1 von 3


Deborah Dyer, alias Skin (45 ans), et le guitariste Ace (45 ans), mitraillent les magouilles politiques et financières sur leur nouvelle galette.

La chanteuse Skin, une voix inégalée dans le rock contemporain.

«La même énergie qu’à 20 ans»

La quarantaine rugissante, le quatuor londonien Skunk Anansie décoche un 5e album explosif et donnera un concert à Lausanne le 11 novembre. Rencontre énergique à Zurich.

Dans la suite d’un hôtel zurichois, la chanteuse Skin et le guitariste Ace présentent le 5e album endiablé de Skunk Anansie, Black Traffic. Les Londoniens qui ont fait vibrer la planète rock avec leur fusion de metal et de funk dans les années 1990 n’ont en rien perdu leur inspiration débordante. Reformé en 2008 après sept ans d’absence, Skunk Anansie décoche toujours cette hargne décoiffante et engagée où les nantis manipulateurs et les politiques fabulateurs en prennent pour leur grade.

Coopération. Avec ce nouvel album, vous semblez avoir l’énergie de vos 20 ans. Quel est le secret de Skunk Anansie?
Skin. L’alchimie du groupe. Quand nous montons sur scène, nous redevenons une bande de gamins. J’ai les mêmes sensations et la même énergie que quand j’avais 20 ans.   

Quels ont été les ingrédients de la renaissance de Skunk Anansie en 2008?
Ace. C’était le bon moment dans nos vies. Nous avons réalisé à quel point le groupe nous manquait et combien nous l’aimions. Et surtout, que nous étions toujours aussi créatifs. Nous avions besoin de deux choses: l’entente et la créativité. C’est ce qui a fusionné la machine Skunk Anansie.
Skin. Nous avons aussi réalisé que nous étions toujours un groupe online alors que nous étions séparés. Les fans ont toujours attisé le feu avec leurs propres apports sur YouTube.

Quels thèmes développez-vous sur ce disque?
Skin. Notre précédent disque, Wonderlustre, était très introspectif. Ce nouvel album est son opposé extraverti. Black Traffic fait référence aux couloirs sombres du pouvoir. On y évoque à notre niveau la crise financière, les magouilles bancaires et nos désillusions politiques. Avec les paroles «Je croyais en toi, j’avais tort» (I Believed In You), je m’adresse directement à Tony Blair et à David Cameron. Je me fous de leur apparence, ils ne sont ni acteurs ni modèles. Il faut donner au peuple les gens qui feront du bon travail!

Les arts auxquels vous vous intéressez?
Skin. Les beaux-arts, l’art contemporain et l’histoire de l’art. Sans oublier l’art de la composition, du songwriting et du chant. Je me produis aussi comme DJ, j’aime créer des ambiances de danse. Je travaille aussi de temps en temps comme modèle. Ma fascination du moment, ce sont les voitures. Pour Ace, cela serait plutôt la décoration de sa maison.
Ace. C’est vrai que partout où je vais, je m’intéresse aux finitions des maisons…

Cuisinez-vous bien?
Skin. Oui, salades, cuisine italienne et thaïlandaise. J’aime les produits frais et la nourriture biologique.
Ace. Non, je cuisine mais ça n’a aucune saveur. Je nourris ce rêve qu’un jour, lorsque ma vie de musicien aura pris fin, j’apprendrai à cuisiner.

Votre philosophie?
Skin. Apprécier le moment présent tout en œuvrant pour l’avenir. C’est peut-être un cliché mais quand je regarde en arrière, je ne me rappelle pas avoir savouré le moment présent en gravissant les marches du succès mais le stress que j’ai ressenti pour y arriver. Si on n’apprécie pas les bonnes choses qui nous arrivent quand on les vit, on n’a rien à se rappeler quand on vieillit.
Ace. J’ajouterais: affronte la situation et fais la meilleure chose à faire, n’arrête pas d’écouter et donc  d’apprendre.

Où sera Skunk Anansie dans dix ans?
Skin. On sera toujours là à sortir de nouveaux albums. Skunk Anansie vivra jusqu’à ce que la mort nous sépare. Mais quand on aura plus de 70 ans, on jouera certainement moins souvent.
Ace. Le guitariste de Foreigner, Mick Jones, joue encore et il a presque 70 ans! Donc… 

www.skunkanansie.net

Epopée d’une déferlante rock

Formé en 1994 à Londres, Skunk Anansie a connu un succès fulgurant. La chanteuse Skin marque d’emblée les esprits avec sa voix soul puissante, ses prises de position antiracistes et féministes et ses critiques acerbes de la société capitaliste. Son charisme, son crâne rasé et son jeu de scène enflammé donnent au quatuor de fusion metal-funk (proche des Red Hot Chili Peppers et de Rage Against The Machine) son fonds de commerce. Aux Eurockéennes de Belfort (F) diluviennes de 1996, Skin plonge carrément dans la foule pour s’enduire le crâne de boue. Parmi les tubes immanquables: Intellectualise My
Blackness, la ballade Hedonism ou la décharge drum’n’bass Charlie Big Potato.

Au sommet de son succès, Skunk Anansie se sépare en 2001 pour mieux se retrouver en 2008. Tous les billets de leurs concerts d’alors se vendent en cinq minutes. Les Londoniens n’avaient jamais perdu leur base de fans et font, depuis, toujours plus d’adeptes: le 4e album, Wonderlustre (2010), a même dépassé les ventes des trois premiers
albums réunis.

En concert: 11 novembre, Les Docks, Lausanne; 12 novembre, X-tra, Zurich.

www.skunkanansie.net

Météorites rock: le feu de la création

L’album Black Traffic (dist. Phonag) est sorti sous le propre label de Skunk Anansie. Produit par leur ami de longue date Chris Sheldon (Foo Fighters, Pixies), il comprend onze titres qui sont autant de météorites rock, passant par le metal, le punk, les ballades envoûtantes et la pop. Avec son intro fantomatique, le titre Spit You Out décoche une véritable décharge d’adrénaline post-punk où les Anglais accueillent les Français de Shaka Ponk. Et toujours, Skin déploie toute la palette de possibilités de sa voix exceptionnelle.

Concours

Nous vous faisons gagner 5 × 1 CD de l’album. Pour jouez sur www.cooperation-online.ch/concours jusqu'au dimanche 28 octobre.







Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Nicolas Poinsot

Profile ton réseau

Photo:
Charly Rappo/arkive.ch, SP
videos:
www.youtube.com
Publication:
mardi 23.10.2012, 14:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?