À Randa, le panorama 
qui s’offre aux promeneurs ayant osé s’aventurer sur 
le plus long pont suspendu 
du monde est splendide.  

Vertigineux: passerelle suspendue

Attraction À Randa (VS), village situé à une dizaine de kilomètres en dessous de Zermatt, le plus long pont suspendu du monde attire des visiteurs venus des quatre coins du globe depuis son ouverture fin juillet. Frissons garantis.

http://www.cooperation.ch/passerelle+suspendue Vertigineux: passerelle suspendue

La commune de Randa dans le Haut-Valais est en ébullition. Depuis le 29 juillet dernier et l’inauguration du plus long pont suspendu du monde (494 m), des touristes affluent chaque jour de toute la Suisse et du monde entier. Pour faire face aux problèmes de saturation des places de parc qui se sont posés pendant les premières semaines, l’ancienne route cantonale a été réaffectée en parking. Les trains en provenance de Viège arrivent bondés dans la petite gare du village, peu habituée à voir les voyageurs s’arrêter avant Zermatt et son Cervin. Sur place, des affiches plastifiées sommairement indiquent la voie vers le pont suspendu, la récompense qui se méritera après deux heures de marche environ, sur un sentier abrupt (700 m de dénivelé positif) et assez monotone, niché dans une forêt de mélèzes.
C’est que l’itinéraire depuis Randa,plus rapide pour atteindre le pont,n’en est pas vraiment un. Beaucoup de visiteurs, parfois équipés de simples baskets, l’empruntent néanmoins pour gagner la nouvelle attraction touristique. L’idée de base de la construction de cette passerelle était d’éviter un détour de deux heures sur l’Europaweg, une randonnée de deux jours entre Grächen et Zermatt et qui offre l’un des plus beaux panoramas alpins aux randonneurs.

La vidéo officielle du pont

Record du monde 

Un premier pont – la passerelle de l’Europe – d’une longueur de 250 m mais d’une hauteur trop faible (25 m), n’a pas résisté à des chutes de pierres en 2010. Trois mois après sa construction, sa fermeture forcée entraîne une nette baisse de fréquentation, avec 60% de visiteurs en moins sur l’itinéraire. «Un nouveau projet de pont a alors vu le jour, soutenu par cinq communes de la vallée, mais aussi des sponsors privés et des institutions», explique Paul Summermatter, conseiller municipal de Randa et coordinateur du projet. Après moins de deux mois de travaux, la nouvelle passerelle a été inaugurée le 29 juillet dernier, 200 m en contrebas de l’ancienne et battant de 11 m le record du plus long pont suspendu du monde, qui était détenu seulement depuis deux mois par l’Allemagne avec son Titan-RT, situé dans le massif du Harz. 

«

Le pont doit faire vibrer le cœur du promeneur »

Theo Lauber, constructeur du pont suspendu de Randa 

Le long de la passerelle, qui mesure 65 cm de large, on se croise difficilement et le précipice s’ouvre directement sous les pieds des randonneurs. 

Un défi écologique

Le pont valaisan est moins lourd (58 tonnes), trois fois moins cher (750  000 francs) que le modèle allemand et constitue également un défi écologique. «Nous avons récupéré les câbles d’un ancien téléphérique et utilisé 30% de la structure de l’ancien pont», précise son constructeur Theo Lauber, chef de l’entreprise bernoise Swissrope, spécialisée dans tout ce qui se suspend, des téléphériques aux ponts.
Arrivés face au pont de Randa, à 2020 m d’altitude, on ne peut s’empêcher de s’arrêter un instant pour admirer l’œuvre avant de l’enjamber. Les smartphones sont tous braqués sur elle et chacun veut son selfie, pour ne pas avoir l’impression d’avoir transpiré pour rien. Sur la passerelle, qui mesure 65 cm de large, on se croise difficilement. Parmi les 200 à 300 personnes qui traversent le pont quotidiennement – plus de 500 personnes un samedi ensoleillé – il y a les courageux qui s’arrêtent pour contempler le panorama dont le majestueux Weisshorn. Le cinquième plus haut sommet des Alpes suisses, qui culmine à 4505 m, fait presque oublier que le fameux Cervin se trouve un peu plus loin. Les plus téméraires baissent les yeux vers les caillebotis métalliques, pour découvrir le précipice qui s’ouvre directement sous leurs pieds, à plus de 85 m au point le plus haut. Mais le long de la passerelle, on croise aussi ceux qui sont sujets au vertige et pour lesquels l’exploit réside dans le fait de franchir le demi-kilomètre en s’agrippant vigoureusement à la barrière de l’édifice, qui a en plus la particularité de bouger. «Le pont ne doit pas juste servir à traverser, il faut qu’il fasse vibrer le cœur du promeneur», explique son concepteur Theo Lauber. Et d’ajouter: «Le soir, tu ne dois pas avoir oublié la sensation ressentie sur la passerelle.» Le pont est moins lourd que les câbles et peut ainsi être facilement tendu. «Les gros câbles font vibrer la passerelle. Je construis mes ponts comme si je fabriquais une guitare», image le constructeur bernois.

La construction en images

Un pont utile et attractif 

Paul Summermatter (à g.) 
et Theo Lauber lors de l’inauguration du pont suspendu. 

Paul Summermatter (à g.) 
et Theo Lauber lors de l’inauguration du pont suspendu. 
http://www.cooperation.ch/passerelle+suspendue Paul Summermatter (à g.) 
et Theo Lauber lors de l’inauguration du pont suspendu. 

Son bâtisseur a voulu faire du pont de Randa un ouvrage à la fois utile pour les randonneurs de l’Europaweg et attractif pour les visiteurs. Deux mois après son inauguration, le pari semble réussi et la Cabane de l’Europe en est le témoin privilégié. Idéalement située à mi-chemin entre Grächen et Zermatt, elle se trouve aussi 200 m en amont du pont et n’est plus uniquement remplie la nuit.
Du personnel a dû être engagé et des agrandissements sont prévus afin d’accueillir les nombreux visiteurs pendant la journée. «On ne s’attendait pas à un tel engouement au niveau international», avoue Paul Summermatter. Plus bas, à Randa, les réservations de nuitées augmentent et les commerces tournent à plein régime. Au retour, lors de notre descente vers le village, les panneaux en plastique «pont suspendu» ont été remplacés par les indications jaunes officielles de randonnée et en trois langues.
La commune de Randa n’a plus à rougir du Cervin et tient à le faire savoir: du wifi sera installé dès l’année prochaine, pour que chacun puisse envoyer son selfie depuis le pont suspendu.

Fiche d’identité: pont de randa

  • Inauguration: 29 juillet 2017
  • Durée de construction: 57 jours
  • Longueur: 494 m
  • Localisation: Randa (VS)
  • Dénivelé le plus haut: 85 m
  • Largeur: 65 cm
  • Poids: 58 tonnes
  • Coût: 750  000 CHF
  • Altitude: 2020 m 
  • Accès à pied depuis Randa: 2 à 2 h 30 de marche
  • Accès à pied depuis Grächen: 6 à 7 h de marche 
  • Accès à pied depuis Zermatt: 6 à 7 h de marche
Plus d'informations
Sylvain Bolt

Rédacteur

Photo:
Keystone; carte Rich Weber
Publication:
lundi 25.09.2017, 13:55 heure