1 von 2


L’humour attachant d’Aldo Maccione dans «Le bourreau des cœurs» (1983). L’humoriste et acteur italien a dénoncé mieux qu’un autre le côté pathétique du machisme.

Aldo Maccione en 1983, ou le machisme dénoncé sur grand écran.

Des machos et des hommes

Quelle est l’alternative à l’homme «macho»? L’anti-macho. Mais encore? Un homme égalitaire, pour qui le genre ne procure aucun privilège particulier. Analyse.

Le macho, tout le monde le connaît. Au moins en caricature. C’est celui qui affirme qu’une femme peut beaucoup, mais quand même pas autant qu’un homme (voir encadré), surtout si elle est jolie. Que dans un couple, son travail procure un salaire «d’appoint» et que ce serait donc à elle de se mettre à mi-temps pour s’occuper des enfants. Que, dans le quotidien, la cuisine c’est son affaire, ainsi que l’entretien de la maison, puisqu’elle a ça dans les  gênes, de même que lui, l’homme, a cela dans les gênes de changer un pneu.

Mais on a beau l’avoir identifié, le macho se perpétue. Forcément: il trouve encore des femmes pour le trouver charmant. Comme si la masculinité ne pouvait exister que derrière des muscles de rouleur de mécaniques et des comportements de mâle dominant! Qu’on se le dise: l’anti-macho n’est pas un homme efféminé. C’est un homme avec tous les attraits qui vont avec, (oui, oui, il peut être grand, fort et musclé!) mais il n’a pas besoin d’une femme pour entretenir son linge, remplir son frigo ou élever ses enfants. Il est autonome. Egalitaire en diable. Partageur des tâches ménagères et des additions au restaurant. Bonne nouvelle: cet homme existe! Mais pour qu’il se multiplie, il a juste besoin qu’on le considère plus souvent comme l’homme idéal.

Chiennes de garde: Macho d’or 2012

«Si vous nous jugez agressives, lancent-elles d’entrée dans leur site Internet, nous répondons avec l’écrivaine Benoîte Groult: le féminisme est un beau mouvement pacifique, qui n’a jamais tué personne, alors que le machisme tue tous les jours.» Chaque année, l’association féministe les Chiennes de garde font un palmarès des hommes qui se sont illustrés pour faits machistes. En 2013, c’est le ténor du barreau bordelais, Pierre Blazy, qui a obtenu le titre de Macho d’or pour avoir réagi à l’élection d’une femme au barreau de Bordeaux avec ces mots: «Au pénal, il faut avoir les épaules larges, très larges.  Est-ce qu’une femme a les capacités pour le faire? Est-ce qu’une femme a les capacités pour supporter le poids de toutes ces affaires?»

www.chiennesdegarde.com

«L’ anti-macho existe…»

Sophie Perrier, journaliste.

Sophie Perrier, journaliste.
Sophie Perrier, journaliste.

Sophie Perrier l’a rencontré, aux Pays-Bas. Elle a trouvé l’homme égalitaire, qu’elle décrit par le menu dans son livre «L’ anti-macho». Entretien.

Coopération. Comment l’avez-vous repéré, cette antithèse du macho?
Sophie Perrier. J’ai vécu entre 21 et 31 ans à Amsterdam. J’y ai atterri à la faveur d’un programme Erasmus pour étudiants universitaires. Je me souviens avoir été tout de suite intriguée par les relations entre les hommes et les femmes. Elles ne sont teintées d’aucune interaction sur le mode de la séduction, d’aucune ambiguïté dans les regards ou les gestes. Il n’y a jamais le moindre soupçon de flirt. En France, les hommes me valorisaient pour ma féminité, aux Pays-Bas, c’est mon être qui les intéressait.

Qu’est-ce que cela traduit comme type d’homme?
C’est un homme qui ne se définit pas par le fait qu’il est homme justement. Il n’est pas obsédé par sa virilité, ne montre pas ses muscles, ne cherche pas à impressionner les femmes, à étaler sa supériorité intellectuelle. Il ne pense pas que l’homme est par essence supérieur à la femme et qu’il doit avoir des privilèges. C’est donc un homme avec lequel on peut tout partager et tout négocier à la maison: qui fera la cuisine, nettoiera les toilettes, travaillera à temps partiel. Il est ouvert à la discussion et tourné vers le compromis, car son ego et sa virilité ne sont pas systématiquement sur le devant de la scène.

«L’anti-macho», Sophie Perrier, Payot, 2013.

«L’anti-macho», Sophie Perrier, Payot, 2013.
«L’anti-macho», Sophie Perrier, Payot, 2013.

Comment expliquez-vous que cet homme niche aux Pays-Bas?
Parce qu’il y a des femmes pour le trouver formidable! Les Hollandaises sont vraiment émancipées, contrairement à beaucoup d’autres Européennes. Elles ne cherchent pas à se faire entretenir par un homme, se débrouillent par elles-mêmes pour tout, y compris pour changer une roue de voiture. Elles n’attendent pas qu’on les traite en princesses, d’ailleurs, elles sont très peu sophistiquées et ne tirent pas parti de leurs charmes. Elles n’attendent pas des hommes qu’ils se montrent galants ou protecteurs, mais qu’ils s’assument et sachent repasser leur linge.

Que faut-il pour que l’anti-macho devienne «le» genre masculin?
Il faut que les femmes renoncent à certains privilèges, comme par exemple autoriser qu’on porte leur valise, ou qu’on règle leur facture au restaurant. Il s’agit de renoncer aux petits pouvoirs qu’elles tirent de leurs charmes. C’est un changement culturel pour elles aussi. Choisir un anti-macho c’est renoncer aux gâteries, galanteries, flatteries, attitudes puériles. Et il y a beaucoup à y gagner.

Etes-vous un macho?

Faites-le point avec ce quiz. Evidemment, il s’agit d’un jeu: sans le prendre trop au sérieux, il vous permettra néanmoins de vous poser quelques questions… utiles.

Lorsque vous sortez avec une dame, vous:

A refusez qu’elle paie l’addition, c’est un principe.
B voulez bien qu’elle paie l’addition, si c’est juste une bonne copine.
C divisez l’addition par deux. C’est une évidence.

A table, avec elle:

A c’est surtout vous qu’on entend faire l’étalage de son savoir.
B vous la laissez «piapiater» en vous demandant si elle est du genre à aimer qu’on lui passe les menottes.
C vous la bombardez de questions pour mieux la connaître.

En pleine nuit, les enfants déboulent dans votre chambre à coucher. Vous:

A ne les entendez jamais.
B grommelez que vous travaillez le lendemain et laissez votre compagne s’en occuper.
C vous levez une fois sur deux, car la gestion des enfants vous concerne autant que leur mère.

Elle voudrait aller danser le samedi soir. Vous:

A préférez traîner sur votre canapé, alors elle danse devant le miroir de la salle de bain.
B sortez avec elle, mais faites la tête toute la soirée et lancez un regard noir à ceux qui s’approchent pour l’inviter à danser.
C vous lui dites, «vas-y ma belle, éclate-toi bien».

REPONSES. Vous avez obtenu majoritairement:

Des réponses A:
macho, mais pas conscient de l’être. Vous fonctionnez comme beaucoup d’hommes de votre connaissance, alors il vous semble que c’est ainsi qu’un homme doit être: donner le ton de ce qui se vit et se dit dans le couple, protéger sa compagne, en un mot être le chef du foyer. Diagnostic: un macho en votre genre peut évoluer... s’il tombe sur la bonne compagne.

Des réponses B:
macho, et fier de l’être. Pour vous, le monde se divise en deux catégories humaines bien distinctes et pas égales. Selon votre représentation du monde, ce sont les hommes qui endossent les responsabilités, les femmes sont bien trop émotives pour cela. Quoi de plus normal alors si cela procure aux premiers quelques privilèges? Diagnostic: vous êtes l’incarnation du macho que les féministes croisent dans leur pire cauchemar.

Des réponses C:
vous êtes un anti-macho par excellence. Pour vous, le genre est accessoire. Les hommes et les femmes sont égaux en droits et en traitements. Vous n’êtes pas du genre à ouvrir les portes devant une femme, ni non plus à attendre qu’elle prépare le souper pendant que vous regardez les infos à la télé. Vous ne comprenez pas qu’on vous reproche votre manque de galanterie. Diagnostic: vous êtes l’alter ego idéal. Dommage qu’on ne vous prenne pas plus souvent pour un prince charmant.


Faut-il encore être macho aujourd'hui?

Donnez votre avis en cliquant ICI

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Véronique Châtel

Rédactrice, Paris

Photo:
AFP, SP
Publication:
mardi 02.04.2013, 00:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?