This presentation requires the Adobe Flash Player. Get Flash!

Sculpteurs de neige

Verbier sera le point d’orgue de la Coupe du monde de freeride le 24 mars. Tour d’horizon avec trois glisseurs valaisans. En vidéo: victoire de Richard Amacker et podium de Samuel Anthamatten à Courmayeur-Mont-Blanc (I).

Samuel Anthamatten s’envole au-dessus d’une barre rocheuse. L’alpiniste valaisan de 25 ans a terminé à la 2e place du Freeride World Tour 2011.

Samuel Anthamatten s’envole au-dessus d’une barre rocheuse. L’alpiniste valaisan de 25 ans a terminé à la 2e place du Freeride World Tour 2011.
Samuel Anthamatten s’envole au-dessus d’une barre rocheuse. L’alpiniste valaisan de 25 ans a terminé à la 2e place du Freeride World Tour 2011.

Le freeride, c’est comme peindre une ligne, lance le skieur Samuel Anthamatten. C’est d’être avec la nature, de s’adapter au terrain et de jouer avec lui.» La 5e édition du Freeride World Tour touche à sa fin. Après les étapes canadienne, française, italienne, norvégienne et autrichienne, l’Xtreme de Verbier accueillera les finales du circuit le 24 mars prochain. L’occasion de se pencher sur quelques-uns des coureurs valaisans de la nouvelle génération.

Qui sont ces skieurs et snowboardeurs décomplexés qui s’engagent dans les neiges vierges? Des natifs de la montagne qui ont chaussé des lattes dès qu’ils savaient marcher. Les Valaisans Samuel Anthamatten, Richard Amacker et Estelle Balet (voir p. 99), sont tous accros à l’adrénaline des faces intouchables aux profanes. Issus de familles de skieurs, ils possèdent une technique de haut vol en alpin et accumulent aujourd’hui les expériences en freeride. Pour Samuel Anthamatten, l’objectif est limpide. «Grandir dans le freeride, devenir plus professionnel et vivre de cela. Maintenant que j’en ai la possibilité, je mets toute mon énergie là-dedans.» Il en va de même pour son copain de chambrée sur le tour, Richard Amacker. «Mon but est de pouvoir skier toute l’année sans me soucier de l’argent et pouvoir monter mes projets de films et de photos. Cela fait maintenant quatre ans que j’évolue dans le monde du freeride et j’apprends tous les jours.»  Selon lui, le Bec-des-Rosses à Verbier «est certainement la pente la plus difficile du circuit, de par sa longueur et sa déclivité».

Tout comme son compère Samuel, l’amateur de vitesse en poudreuse fait preuve d’une motivation à la Rocky dont chacun peut s’inspirer. On pourra donc compter sur ces sangs neufs et vifs ces prochaines années. Pour l’heure, on s’affaire du côté de Verbier en priant le ciel et la montagne pour jouir d’une météo ensoleillée. Comme cet hiver nous en a tant donné. Pour que les coureurs nous laissent bouche bée. Et que ça rock!

Freeride

Finales à Verbier

  • Historique. L’Xtreme a lieu sur la face nord du Bec-des-Rosses (3223 m) depuis 1996. L’événement accueille pour la 5e fois les finales du Freeride World Tour. En 2011, quelque 10 000 spectateurs admiraient les prouesses des riders depuis le col des Gentianes.
  • Quand. Du 22 au 25 mars 2012. Finales le 24 mars.
  • Télévision. Rediffusion des finales sur la RTS le dimanche 25 mars.
  • Concours. Nous vous faisons gagner 1 × 2 accréditations VIP avec forfait de ski et accès à la soirée officielle, 2 sweat-shirts Freeride World Tour et 2 montres Swatch. Téléphonez au 0901 09 09 09 (1 fr. l’appel d’un poste fixe) ou cliquez sur (délai: dimanche 18 mars, minuit):
Participer au concours dès mardi
www.freerideworldtour.com

«J’ai grimpé le Cervin 37 fois»

Samuel Anthamatten (25 ans).

Samuel Anthamatten (25 ans).
Samuel Anthamatten (25 ans).

Carte d’identité. Alpiniste, compétiteur d’escalade sur glace pendant sept ans, Samuel Anthamatten (25 ans) a grandi et vit à Zermatt. Issu d’une famille très sportive, il se lance dans le Freeride World Tour la saison 2010- 2011 et termine d’emblée à la 2e place du général. En 2012, il décroche la 3e place à Courmayeur (I).

Métiers. «Je travaille comme guide de montagne et charpentier pendant la saison intermédiaire, quand je ne fais pas de compétitions ou de shooting (en Alaska en février).»

Alpiniste. «J’ai beaucoup voyagé autour du monde mais d’abord pour l’alpinisme. J’ai grimpé le Cervin 37 fois, un peu de tous les côtés. Avec mon frère Simon, nous avons ouvert une nouvelle voie sur la face nord («Anthamatten-route»). Nous l’avons aussi fait sur un 7350 m, le Jasemba en Himalaya.»

Plus grande frayeur. «J’étais à Disentis (GR) le 28 décembre 2011 pour un shooting avec un photographe. Toute la journée, la neige était bien stable, mais vers 16 h la température est très vite descendue et la surface de la neige a pris de la tension. J’ai fais cinq virages et je suis parti avec l’avalanche. J’ai tenté de skier sur le côté mais j’ai perdu les deux skis et les bâtons. J’ai fait beaucoup de roulés-boulés mais toujours en restant à la surface sur environ 200 mètres. Je m’en suis tiré avec quelques blessures aux hanches.»

Plus haute barre rocheuse. «Entre 18 et 20 mètres. En compétition, tu focalises tellement sur une descente que tu peux bien préparer tes sauts.»

Philosophie. «Notre père nous a toujours dit: faites ce que vous voulez, mais faites-le bien!»

www.anthamattens.ch

Samuel Anthamatten s’envole au-dessus d’une barre rocheuse. L’alpiniste valaisan de 25 ans a terminé à la 2e place du Freeride World Tour 2011.

«Je forme les profs à l’École suisse de ski»

Richard Amacker (23 ans) a remporté en janvier sa première étape du World Tour en Italie.

Richard Amacker (23 ans) a remporté en janvier sa première étape du World Tour en Italie.
Richard Amacker (23 ans) a remporté en janvier sa première étape du World Tour en Italie.

Carte d’identité. Richard Amacker (23 ans) a grandi et vit à Nendaz. Il a skié sur le Freeride World Qualifier pendant trois ans et a terminé 3e du général en 2011 avec à la clé une promotion dans le World Tour. Cette année, il a gagné l’étape de Courmayeur-Mont-Blanc (I).

Métiers. «A la fin de la saison, je reprends mon travail de plâtrier-peintre. A partir de décembre, je forme les futurs profs à l’Ecole suisse de ski à Nendaz.»

Plus haute barre rocheuse. «En 2011, à la Mystic Freeride en Italie, je suis arrivé sur la barre, il y avait un petit tremplin naturel et je me suis envolé sur 25 m.»

Qualité de freerider. «La technique que j’ai acquise dans le ski alpin me permet de skier dans toutes les neiges (dure, poudreuse, trafolle). Je privilégie les lignes assez ouvertes où il n’y a pas trop de zones dangereuses en cas de chute. Le but est de pouvoir skier vraiment vite sans faire attention aux caillous.»

Préparation estivale. «L’été dernier, on est parti en Argentine et au Chili avec Samuel Anthamatten et Jérémie Heitz, ainsi que le photographe officiel du World Tour. On loue une voiture et on recherche la meilleure neige pour faire un mois et demi de ski intensif. Et ramener des clichés pour vendre notre début de saison dans les magazines.»

Autres sports. «Le VTT. Le trampoline qui est un super exercice pour les jambes et pour nos futures réceptions de barres rocheuses. Cela nous aide à nous repérer dans l’espace quand on fait des figures.»

www.richardamacker.ch

«Mon rêve? Gagner l’Xtreme de Verbier»

Estelle Balet (17 ans) à propos des rendez-vous du Tour Juniors de Chamonix, de Fieberbrunn (AT) et de Verbier: «On passe de super week-ends!»

Estelle Balet (17 ans) à propos des rendez-vous du Tour Juniors de Chamonix, de Fieberbrunn (AT) et de Verbier: «On passe de super week-ends!»
Estelle Balet (17 ans) à propos des rendez-vous du Tour Juniors de Chamonix, de Fieberbrunn (AT) et de Verbier: «On passe de super week-ends!»

Le tour juniors accueille et forme les freeriders en herbe. Dans la volée, la surfeuse Estelle Balet.

J’ai intégré le tour juniors l’année passée lorsqu’il a été lancé», s’enthousiasme la snow-boardeuse Estelle Balet (17 ans). «On y apprend la sécurité, l’appréciation des faces et de la neige, ainsi que le choix des lignes à tracer.»

Pour la jeune femme de Vercorin (VS), c’est une formidable opportunité pour se frotter à un milieu qui la passionne. «J’ai pas mal surfé avec Géraldine Fasnacht (légende de l’Xtreme, ndlr) et elle m’a un peu préparée au tour. C’est une fille géniale et je ne pourrais pas avoir meilleur modèle.» L’étudiante loue aussi la qualité de l’organisation et le professionnalisme des instructeurs. «On est toujours encadré par des guides quand on va en montagne. Ils nous
expliquent où l’on peut aller, les problèmes avec la neige, quand elle va changer, les influences du vent, etc.»

Autre point fort du tour: la recherche de victimes d’avalanche en compagnie des fabricants du matériel de détection et de sécurité (sac airbag). Gageons que l’on retrouvera un jour Estelle Balet sur les marches des podiums du freeride, elle qui rêve «de gagner l’Xtreme de Verbier»!

Freeride Juniors: la relève arrive

Cyril Neri, instigateur du tour juniors et légende de l’Xtreme.

Cyril Neri, instigateur du tour juniors et légende de l’Xtreme.
Cyril Neri, instigateur du tour juniors et légende de l’Xtreme.
  • Le tour. Une soixantaine de jeunes entre 14 et 17 ans participent aux trois étapes du circuit cette année. Après Chamonix (F) et Fieberbrunn (A), Verbier accueillera les finales les 24 et 25 mars. Encadrés par les professionnels du freeride, ils bénéficient des conseils avisés du triple vainqueur de l’Xtreme, Cyril Neri.
  • Et après? Dès 18 ans, les glisseurs peuvent tenter leur chance dans le Freeride World Qualifier.
Infos et inscriptions

Une corniche, une figure et une sensation de liberté incomparable pour la jeune Valaisanne Estelle Balet.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Alain Wey

Rédacteur

Photo:
Charly Rappo/arkive.ch, Freerideworldtour.com: C. Margot, J. Bernard, Myriam Lang-Willar-Hadik
videos:
Freeride World Tour
Publication:
mardi 13.03.2012, 00:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?