.fetedelanature.ch

Pour les curieux de la nature

Fondée en 1983 par Julien Perrot, la revue La Salamandre est une maison d’édition indépendante qui réunit une équipe de vingt scientifiques à Neuchâtel et à Pontarlier (F). La revue vous invite mensuellement à découvrir la vie des plantes et des animaux via des reportages inédits, des dessins et de très belles photos, sans oublier les actualités.

Annuellement, en automne, le Festival Salamandre invite le public à découvrir des films, des expositions et des ateliers (du
19 au 20 octobre 2013), tandis que La Petite Salamandre emmène les 6-12 ans à la découverte du monde des plantes et des animaux de façon ludique

www.salamandre.net
Pablo Roberto Jimenez Davila
Photo:
Philipp Zinniker
Publication:
lundi 08.04.2013, 11:33 heure

Publicité