Archives des vidéos de présentation du journal en 2018

Thierry Délèze, rédacteur en chef

Tourisme et gastronomie

La visite d’une région va de pair avec la découverte des spécialités locales. Lors d’une virée en Bourgogne, vous n’allez pas ramener dans vos bagages de l’eau minérale comme souvenir, nous sommes d’accord? Très bien. Si vous allez en Italie, en Toscane par exemple, vous n’aurez que l’embarras du choix, entre le bon vin et les plaisirs de la table. Toujours en Italie, mais moins connue et donc moins touristique, la région du Frioul vaut le détour. Dans le nord-est du pays, bordée par l’Autriche et la Slovénie, à la fois maritime et montagneuse, elle offre de belles surprises à qui prend la peine de s’y arrêter. C’est ce que nous avons fait, pour vous emmener à la découverte du jambon San Daniele. Un jambon d’exception, fierté gastronomique de la région. Pour les amateurs de vin, ce numéro est aussi l’occasion de (re)découvrir les merveilles du Piémont, terre de grands nectars.
Dans un tout autre registre, mais dans ce même numéro, mon collègue Andreas Schmid a eu la chance de rencontrer Michael Douglas. Un monument hollywoodien, ça ne se refuse pas, même si la rencontre n’a rien d’un tête-à-tête. Avec une poignée d’heureux élus triés sur le volet, il a pu passer 17 minutes en compagnie de la star. Oui, 17 minutes, soit à peine 120 secondes par journaliste, si tout le monde y va de sa petite question... Avec beaucoup d’humour, il nous raconte les détails de cette situation surréaliste mais courante, et tellement typique du show-business. Bonne semaine!

Gilles Mauron, rédacteur

Table rase

http://www.cooperation.ch/opinions_1832 opinions_1832

Mon amie a ramené chez nous ses dessins d’enfant. Ils avaient survécus aux razzias du rangement, du tri et des déménagements. J’ai rencontré, en les découvrant, celle que je n’avais pas pu connaître. J’y ai vu ses rêves et obsessions d’alors, reconnu sa douceur et ses peurs. Drôle et émouvant, tout à la fois. Si vous vous demandez, submergé par l’abondante production de peintures désséchées de vos rejetons, pourquoi garder ces dessins souvent abscons et monomaniaques, plutôt que d’utiliser vos armoires pour stocker des packs de saucisses en action: n’hésitez plus! Ces dessins sont les archives d’une vie dont on ne conserve que des bribes.
Parents et bibliothèques sont confrontés aux mêmes problématiques: place, argent, sélection. Que garder? Peut-être rien, qu’il vaudrait mieux raser
les vestiges des temps anciens. Pars, surtout ne te retourne pas, chantait Jacques Higelin. S’il n’a pas tort, il n’a pas pour autant raison. Les traces du passé racontent ce que nous sommes, et pour vivre le présent, n’avons-nous pas besoin des chimères du poète?

Une sacrée gardienne
Karine est une gardienne géniale, gentille, souriante, serviable, travailleuse, aimable et bonne cuisinière. A la cabane, on peut acheter des objets faits au Népal pour son association.
Dominique, à propos du portrait de Karine Moix (N° 31), sur www.cooperation.ch/portrait

Lire, c’est bon pour la santé
Il est rassurant de savoir qu’il y a (encore!) des jeunes qui ont la passion de la lecture, comme on le voit dans vos pages «Juniors». A ce propos, j’ai appris
récemment avec beaucoup d’intérêt que les personnes qui lisent (des livres, pas simplement des journaux et des magazines) ont une espérance de vie supérieure de deux ans par rapport à celle des personnes qui ne lisent pas. Rosemary Wells-Marie, Genève

Précision
La trottinette électrique présentée en page 62 de notre édition du 30 juillet (numéro 31) ne peut être utilisée qu’à partir de 14 ans, et non 13 ans comme nous l’avons écrit. Précisons également que le véhicule n’est pas approuvé pour rouler sur les routes publiques. Il a exclusivement été conçu pour être utilisé sur des chemins et places privés. Le port du casque est en outre recommandé.

.

Publication:
lundi 06.08.2018, 11:40 heure

Publicité