1 von 2


Les férus de sports d’hiver, aguerris ou amateurs, sont ici au paradis. Les familles et les gourmets y trouvent également leur compte.

Glacier 3000: la reine des neiges

Au sommet des Diablerets (VD) La destination regorge d’activités hivernales. Mais les piétons sont aussi nombreux à y grimper. Notamment pour traverser le Peak Walk by Tissot, une passerelle au-dessus du vide.

Si le brouillard recouvre la plaine, il est préférable de prendre un peu de hauteur. Alors, le téléphérique du col du Pillon est tout indiqué. Il monte silencieusement et avec grâce vers la cime. Mais le calme et son rythme de sénateur sont trompeurs. Dehors, des gerbes de neige s’envolent, témoins de bourrasques qui se manifestent avec une fraîche régularité.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

En cinq minutes environ, ce moyen de locomotion toujours spectaculaire atteint la station intermédiaire de Cabane. Le temps de changer d’angle et de véhicule et il faut encore compter une dizaine de minutes pour atteindre la crête et se trouver un peu plus près du soleil. Là, c’est l’enchantement, avec une couronne de montagnes qui ceinture Glacier 3000, dont le blanc glacé se découpe dans le ciel azur.

«

On se laisse porter par la grandeur du panorama»

Autour du bâtiment baptisé Scex Rouge règne une saine activité. Des skieurs, snowboardeurs, promeneurs – les piétons sont toujours plus nombreux – profitent d’un cadre exceptionnel avec un glacier qui étend sa majesté sur trois cantons: Vaud, Valais et Berne.
La destination compte un total de 25 km de pistes (ouvertes d’octobre à mai), toutes difficultés confondues. Cependant, si on les ajoute aux domaines skiables des Alpes vaudoises et de Gstaad, cela fait 445 km en tout. «À ce propos, note Anne Petignat, operation manager de Glacier 3000, la piste noire de la combe d’Audon, d’une longueur de 7 km, est la plus longue et la plus impressionnante.»

Une autre piste, de fond (6 km), où l’on pratique le ski classique et le skating, est disponible lorsqu’il n’y a pas encore de neige en bas. Les amateurs de raquettes à neige s’y donnent également rendez-vous. Skis de fond et raquettes peuvent se louer sur place.
Quant au snowpark à obstacles, qui ferme en janvier, il fait le bonheur des snowboardeurs.

Suspendu dans le vide

Goûter à l’ivresse de la montagne équivaut à sortir de l’édifice à quatre étages de Scex Rouge et à grimper un escalier sur lequel le souffle vient vite à manquer, même si l’on y progresse lentement. Heureusement, l’escalade est de courte durée pour atteindre un point de vue… à couper le souffle, évidemment! Ça, c’est pour la première partie des réjouissances. La deuxième, c’est le passage sur la passerelle métallique unique au monde, appelée Peak Walk (littéralement la «promenade du sommet»), ouverte depuis novembre 2014 et qui relie deux pics.
Suspendu au-dessus du vide, bombardé de rafales de bise, on se laisse porter par la grandeur du panorama: Cervin, Jungfraujoch, Mont-Blanc, etc. Qui atteint un point culminant au bout du «pont» avec une vue à 360 degrés qui porte jusqu’au lac Léman par temps clair. Monumental! Après un tel diaporama, difficile de redescendre sur terre. Au propre comme au figuré.

Madonna s’est régalée

Pour se remettre de ses émotions, un détour par le Restaurant Botta (signé du célèbre architecte tessinois, qui lui a donné la forme de la fourche du diable de l’extérieur), dirigé par le chef français Gabriel Claude, s’impose.
Il conduit le troisième étage, un self-service de qualité, et le quatrième, où des personnalités telles que Madonna où le patron mondial de la Formule 1, Bernie Ecclestone, sont déjà venus se régaler. Pourtant, le jeune et sympathique cuisinier ne propose pas des mets hors de prix. Traditionnels, ils alternent entre raclette, fondue, röstis et cœurs de filet de rumsteck sur ardoise à la viande goûteuse. «Ma cuisine se veut simple et de qualité, à base de produits locaux», indique-t-il. Idem pour les vins.
Gabriel Claude constate avec plaisir que la clientèle a tendance à prendre de nouveau le temps de manger en montagne. L’excellence de ses plats n’y est pas étrangère. La preuve, il lui arrive de servir 250 couverts le midi…

Route et chemin de fer jusqu’au Col du Pillon

Tortillard de montagne

  • Glacier 3000 appartient à la commune des Diablerets (VD), à 1200 m d’altitude.
  • Le col du Pillon, lui, est à 1546 m et le bâtiment de Scex Rouge à 2971 m. ●  Les pistes les plus élevées partent du Dôme (3016 m). Les enfants jusqu’à 9 ans skient gratuitement.
  • On atteint aisément le col du Pillon par la route de n’importe où en Suisse romande (ou alémanique).
  • Par le train, il est conseillé, pour les Romands, d’emprunter l’axe du Valais jusqu’à Aigle. De là, un tortillard de montagne agrémenté de paysages superbes conduit les passagers jusqu’aux Diablerets en une quarantaine de minutes, où un service de bus postal dessert le col du Pillon.

Infos
tél. 0848 00 3000 ou 024 492 33 77
courriel: info@glacier3000.ch

www.glacier3000.ch

Marcher dans la neige du bas du télésiège à la Quille du Diable permet de découvrir une auberge unique au point de vue magistral.

Le Glacier Walk est une promenade qui permet de rejoindre la Quille du Diable.

Le Glacier Walk est une promenade ouverte à l’année, qui part du bas du télésiège Ice Express – celui-ci est aussi une attraction gratuite en soi, qui descend le glacier – pour rejoindre la Quille du Diable (45 minutes à une heure), où se situe une jolie auberge toute de brillant vêtue, le refuge de l’Espace sur la commune de Savièse (VS).
Endroit magique et apaisant à la cuisine savoureuse et au décor chaleureusement vintage, il est tenu de main de maître par le couple Inge et Roland Beer. Par beau temps, la terrasse s’ouvre sur la vallée de Derborence chère à Ramuz.
Il n’est pas rare qu’un gypaète barbu vole devant les convives attablés, alors surpris et captivés.
Si l’on peut effectuer l’aller-retour à pied, un snow bus (à réserver au préalable) vient chercher, si souhaité, les promeneurs pour les ramener à bon port. De petites balades sur le glacier sont également possibles avec ce véhicule.
Les groupes, surtout asiatiques, eux, sont friands d’une virée avec traîneau à chiens. «D’une distance de 450 m, elle convient bien aux familles», précise Anne Petignat, operation manager de Glacier 3000.
Il y a également un petit fun park dévolu aux enfants (accompagnés des parents) avec luges en plastique.

Didier Walzer

Rédacteur

Photo:
SP
Publication:
lundi 07.12.2015, 14:25 heure