Ralph Schweighauser, un pensionnaire du foyer de Dietisberg (BL), prépare les bocaux de la Prune d’Or, compote aigre-douce de pruneaux de la région.

La recette de grand-mère de la Prune d’Or

Slow Food Comment un chutney de pruneaux à l’ancienne peut-il offrir une occupation à des personnes souffrant d’un handicap et contribuer à la préservation des arbres à haute tige? Explications.

Nous nous trouvons dans l’arrière-pays bâlois, dans le foyer de Dietisberg, pour être exact. Des personnes en situation de handicap y vivent et y travaillent. Une odeur alléchante nous parvient de la cuisine. Des fruits des crêtes du Jura – ces dernières étant visibles depuis les fenêtres – mijotent dans un récipient en inox. Même si nous ne sommes pas tombés dedans, petits, nous ne pouvons nous empêcher de nous sentir dans la peau d’Obélix… à qui il était interdit de goûter à la potion magique du druide Panoramix. Mais nous ne sommes pas en présence de potion magique mais d’une compote de pruneaux Slow Food: la Prune d’Or.

«

Le recette de la Prune d’Or reste secrète»

Sa recette est un secret

La cuisinière qui la prépare s’appelle Dora Meier. Cette ex-enseignante et agricultrice à temps perdu qui vient de Wenslingen (BL), tient la recette de sa grand-mère. Il y a dix ans, elle vendait sa compote de pruneaux aigre-douce au marché hebdomadaire du village.
Aujourd’hui, ce fameux chutney de pruneaux fait partie de l’assortiment Slow Food de Coop avec d’autres produits de la région – pruneaux séchés et tartelettes Posamenter, cette pâtisserie fourrée aux pruneaux secs. Ce projet contribue ainsi à préserver un millier de pruniers à haute tige dans la région de Bâle-Campagne.

Dans un cadre familial

Les fruits qui composent la Prune d’Or sont de la variété Bühler et des pruneaux communs, plus petits et très aromatiques. Ils proviennent d’une vingtaine d’exploitations de dix villages. Les pruneaux sont dénoyautés sur place avant d’être transformés. Au début, Dora Meier, qui garde les ingrédients secrets comme un fromager d’Appenzell, concoctait son chutney dans sa cuisine. Qui est vite devenue trop exiguë.
C’est pour cette raison qu’est née la collaboration avec Dietisberg. Ce foyer héberge une centaine d’hommes de tous âges. Leur point commun est de ne pas pouvoir vivre et travailler de façon autonome en raison de leur toxicomanie ou d’autres problèmes. Le foyer plus que centenaire offre un cadre familial où le travail le plus simple est valorisé. Comme emballer la Prune d’Or, un produit aux effets secondaires positifs pour tous! Et que chacun peut goûter, même s’il s’appelle Obélix.

En bref ce que signifie Slow Food

Chutney Artisanal Traitement des pruneaux sur les hauteurs de Bâle-Campagne

Culture et diversité

Slow Food est une organisation indépendante à but non lucratif qui entend associer plaisir
culinaire et production durable. Elle est issue du mouvement éponyme né en Italie en 1986. Sa mission: venir en aide à des productions alimentaires de valeur menacées de disparition, protéger les régions et les écosystèmes d’exception, préserver les traditions artisanales ainsi que les races d’animaux et espèces végétales autochtones.
Plusieurs projets, baptisés «Presidi» (Sentinelles), ont été mis en route à cet effet. Slow Food est présent dans plus de 130 pays. Coop soutient cette organisation dans la création de «Presidi» en Suisse ainsi que pour la vente de spécialités du monde entier.
www.coop.ch/slowfood

Martin Winkel

Photo: Heiner H. Schmitt
Infographie:Jacob Kadrmas
Source: Slow Food

Publication:
lundi 20.10.2014, 13:00 heure