Profile ton réseau

Nicolas Poinsot
écrit le 25.04.2017


L’effet Streisand, ou l’attaque du buzz masqué

Barbara Streisand ne laisse pas derrière elle qu’un legs discographique fort louable. Elle a également baptisé (mais bien à son insu, cette fois) un phénomène médiatique dont les exemples fleurissent chaque année: l’effet Streisand. C’est un peu flou pour vous? Illustration ces dernières semaines avec une décision de justice rendue en Russie. Les autorités du pays ont ainsi interdit toute diffusion, sur Internet, d’une photo bien précise prise lors d’une manifestation pro-LGBT en 2013. En cause? La présence, dans le cadre, d’un panneau tenu par une personne dans le défilé, représentant le visage du président Vladimir Poutine généreusement maquillé sur fond arc-en-ciel.


Lire la suite

Nicolas Poinsot
écrit le 10.04.2017


Les premiers pas de Mastodon font trembler la Toile

Après avoir «tweeté», est-ce que ça vous tenterait de «pouetter»? Tel est, en effet, le programme proposé par Mastodon, le nouveau réseau social qui cartonne et qui entend ringardiser Twitter. Bye bye le tweet de 140 caractères, bienvenue au toot (ou pouet in english) de 500 signes. Lancée en octobre 2016 et comptant pour l’instant 60000 utilisateurs, l’initiative n’est toutefois pas qu’une énième déclinaison du concept de micro-blogging. Elle fonde surtout une autre manière de penser le réseautage online: au lieu de tous aller s’inscrire sur un site entièrement possédé par une seule entreprise, on crée un compte sur une plateforme décentralisée. C’est-à-dire qui n’appartient à personne.


Lire la suite

Nicolas Poinsot
écrit le 31.03.2017


Facebook veut sauver la démocratie

Dès les premières heures de l’ère Trump, des médias et des observateurs sonnés firent le même diagnostic: à leur insu, les réseaux sociaux et leurs algorithmes ont en partie contribué à faire élire un prophète de la fake news à Washington. Comment? En laissant des rumeurs remontées des gargouillis du web, et autres infaux concoctées par des pseudo sites d’information, figurer dans les fils d’actualité au milieu de véritables articles de presse.


Lire la suite

Mon visage est une mine d’or

Il y a eu l’or. Puis le pétrole. Et si, dans un futur proche, la denrée la plus recherchée sur Terre devenait… le visage humain? Ces derniers mois, les technologies de reconnaissance faciale ont en effet connu une avancée décisive, ouvrant des horizons spectaculaires en termes de possibilités d’exploitation des données personnelles.


Lire la suite

Le futur coûte trop cher pour Facebook et Google

Voilà, Snapchat n’est officiellement plus une bébé startup. L’enfant terrible des réseaux sociaux, longtemps courtisé par les Goliath gourmands du secteur, a fait son entrée en bourse début mars. Si l’altitude rapidement atteinte par l’action a distillé une atmosphère euphorique, reste à savoir si cette nouvelle étape est finalement une bonne nouvelle pour le monde 2.0, voire 3.0.


Lire la suite

Entre-soi, gloire et beauté: il existe un monde parallèle des réseaux sociaux

Des plateformes logeant des centaines de millions d’utilisateurs à la même enseigne, des inscriptions gratuites, un joyeux brassage socio-économico-culturel. L’univers des réseaux sociaux pourrait nous laisser croire que son idéologie est quasi communiste. N’instaurant aucune hiérarchie ni différence de traitement pour les internautes. Ce qui, avouons-le,  n’est pas tout à fait vrai. Car les revendications élitistes de certaines personnes se jugeant «privilégiées» trouvent des échos dans plusieurs initiatives 2.0 récentes. A commencer par les sites de rencontre.


Lire la suite

Meitu, l'Instagram chinois qui cartonne

Très grande puissance mondiale, civilisation pluri-millénaire, la Chine n'a pas grand chose à envier à l'Occident. Pourtant, là-bas, on se tourne volontiers vers l'ouest pour fantasmer sur trois choses: le vin rouge, l'architecture classique et... les yeux non bridés.

Avoir les mirettes rondes: l'un des must des critères de beauté pour les jeunes femmes. Jusqu'ici, la chirurgie esthétique était ainsi la voie impériale pour gommer les traits jugés trop orientalisants d'un oeil. Ouvrir le regard comme ceux d'une pin-up de manga. Mais voilà que les réseaux sociaux s'en sont mêlés.

Canons de beauté cosmopolites

Vous connaissez Meitu? Il s'agit d'une des applis les plus téléchargées par les 700 millions d'internautes chinois. Une valorisation récente à quelque 4,5 milliards de francs. Bref, un poids lourd de l'univers 2.0 asiatique depuis son lancement en 2013. On lui trouvera certaines similitudes avec Instagram: des filtres, des modes de prise de vue. Mais c'est surtout un autre attirail de fonctionnalités qui conquiert les jeunes beautés d'extrême-orient. Sa palette de "rectification" des visages.

Meitu permet en effet d'éclaircir le teint, de retravailler les traits, et, Graal suprême, de débrider les yeux. Arguments qui font de cette appli un incontournable de la pratique du selfie en Chine. Selon ses dirigeants, la moitié des photos postées sur les réseaux sociaux du pays ont préalablement été traitées via Meitu. Carrément.

Et quid de son usage chez nous? Les millions de téléchargements ont hissé l'app parmi les plus populaires du moment, sauf, peut-être, chez certains geeks férus d'investigation... Selon eux, Meitu serait un peu indiscret avec les données personnelles des utilisateurs, récoltant parfois des informations jugées sensibles. Un penchant malheureusement trop répandu chez les tsars du web social.


Lire la suite

Chacun sa vérité, la triste nouvelle donne des médias sociaux

Il y de cela 2000 ans, nos ancêtres vénéraient leurs dieux dans des temples. Souvent anguleux et faits de lourdes pierres, les temples. Aujourd'hui? Ils sont devenus des bulles. Celles que nous nous construisons sur le web tout autour de nous. Rien à voir avec les architectures de l'Antiquité, mais ces sphères protectrices, douillettes, virtuelles, sont les nouveaux lieux sacrés de nos croyances. 


Lire la suite

Facebook veut désormais que vous ajoutiez des inconnus

Cela fait plus de dix ans qu’il nous rabat les écouteurs avec cette rengaine: «Veuillez n’ajouter comme amis que des personnes que vous connaissez vraiment». Facebook n’a jamais porté dans son cœur les internautes voguant au gré des profils et envoyant des invitations à des inconnus. Et on comprend pourquoi.


Lire la suite

Le Salt and ice challenge, la nouvelle plaie du web

Sur les réseaux sociaux, ces dernières années ont été plutôt riches. Riches en paris, défis et autres risibles challenges explorant parfois les frontières ultimes, sidérales, du mauvais goût. On croyait l'ère de ces performances révolues? Erreur. Voici que les plateformes frémissent d'un nouvel exercice à exécuter en mode 2.0. Et pas l'un des moins risqués.


Lire la suite

S'abonner à ce blog:

S'abonner par mail:
Veuillez corriger votre adresse e-mail


Confirmer



Archives par sujet: