Thierry Délèze, rédacteur en chef

Le fragile manteau blanc

Comme beaucoup de phénomènes naturels, les avalanches impressionnent. Leur masse, leur puissance, leur imprévisi­bilité imposent le respect. Et leurs effets dévastateurs nous effraient. À juste titre. Chaque hiver, les faits sont là pour le rappeler, les avalanches peuvent être meurtrières. La montagne est un univers magnifique, où la nature a ses propres règles, souvent synonymes de risques et de limites à ne pas franchir. Les connaître est impératif. La prévention et l’information jouent un rôle fondamental, en sachant que la sécurité absolue n’existe pas, et que chacun doit juger lui-même du possible danger.
À Davos (GR), les spécialistes de l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches (SLF) réalisent un important travail pour évaluer au mieux les risques liés aux avalanches. Sur le terrain, et dès les premières heures de l’aube, les prévisionnistes du SLF étudient la neige dans ses moindres détails. Leurs données et analyses servent, entre autres, à la réalisation des précieux bulletins d’avalanches et à l’éva­luation du risque général pour la journée. Un indispensable travail de prévention, souvent méconnu. Le grand public a aussi son rôle à jouer. Le SLF recueille les informations que lui livrent les «amateurs», skieurs, randonneurs ou tout simplement observateurs. Certaines vidéos de freeriders, échappant de justesse au danger et expliquant leur erreur, ont aussi un effet préventif.
En cette période de vacances de neige et à la veille de la saison des randos, nous avons suivi le quotidien de ces amoureux de la montagne qui, dans l’ombre, œuvrent pour davantage de sécurité.

Jasmina Slacanin, rédactrice

Je ne suis pas une féministe

Juste un être humain allergique aux injustices et aux abus de pouvoir. Cette réaction épidermique, je la ressens envers tout individu sujet à la discrimination. Je m’indigne lorsque l’on interdit aux homosexuels de donner leur sang en Suisse au XXIe siècle – oui la loi est sur le point d’évoluer de manière révolutionnaire en n’autorisant que les homos abstinents depuis un an à devenir donneurs! –, lorsqu’une régie immobilière trie les dossiers en fonction de l’origine des noms, lorsqu’un gérant de bar n’engage que des personnes au physique de mannequin comme serveur/serveuse. Ce même bar qui ne laisse passer aucun défaut physique mais qui ferme facilement les yeux lorsque des ados déjà bien imbibés commandent un énième vodka redbull. Mais me qualifie-t-on d’homophile, d’antiraciste et j’en passe? Non, car ces indignations sont partagées par les deux sexes. Mais lorsque je m’exprime contre le sexisme et les inégalités hommes-femmes, on me qualifie de «féministe». Si j’accepte le terme, qui pour moi est synonyme de droit à l’égalité, je refuse l’étiquette.
«N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis.» Simone de Beauvoir avait hélas raison. Le chemin semble encore bien long pour que le féminisme sorte de notre vocabulaire.

L’interview de «Leo le rockeur» (Nº 7)
Talentueux et vrai
Leo Leoni est à l’image de Gotthard: talentueux, sincère et vrai! Ça fait du bien! Comme quoi pas besoin d’aller hors de nos frontières pour écouter de la bonne musique! Muriel Rohrbach

Sur le blog «Lumières d’ailleurs», au Japon: www.cooperation.ch/blogs
Dans le jardin d’Isamu…
Que de magnifiques rencontres! Mais, n’est-ce pas trop dur de toujours repartir et de quitter ces belles personnes? N’avez-vous jamais eu envie de vous arrêter quelque part et de vous y établir? Pour quelque temps en tout cas? Annick@

«Levain – Pain d’autrefois» (Nº 5)
De la vie en soi
Depuis l’aube de l’histoire, le pain est un aliment de base du corps et de l’âme. Il symbolise l’essence même de la nourriture et du bien-être de l’humanité, dans la vie quotidienne, mais il est aussi l’élément le plus significatif des rites religieux et sociaux. Sous ses nombreuses formes, le pain est à la fois une source essentielle de l’alimentation humaine et une métaphore de la vie en soi (…)Maurice@

Respectons-le
Le pain est sacré, respectons-le. Ne le jetez pas à la poubelle. C’est un aliment de base. (…) Marie-Louise Fleury@

Rectificatif: une erreur s’est glissée dans l’article consacré au vin de Madère (Nº 7).
Il est conseillé de conserver les bouteilles à la verticale afin d’empêcher que l’acidité n’abîme les bouchons (pas à l’horizontale).

.

Publication:
lundi 20.02.2017, 12:00 heure

Publicité