1 von 2


Une aide bienvenue: «Table couvre-toi» distribue de la nourriture aux gens qui en ont besoin pour la modique somme de 1 franc.

«Table couvre-toi»: l’histoire de Stevania

Les pauvres n’ont pas seulement besoin d’aide matérielle mais aussi de chaleur humaine. «Table couvre-toi» leur offre les deux.

A Bülach, comme dans d’autres villes suisses, les affiches collées aux murs montrent un monde parfait. Aux antipodes de celui que connaissent les person-nes qui se pressent devant la porte de la salle paroissiale dans ce matin gris et humide. Chacune a son histoire: poste de travail supprimé après restructuration, mère célibataire, maladie, vieillesse…

Pour Stevania, tout a commencé par un mariage dont la fête a été payée grâce à un petit crédit. Sept ans après, le mariage dure encore, le petit crédit aussi. A cette dette se sont ajoutés des périodes de chômage, une fausse couche et d’autres problèmes. Pourtant, cette mère de deux enfants refuse de dramatiser: «Toutes ces difficultés m’ont rendue plus forte et ont fortifié l’amour entre mon mari et moi.»

La porte de la maison de paroisse réformée s’ouvre enfin. Les bénévoles de l’association «Table couvre-toi» (TCT) ont disposé sur des étals de la nourriture qui ne pouvait plus rester sur les rayons des commerces de détail suisses. «Nous collectons des aliments qui, bien que leur date de péremption soit dépassée, sont en parfait état de conservation. Nous les redistribuons à des gens qui en ont besoin», explique Caroline Schneider, adjointe du directeur de TCT.

Et le potentiel en la matière ne semble pas encore épuisé. A cet égard, elle ajoute, avec une note d’espoir: «Nous voulons collecter encore plus de denrées à redistribuer. Nous recherchons pour cela des partenaires comme Coop, qui nous apporte son soutien depuis 2005 sous forme de produits alimentaires, d’idées et de financement.»

«

«La bienveillance des bénévoles m'a aidée à traverser toutes ces épreuves.»»

Stevania

Table couvre-toi n’a pas qu’une fonction sociale. Elle est aussi utile sur le plan écologique. Une étude externe de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich a montré que la collecte et la redistribution de nourriture génèrent dix fois moins de CO2 que sa destruction. Pour recevoir l’aide proposée par les bénévoles de TCT, il faut présenter une carte d’autorisation dispensée par un organisme officiel.

Stevania a obtenu la sienne auprès de la Fondation Mütter-hilfe de Zurich. Mais avant de recevoir nourriture et produits de première nécessité, chaque bénéficiaire doit verser 1 franc. Certains jours, Stevania n’a même pas ce petit franc. «Il m’est arrivé une fois de devoir emprunter cette somme dans la tirelire de mon fils», avoue-t-elle. Cette femme de 36 ans a calculé qu’avec 1 franc, elle couvre 43% des besoins hebdomadaires en nourriture de sa famille. De plus, grâce à TCT, ses enfants ont droit de temps en temps à un petit extra sous la forme de douceurs. Et dans les meilleurs jours, il y a de la viande fraîche.

Dans les 87 centres de distribution de TCT disséminés dans toute la Suisse, on trouve aussi quelque chose qui n’a pas de prix: «La bienveillance des bénévoles m’a aidée à traverser toutes ces épreuves», souligne Stevania. Reste le trou de la dette, qui, grâce à Table couvre-toi, sera comblé dans une année. «Alors, je viendrai ici pour dire au revoir à ces gens merveilleux. Malgré mon bonheur, je sais déjà que j’aurai un petit pincement au cœur», confie cette mère de famille.

Compte pour les dons: CCP 87-755687-0

Manger une soupe et bavarder avec le gratin

Mister Suisse, Sandro Cavegn, servira la soupe le 22 novembre.

Mister Suisse, Sandro Cavegn, servira la soupe le 22 novembre.
Mister Suisse, Sandro Cavegn, servira la soupe le 22 novembre.

Le jeudi 22 novembre, ce sera la Journée de la soupe de Table Suisse, marquée par la présence de différentes personnalités.

La Journée de la soupe est une manifestation de solidarité qui se déroulera dans 21 villes suisses. Ce 22 novembre sera marqué par la présence de personnalités: des cuisiniers comme Jacky Donatz ou Vreni Giger seront aux fourneaux.

Au service: Mister Suisse Sandro Cavegn, le champion d’athlétisme Dave Dollé, l’acteur Hanspeter Müller-Drossart et des personnalités politiques de tout bord, comme Elmar Ledergerber (PS) ou Rita Fuhrer (UDC). Et ce n’est qu’un échantillon des personnalités qui se mettront au service de cette bonne cause.

Ceux qui ont envie de bien manger tout en montrant, par un don, leur solidarité avec les personnes touchées par la pauvreté dans notre pays, pourront savourer une bonne soupe, et, avec un peu de chance, bavarder avec des célébrités du cinéma, de la télévision et du monde politique suisse. Par ailleurs, Coop est aussi de la partie en soutenant financièrement et matériellement Table couvre-toi et à son organisation sœur, Table Suisse. Pour de plus amples informations sur la Journée de la soupe:

www.tablesuisse.ch

Mieux gérer la nourriture

Coop, Howeg et la fondation Ernst Göhner soutiennent «Table couvre-toi» (TCT). Viennent s’y ajouter plus de 600 sociétés qui font don de denrées alimentaires et 1600 bénévoles qui les distribuent. TCT vient de publier un guide pour une meilleure gestion de la nourriture, qui, pour l’instant, n’est disponible qu’en allemand. Mais vous trouverez sur le site Internet de l’association, sous «Nos publications», des «lectures de table» dispensant de judicieux conseils pour lutter contre le gaspillage alimentaire (Edition d’été 2012). Vous trouverez aussi des articles et des témoignages.

www.tablecouvretoi.ch
Franz Bamert

Rédacteur

Photo:
Kaminski Klostermann, Keystone
Publication:
lundi 19.11.2012, 10:45 heure

Publicité