This presentation requires the Adobe Flash Player. Get Flash!

Profession: strip-teaseur

Le film «Magic Mike», à voir en salle dès mercredi, est inspiré par l’histoire de sa star, Channing Tatum. Le comédien américain évoque ce job très particulier pour «Coopération». Et un sociologue s’exprime sur le culte du corps.

L’homme-objet est partout: dans la pub, les séries télé, la presse ou le cinéma. Jamais le mâle n’aura autant exhibé son corps (épilé) et ses muscles que dans notre époque soumise au culte de l’apparence. Pas étonnant que le strip-tease masculin ait la cote. Après les Chippendales dans les années 1980 et les chômeurs britanniques poilants du film The Full Monty la décennie suivante, c’est Magic Mike qui fait maintenant sensation.

Le nouvel opus de Steven Soderbergh (la saga Ocean’s Eleven) emballe le public et la critique anglo-saxons, et devrait bientôt être adapté en comédie musicale à Broadway. Il suit les tribulations de Mike (Channing Tatum), maçon le jour et as de l’effeuillage la nuit, qui fait découvrir l’univers délirant du strip-tease à un jeune novice. Un scénario basé sur l’expérience personnelle du comédien américain de 32 ans que le Tout-Hollywood s’arrache.


Channing Tatum dans le rôle de Magic Mike.

«J’avais 19 ans et envie de sensations fortes, se souvient-il. Je venais de quitter l’école et me suis retrouvé dans cet univers d’adultes plein de folie, de noirceur, d’argent, de filles et de sexe. C’était une expérience dingue. J’ai fait ce boulot pendant neuf mois et puis je me suis dit qu’il était temps de passer à autre chose.» Pourquoi les femmes payent-elles pour voir les hommes se déshabiller en musique? «Le strip-tease des hommes est complètement différent de celui des femmes, poursuit l’acteur. Les femmes vont voir ce type de spectacle pour être humiliées. Le strip-tease féminin est lui beaucoup plus sensuel et charnel.»

C’est Steven Soderbergh qui a suggéré à Channing Tatum de raconter son expérience au cinéma  après l’avoir entendu parler de son passé de strip-teaseur pendant le tournage de leur dernier film, Piégée. «Cela m’a semblé une bonne idée, jusqu’au moment où j’ai dû de nouveau me mettre à poil devant 200 filles, plaisante le beau gosse. Il est impossible d’être sexy dans un string! Mais en fin de compte, il faut se laisser aller et ne pas craindre d’avoir l’air idiot.» Vraiment pas…

Mike (Channing Tatum) a 30 ans et multiplie les petits boulots. Il se rêve entrepreneur mais il est surtout strip-teaseur. Chaque soir, sur scène dans un club de Floride, il devient «Magic Mike». Lorsqu’il croise le jeune Adam (Alex Pettyfer), il se retrouve en lui et l’invite à rejoindre sa troupe de strip-tease, qui est emmenée par le flamboyant Dallas (Matthew McConaughey). La sœur d’Adam ne voit pas cette association d’un bon œil, d’autant plus que son frère file un mauvais coton. Un univers à la fois grisant et glauque, des numéros de strip-tease pleins d’humour et des situations cocasses: attention les yeux!

Concours

A gagner: 5 × 2 places de cinéma pour voir «Magic Mike» sont en jeu dès lundi après-midi jusqu’à ce jeudi 16 août à minuit. www.cooperation-online.ch/concours

«Le corps de notre société»

L’économiste et sociologue français Guillaume Vallet, qui prépare une thèse sur les bodybuilders, estime que le culte du corps est rattaché aux valeurs, idéaux et principes de notre société: «Hyperaugmenté, déchargé de toute graisse «inutile» pour apparaître performant, le corps d’aujourd’hui est un corps de la société capitaliste.» Si le culte du corps masculin date de l’Antiquité, la spécificité actuelle serait «l’idée et la croyance d’un «corps extrême», malléable et hyperdéveloppé, dans un contexte de repères masculins brouillés».

Guillaume Vallet conclut sur le corps en tant que ressource potentielle: «Chacun de nous est de plus en plus renvoyé à lui-même, chargé de construire et de donner du sens à sa vie, le tout dans un souci de reconnaissance sociale. Le corps est une ressource directement disponible, valorisante, que l’on peut investir à souhait.          joc

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Miguel Cid

Rédacteur

Photo:
SP
Publication:
jeudi 16.08.2012, 00:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?