Joos Sutter (47 ans), président de la Direction générale de Coop: «Le commerce de détail, j’adore!»

«Mon objectif, satisfaire le client»

Joos Sutter, président de la Direction générale de Coop depuis quatre mois, nous dit ici les défis qui ont été les siens depuis le 1er septembre et ceux qui l’attendent dans l’année qui vient. Non sans évoquer son affection pour le modèle suisse et sa diversité, ainsi que l’avantage pour Coop d’être une coopérative.

Page 1 de 3  «Mon objectif, satisfaire le client»

Coopération. Vous avez pris les rênes de Coop il y a quatre mois. Quel bilan à ce stade?
Joos Sutter. Très intéressant. J’ai appris énormément de choses, en prenant notamment le temps de quatre stages pratiques, à Zermatt (VS), Crissier (VD), au Letzipark (ZH) et à Biberist (SO), où j’ai exécuté toutes les tâches du front de vente. J’ai adoré! Diriger un magasin, s’occuper d’un rayon, cela suppose un réel savoir-faire, on l’oublie trop souvent.

A votre prise de fonctions, vous avez été confronté à une série d’épreuves, la crise de l’euro, le décès brutal du chef des finances de Coop Hans Peter Schwarz, enfin l’affaire de la viande...
C’est vrai. Heureusement, nous avons une équipe solide, qui nous permet de relever les défis. La faiblesse de l’euro est un problème sérieux. Nous avons lutté, avec succès, pour obtenir de bons prix d’achat pour la marchandise importée de la zone euro. Cela dit, Coop achète les trois quarts de sa marchandise en Suisse et en francs suisses. Nous réglons aussi en francs suisses l’ensemble de nos frais (salaires, loyers, logistique, etc.). Nous restons convaincus que notre stratégie privilégiant la qualité et le développement durable offre un contrepoids efficace à la quête exclusive des prix bas. Nous nous distinguons aussi par la solidarité que nous témoignons envers tous les acteurs en Suisse: paysans, artisans, employés.

Vous voulez dire que Coop s’investit dans la qualité «made in Switzerland»?
Oui. Nous défendons des valeurs comme le bio, le bien-être des animaux, ou encore l’aide aux régions de montagne. Faire ses courses en Suisse est aussi un moyen de maintenir la création de valeurs dans notre pays. Deux distinctions reçues cette année soulignent la cohérence de notre action dans le développement durable, notamment le titre de distributeur le plus «durable» du monde (ndlr: selon l’agence indépendante Oekom Research, de Munich, qui a évalué les principaux distributeurs du monde entier). S’agissant de nos valeurs, nous sommes tout simplement les meilleurs. Grâce à elles, nous fidélisons nos clients.

L’affaire de la viande est-elle réglée?
Nous avons mis en place les règles les plus strictes du secteur et nous veillerons à leur respect. Dès 2012, la transformation de viande fraîche chez Coop sera certifiée par des spécialistes indépendants. Nous rétablirons la confiance dans nos bouchers, que leur honnêteté honore.

Les clients ont-ils remarqué que le chef de Coop avait changé?
Le commerce de détail ne se réinvente pas du jour au lendemain. Il y a deux paramètres clés: le commerce, et le détail. Notre mission consiste à être les meilleurs dans une multitude de détails, et à convaincre tous les jours nos clients par notre sens du commerce. L’innovation est un facteur essentiel. En 2011, nous avons lancé 3000 nouveautés!

Joos Sutter: «Coop est le distributeur qui possède le réseau de supermarchés et de magasins le plus vaste de Suisse. Nous sommes un commerce de proximité, c’est ce qui fait notre force.»

En 2011, Coop a attaqué les multinationales qui n’ont pas fait bénéficier leurs clients des gains de change générés par l’euro, allant jusqu’à bannir certains produits de ses rayons, une démarche inédite. Avec quels avantages pour la clientèle?
Nous avons gagné notre bras de fer avec les multinationales: elles nous ont accordé de meilleurs prix d’achat, et nous avons intégralement reporté ces réductions sur nos prix de vente, qui ont baissé de 10% en moyenne. Nos rapports avec les fournisseurs de grandes marques sont globalement bons, mais cela n’empêche pas qu’il faut négocier de temps en temps pour bénéficier des meilleures conditions.

Comment conciliez-vous prix bas et exigences de qualité?
Depuis 2004, nous avons baissé nos prix de plus de 1,3 milliard de francs. Notre démarche est claire: nous continuons d’investir dans les baisses de prix et reportons tous nos gains d’efficacité (dans la logistique, par exemple) sur nos prix de vente. En tant que coopérative, nous n’avons pas de dividendes, de salaires astronomiques ni de bonus démesurés à payer. Nos clients profitent directement de nos baisses de prix.

Le statut de coopérative est en ce sens un avantage?
Sans aucun doute. La famille Coop, ce sont 2,6 millions de membres, 500 conseillers régionaux, 60 délégués et 10 administrateurs. Cette base très large ne nous empêche pas d’avoir des idées visionnaires et de les mettre en œuvre. C’est passionnant! Dans une coopérative, tout l’argent gagné sert à payer les salaires et à investir. Je suis persuadé que notre statut actuel est le bon. Il nous permet de créer des valeurs à long terme, en incluant directement la clientèle.

Si Coop a baissé les prix d’un grand nombre de produits, a-t-elle dû se résoudre à faire des concessions en matière d’environnement?
Surtout pas. L’identité de Coop, c’est la variété, le développement durable, les articles de marque et la fraîcheur. Et la protection del’environnement constitue  naturellement un chapitre très important de cette identité, où nous ne ferons jamais de concessions.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Photo:
Heiner H. Schmitt
Publication:
mardi 27.12.2011, 11:57 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?