1 von 2


Ionesco à l’ère de l’«irréalité virtuelle» grâce aux chorégraphes Pietragalla et Derouault.

Une expérience visuelle unique et tridimensionnelle sans port de lunettes.

Danse: le rêve en 3D de Pietragalla

Pour«Mr et Mme Rêve», Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault innovent avec un spectacle ludique où ils s’immergent dans la 3D. Quatre représentations du 16 au 22 mars en Suisse romande.

Marie-Claude Pietragalla et son compagnon de danse et de vie Julien Derouault.

Marie-Claude Pietragalla et son compagnon de danse et de vie Julien Derouault.
Marie-Claude Pietragalla et son compagnon de danse et de vie Julien Derouault.

Une sorte d’Alice au pays des merveilles version Ionesco, disent Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault – son compagnon de danse et de vie – à propos de leur nouvelle création, Mr et Mme Rêve. Eugène Ionesco (1909-1994) «est un peu notre Lewis Carroll méconnu, il est le dramaturge français le plus traduit dans le monde», relève la danseuse et chorégraphe d’origine corse née en 1963, figure marquante et égérie de plusieurs marques.

Son parcours de l’Opéra national de Paris, où elle a été danseuse étoile nommée par Rudolf Noureev en 1990, à la compagnie indépendante Pietragalla-Derouault fondée en 2004, qui crée un «théâtre du corps» contemporain, en passant par la direction du Ballet national de Marseille. Le grand public l’a en outre découverte l’automne passé sur TF1, dans le jury de l’émission Danse avec les stars, saison 3.

Ionesco, le génial père de La cantatrice chauve, des Chaises et de Rhinocéros aurait été le plus heureux des auteurs s’il avait pu disposer de l’outil que le duo de chorégraphes s’est offert: une «irréalité virtuelle» conçue par Dassault Systèmes, champion de l’image 3D. «C’est un concept nouveau, explique Julien Derouault. Les ingénieurs ont travaillé sur l’interaction avec nos mouvements en temps réel et l’ordinateur qui crée l’image animée en fonction.» «Rien n’est plus éloigné du corps que la machine, mais ce spectacle les réunit et emmène le spectateur dans une expérience visuelle unique de réalité virtuelle tridimensionnelle – sans port de lunettes 3D, ce n’est pas un écran mais un spectacle vivant.»

Grâce à la technologie, tout est possible, on détourne le réel, on le façonne, souligne Marie-Claude Pietragalla. «On s’amuse en apesanteur, on danse sur des astéroïdes ou avec des milliers de rhinocéros, on propose une version étrange du Lac des Cygnes…» Une partie de la musique a été créée spécialement par Laurent Garnier. Elle côtoie celles de Mozart, Wagner et Alain Bashung.

«Mr et Mme Rêve» sera joué le 16 mars à La Tour-de-Trême (Salle CO2), le 19 mars à Morges (Théâtre de Beausobre) et les 21 et 22 mars à Genève (Théâtre du Léman).

www.cpietragallacompagnie.com

Marie-Claude Pietragalla.

Marie-Claude Pietragalla.
Marie-Claude Pietragalla.

«Béjart a marqué la Suisse»

Coopération. Comment avez-vous vécu votre participationn au jury de «Danse avec les stars» sur TF1?
Marie-Claude Pietragalla. Très bien, car c’est une émission qui parle, tous les samedis à 6 millions de spectateurs, de la danse et de ses valeurs: le travail, l’humilité, le dépassement de soi. Les candidats n’ont jamais fait de danse de leur vie, c’est une mise en danger respectable. On est dans la danse de salon mais ça sensibilise le public à la danse en général, cette discipline artistique qu’on imagine parfois très décorative et très facile. On se rend compte que c’est beaucoup de travail et que ça passe par une compréhension de l’esprit mais aussi du corps. Pour moi, l’émission a aussi été un bel exercice de synthèse de ma pensée, car il n’est pas facile de parler de la danse.

Serez-vous dans la saison 4 de «Danse avec les stars»?
Peut-être. S’ils reviennent vers moi, disons que je leur réserve ma réponse.

Vos tournées passent toujours par la Suisse, où votre travail est très apprécié. Quel est votre rapport avec notre pays?
C’est toujours un plaisir de venir, la Suisse est une belle terre d’accueil pour les artistes, d’ailleurs Maurice Béjart a pu se réaliser pleinement ici et a marqué ce pays. J’ai travaillé avec ce grand créateur dans les années 1990 à Lausanne. Des moments forts!

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Photo:
Charly Rappo/Archive.ch, SP
videos:
www.youtube.com
Publication:
lundi 25.02.2013, 09:32 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?