This presentation requires the Adobe Flash Player. Get Flash!

Théâtralement rock

Poison Heidi débarque avec fracas, tels des zombies post-apocalyptiques. Du rock brut de décoffrage et du culot.

Poison Heidi avec à sa tête le chanteur Fabio amateur de gros «nonos».

Poison Heidi avec à sa tête le chanteur Fabio amateur de gros «nonos».
Poison Heidi avec à sa tête le chanteur Fabio amateur de gros «nonos».

Même si leur look est loin de respirer la lavande, les braves de Poison Heidi débarquent avec une fraîcheur qui sonne comme un grand bol d’air. Cette jeune formation a été créée en 2009 à La Chaux-de-Fonds sous l’impul-sion du chanteur Fabio Bagnato. A ses côtés, son frère Claudio à la guitare, sa cousine Manon à la  basse et le batteur Mr. Killjoy. Le décor est planté: en osmose avec leur hardrock musclé, toute une mise en scène filant dans les méandres des films d’horreur et post-apocalyptiques défie la pénombre.

Sur scène, le quatuor déploie tout l’arsenal de l’univers de Poison Heidi, un personnage réfugié sur les montagnes après que le monde a été détruit par les excès de l’homme.


La philosophie de Poison Heidi: «Toujours surprendre le public et garder l’esprit le plus créatif possible»!

Grimmé, déguisé, usant d’artifices chers au cinéma fantastique, le groupe n’hésite pas à sortir tronçonneuse et hémoglobine factice. Il n’est donc aucunement surprenant qu’il soit idole du maître de la discipline (hardrock théâtral), Alice Cooper, qui jouera lui aussi sur la scène de Rock Oz’ Arènes le vendredi 3 août.

Au début de l’année, le quatuor a sorti son premier disque Something Survives, qui est, excusez du peu, d’entrée un concept album contant de la première à la dernière chanson l’histoire de cette âme perdue nommée Poison Heidi.
Avec un tel nom de groupe et des chansons décapantes, ces inquiétants montagnards n’ont pas fini de surprendre leurs auditoires. Frissons rock’n’roll garantis.

www.poisonheidi.com

Hardrock

Album concept

Adieu belles montagnes. L’album Something Survives convie l’auditeur dans le monde glauque du personnage de Poison Heidi, qui vit reculé et solitaire dans dans une nature fânée. Tantôt metal, tantôt hardrock 70’s ou 80’s, cette galette conceptuelle distille de sombres ambiances très variées avec une énergie contagieuse.

 

 

 

 

 

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Nicolas Poinsot

Profile ton réseau

Photo:
SP
videos:
YouTube
Publication:
lundi 30.07.2012, 00:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?