Archives des vidéos de présentation du journal en 2018

Thierry Délèze, rédacteur en chef

La terre est ronde comme un ballon

Au début, ça paraît très loin. Puis ça commence à devenir concret, gentiment. On en discute entre collègues, on jette un œil au calendrier des matchs, on fait ses pronostics. Au final, on est complètement dedans, gagné par la fièvre. A deux jours du coup d’envoi de la Coupe du monde de foot, la terre est ronde comme un ballon. C’est comme ça tous les quatre ans. Le foot n’a pourtant pas que des qualités. Les dérives collectives de son système ou celles, individuelles, de certains joueurs, choquent, irritent, écœurent. Mais le foot n’a pas son pareil pour enflammer les foules. Il tire sa force et sa popularité de sa simplicité, qui en fait le sport planétaire par excellence. «Le foot est un jeu simple: 22 gars courent après un ballon pendant 90 minutes et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne.» La citation culte de l’Anglais Gary Lineker (prononcée à l’issue de la demi-finale épique entre l’Allemagne et l’Angleterre en 1990) se vérifiera-t-elle cette année? Les matchs à venir vont provoquer de belles discussions et de beaux moments entre amis, autour d’un gril par exemple. Grillades et football font effectivement bon ménage. Et les grillades, c’est la fondue de l’été, pour citer le chef cuisinier Ivo Adam. En ce début de Mondial, parce que le foot n’est pas qu’une affaire d’hommes, nous avons rencontré les filles du FC Le Mont-sur-Lausanne. Une équipe d’amatrices sympas et passionnées, pour qui la grillade d’après-match est l’occasion de se retrouver et de resserrer les liens. Toute la saveur de la troisième mi-temps... (lire notre Zoom).

Tatiana Tissot, rédactrice

L’accent chantant des cigales

http://www.cooperation.ch/opinions_1824 opinions_1824

Bientôt je bouclerai ma valise pour quelques jours au sud de la France. Je me réjouis de retrouver le fredonnement des cigales, l’accent qui chante et les expressions du cru – que j’ai eu le temps d’étudier ayant vécu dans la région par le passé. Exemple: «Les papés jouent à la pétanque en plein cagnard, et roumèguent s’ils sont Fanny (Traduction: les papis jouent à la pétanque en plein soleil, et râlent s’ils perdent sans marquer aucun point). Pendant ce temps, les pitchouns (les enfants) barbotent dans la mer, puis retournent faire un gâté (un câlin) à leur maman.» Un lexique hérité de l’occitan, la langue régionale du Sud, et qui pourra vous chatouiller agréablement les oreilles si vous y descendez pendant les vacances. Pour faire couleur locale à l’apéro (une institution), je demande aussi une mauresque – un pastis additionné de sirop d’orgeat, au goût d’amande. D’autres préfèrent transformer leur petit jaune en perroquet, vert de sirop de menthe ou en tomate, avec de la grenadine. Le vrai goût des vacances!

J’adore ses tableaux
J’ai été à un vernissage de Rolf Knie à Lucerne il y a longtemps. J’apprécie beaucoup sa façon d’être, de s’exprimer et j’adore ses tableaux. Doris Dubois, à propos de l’interview de Rolf Knie (N° 22)

Quoi de plus normal!
Je m’étonne de la mention «par lettre» dans votre rubrique «Courrier de lecteurs». Quoi de plus normal que d’envoyer une lettre à la rubrique «Courrier»! Ecririez-vous «marcher à pied»? (…)
Rosemary Wells-Marie, Genève, à propos du «Courrier de lecteurs», par courrier postal

Note de la rédaction
Nous mentionnons la manière dont vos envois nous parviennent, par e-mail, sur le site web de «Coopération» ou par poste. Merci de votre lettre, chère Madame – et quel que soit le moyen que vous choisissez, nous nous réjouissons de votre envoi.

Quant à l’hypnose…
Je suis convaincu que l’hypnose peut guérir beaucoup de problèmes. Chacun peut la pratiquer, il faut simplement apprendre le lâcher-prise et se laisser aller comme si on était devant un écran blanc; laisser aller toutes les images de votre cerveau sans les analyser (…) Shalimar, à propos du «Boom de l’hypnose», (N° 21)

Un salut à «L’énergie verte»
Votre édito «Quand l’art et le bio se rencontrent» (Nº 22) m’a donné envie de me plonger dans le thème et ses annexes. Retrouver Rolf Knie dans toute son authenticité n’est «jamais une perte de temps»! C’est un privilège! Bravo à votre équipe! Mes félicitations pour la scénographie du sujet et la qualité rédactionnelle. Avec mes sincères remerciements. Gilbert H.

.

Publication:
lundi 11.06.2018, 12:46 heure

Publicité