1 von 5


Barbara Lüthi fait ses courses dans un des nombreux marchés de banlieue. Les étrangers y sont rares.


Les parcs sont nombreux à Pékin. Barbara Lüthi y vient pour se détendre et respirer un bon bol d’air.

Dans les snacks, la journaliste trouve toujours des spécialités appétissantes.

Quand la Chine se met à table

Les habitudes culinaires de la Chine diffèrent énormément de celles de la Suisse. Barbara Lüthi, correspondante pour la Télévision suisse alémanique, nous explique comment elle et sa famille s’en sortent, loin de la fondue et de la raclette.

Coopération. De nombreux Européens s’imaginent que les Chinois aiment manger du chien et du chat ou encore des ailerons de requin. Devrions-nous tordre le cou à ce cliché éculé?
Barbara Lüthi. Avant les Jeux olympiques de 2008, la consommation de viande de chien a été frappée d’une interdiction. On n’en entend pratiquement plus parler à présent. Aujourd’hui comme hier, les Chinois mangent effectivement du chien, mais aussi des ailerons de requin, des scorpions et des serpents.

On en mange dans toute la Chine?
On trouve de la soupe d’ailerons de requin dans tout le pays! Ces plats qui semblent très exotiques à nos papilles occidentales sont particulièrement appréciés dans le sud de la Chine. Le dicton «Ici, on mange tout ce qui a quatre pattes – sauf les chaises!» prend là-bas tout son sens!

Y avez-vous déjà goûté?
Jamais sciemment. Mais j’en ai très certainement mangé à mon insu.

Quelles sont les principales différences régionales?
Il est extrêmement difficile d’effectuer un découpage géographique des différents «modèles alimentaires» dans un pays aussi étendu que la Chine. Abstraction faite de «l’extrême hétérogénéité» des plats, on peut néanmoins affirmer que les Chinois du nord privilégient une alimentation plus riche, plus grasse et plus salée.  A l’ouest du Sichuan, la cuisine est incroyablement épicée. Au sud, les plats sont beaucoup moins gras, car cuisinés à la vapeur. En outre, il n’y a pratiquement aucune sauce dégoulinante d’huile.

Les Chinois consomment-ils plus de viande ou de légumes?
Les Chinois préfèrent de loin la viande, reléguant souvent les légumes au rang de garniture. Presque tous les aliments sont bouillis, braisés ou cuits à la vapeur. A l’exception des concombres et des tomates, les Chinois ne consomment pratiquement aucun légume cru, pas même les salades.

Quel est votre plat préféré?
J’adore le la zi ji. Il s’agit de morceaux de poulet recouverts d’une montagne de piments. Ce plat typique du Sichuan est tellement relevé qu’on a littéralement l’impression de cracher du feu.

Que mangent les Chinois le matin?
Le matin, les Chinois aussi sont pressés. Le déjeuner ne doit pas prendre trop de temps. Ils mangent quelques baozis – des ravioles fourrées à la viande hachée ou aux légumes et cuites à la vapeur – ou du Congee, une bouillie de riz relativement insipide, cuisinée à l’eau ou au bouillon. Certains commencent leur journée avec une soupe de nouilles épicée. Pour ma part, je préfère des baozis.

La succession des repas est-elle la même en Chine qu’en Suisse?
Oui, les Chinois prennent aussi trois repas, le matin, le midi et le soir. Le repas de midi n’est généralement pas pris en commun, car la majorité des enfants dînent à l’école et les parents sont de toute façon au travail.

Les Chinois partagent donc le souper?
A la campagne, oui. Dans les villes, c’est plus compliqué. Le plus souvent, les deux parents doivent travailler pour disposer d’un revenu suffisant. Et nombre d’entre eux rentrent tard dans la soirée. Ce sont donc les grands-mères qui préparent le souper des enfants.

De ce fait, les enfants passent beaucoup de temps avec leurs grands-parents?
Les enfants chinois ont une vie très stressante. Dès leur plus jeune âge, ils ont de nombreuses activités le soir, après l’école. Les couples n’ayant le droit d’avoir qu’un seul enfant, ils concentrent toutes leurs attentes sur leur fille ou leur fils. Elle ou il doit faire partie des meilleurs à l’école, apprendre à jouer d’un instrument de musique, assister à des ballets et pratiquer un sport de combat de manière intensive. Comme les parents travaillent, les grands-parents emménagent souvent dans l’appartement familial. Mais finalement, ils passent peu de temps tous ensemble.

Une vie de famille sacrifiée?
Bien au contraire, ils ont une vie de famille très développée, elle est simplement structurée de manière différente. Il est fréquent que les parents passent des heures avec leur enfant le soir pour faire les devoirs. C’est leur manière d’aider, pour donner le meilleur à leur enfant. A la campagne, de nombreux enfants sont élevés par leurs grands-parents parce que les parents doivent se rendre dans les grandes villes pour travailler.

Le fait de partager un repas ne crée donc aucun lien social?
Si, bien sûr. Les Chinois sortent toujours manger ensemble, raison pour laquelle on trouve ces grandes tables rondes dans de nombreux restaurants chinois. Le repas est extrêmement important en Chine. Même le fait de commander les bons plats est tout un rituel, mais cela est plus rapide que chez nous. Au restaurant, tous les plats sont servis en même temps. Les Chinois ne passent pas plus d’une demi-heure à table.

Cuisinent-ils beaucoup par eux-mêmes?
A la campagne, ils n’ont guère le choix puisqu’il n’existe que peu de restaurants ou de snacks. En ville, c’est naturellement différent. Les repas sont tellement bon marché à l’extérieur qu’il ne vaut pas la peine de faire des courses et de cuisiner soi-même.
Personnellement, je préfère manger dans les endroits où je vois comment les repas sont préparés. Il n’y a aucun souci dans les snacks du point de vue de l’hygiène. Dans certains restaurants, on ne sait jamais très bien ce qui se passe en cuisine…

Cuisinez-vous de temps à autre?
Même en famille, nous mangeons principalement à l’extérieur. A la maison, nous cuisinons des spaghettis ou de délicieuses soupes, autrement dit à l’occidentale. Nous mangeons de la fondue une fois par an.

Qu’est-ce qui vous manque en Chine?
J’essaie de passer quelques semaines en Suisse au moins une fois par an. Je demande généralement à ma mère de cuisiner du chou farci, un plat que j’apprécie. Malheureusement, je ne peux pas en emporter. Nous mangeons aussi au moins une fois de la raclette. Avant de partir, je remplis mes valises de saucisses à griller, de mélanges pour fondue, de jambon cru italien et de bonne moutarde. Tous ces produits sont importés à Pékin, mais sont horriblement chers.

Portrait: Barbara Lüthi

Depuis plus de cinq ans, Barbara Lüthi est la correspondante de la Télévision suisse alémanique en Chine. Cette maman de 38 ans n’a pas attendu cette occasion pour découvrir et aimer ce pays. A Sydney, lors d’un voyage linguistique, elle est tombée amoureuse d’un Chinois né en Australie. Même après la fin de cette relation, elle a effectué de multiples voyages en Chine. Ensuite, la Zurichoise a parcouru le monde, mettant ses compétences au service de plusieurs médias suisses, dont Star TV et TV3. Depuis 2001, elle est employée auprès de la Télévision suisse alémanique, d’abord pour le «Rundschau» – le téléjournal – et, depuis septembre 2006, comme correspondante. Ses reportages et documents riches d’enseignement sur l’Empire du Milieu lui ont valu la reconnaissance de ses pairs: elle s’est vu décerner, notamment, le CNN Journalist Award et le Journaliste de l’année (Magazin Schweizer Journalist) en 2008. Barbara Lüthi est mariée avec le journaliste Tomas Etzler. Ensemble, ils ont une petite fille de bientôt 3 ans.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Markus Kohler
Photo:
GO Takayama
Publication:
lundi 10.10.2011, 13:58 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?