Olga Kurylenko (33 ans): «J’ai tout appris du cinéma à l’école de James Bond.»

La bombe venue du froid

Olga Kurylenko. La top-modèle et actrice ukrainienne a Hollywood et Tom Cruise à ses pieds. Rencontre avec une ex-Bond girl à l’affiche du film de science-fiction «Oblivion».

On la voit partout au bras de Tom Cruise pour promouvoir son nouveau film, Oblivion. Olga Kurylenko est belle à damner un saint, ou un scientologue, puisque le héros de Mission Impossible ne serait pas insensible aux charmes de la sublime Ukrainienne. Coup de foudre ou coup marketing? «Tom est incroyable. Il est infatigable et possède une énergie contagieuse», s’emballe la comédienne de 33 ans, installée dans la suite d’un cinq étoiles de Londres, sa ville de résidence. Elle laisse planer le doute sur la nature de sa relation avec son partenaire à l’écran. «J’ai beaucoup appris de lui, mais je ne veux pas entrer dans les détails. Ces choses sont personnelles…»

Quoi qu’il en soit, Olga Kurylenko a le vent en poupe. Elle est sollicitée dans les blockbusters comme dans le cinéma d’auteur. On l’a vue tout récemment dans A la merveille, le dernier Terrence Malick, cinéaste aux méthodes iconoclastes. «Il n’y avait pas de scénario et tout s’est déroulé de façon très spontanée pendant le tournage. Lorsque j’ai vu le film, je n’arrivais pas à croire que j’étais dedans!», confie-t-elle candidement.

Tom Cruise dans un rôle de séduisant héros qui lui va comme un gant.

Joli parcours pour celle qui a été repérée à 13 ans dans le métro de Moscou par la représentante d’une agence de mannequins. «Pour moi, le mannequinat était un rêve, pas une réalité. Je viens d’une minuscule ville de province et ma mère n’avait pas de quoi m’acheter un billet pour partir à l’étranger. C’est un miracle que cette femme m’ait repérée dans le métro alors que j’étais deux jours à Moscou.»
La suite n’a plus rien d’un conte de fées. Installée à Paris, la jeune Olga vit mal la solitude qui accompagne son métier. «J’aimais poser devant la caméra, mais le reste du temps, je me sentais terriblement seule. Je n’ai jamais autant souffert de la solitude que quand j’étais mannequin», déplore-t-elle.
Cela même quand la belle francophile épouse un photographe français.
«Il ne voyageait pas avec moi. Lorsque je rentrais d’un shooting, je le voyais vingt-quatre heures et puis je devais repartir. C’était horrible», affirme celle dont les deux mariages se sont soldés par un divorce. Pourtant, la jeune femme s’accroche et collectionne couvertures de magazines et campagnes publicitaires. «J’ai bossé comme une folle et je n’ai pas pris de vacances pendant quinze ans! Je voulais me faire un nom et devenir financièrement indépendante, m’assurer que je pouvais survivre sans devoir fonder une famille.»

Le cinéma lui fait les yeux doux et c’est en Bond girl qu’elle accède à la notoriété avec Quantum of Solace. «J’ai tout appris à l’école de Bond, surtout à me battre et à utiliser une arme, reconnaît-elle. Je peux flinguer sans battre un cil. Sur le tournage d’Oblivion, tout le monde a été très impressionné.» Surtout Tom Cruise, on imagine…

Cruise sauve le monde

2077: en guerre contre des extra-terrestres depuis soixante ans, notre planète est dévastée et ses habitants se sont réfugiés dans une colonie spatiale. Chargé de la sécurité et de la réparation de drones, Jack Harper (Tom Cruise) est stationné sur Terre avec sa femme (Andrea Riseborough) pour une dernière mission. L’arrivée de Julia (Olga Kurylenko), mystérieuse rescapée du crash d’une navette spatiale, bouleverse ses certitudes. Pourquoi se souvient-il de cette inconnue alors que, pour des raisons de sécurité, sa mémoire a été nettoyée? Et qui sont vraiment les créatures menaçantes qui rôdent autour de lui? Tom Cruise sauve (encore une fois) le monde dans ce film de science-fiction plaisant au design léché.  

Oblivion, en salle le 10 avril.

www.Oblivion-film.ch

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Miguel Cid

Rédacteur

Photo:
SP
videos:
www.youtube.com
Publication:
mardi 09.04.2013, 10:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?