This presentation requires the Adobe Flash Player. Get Flash!

Tintin à Hollywood

Le reporter à la houpette revient sous l’œil de Steven Spielberg dans «Les Aventures de Tintin: Le Secret de la Licorne». Le cinéaste explique sa passion pour le personnage.

Il a traversé les époques et continue de nourrir l’imagination des petits et des grands. Alors qu’il a fêté ses 82 printemps, Tintin se porte comme un charme et débarque dans les salles obscures dans un film d’animation en 3D réalisé par Steven Spielberg et produit par Peter Jackson.

Né en 1929 sous la plume du dessinateur belge Georges Remi (alias Hergé), le reporter globe-trotter a vécu mille et une aventures en compagnie de son fidèle Milou, du Congo au Tibet en passant par la Lune. Ses BD se sont vendues à 350 millions d’exemplaires et ont été traduites en plus de 80 langues. «J’ai découvert Tintin en 1981, lors de la sortie des Aventuriers de l’Arche perdue, raconte Spielberg en conférence de presse. Quelques critiques comparaient mon film aux aventures imaginées par Hergé. Je me suis donc procuré les BD et suis tombé sous leur charme. Je les ai toutes lues et me suis dit qu’elles feraient des films formidables.»

Pour le réalisateur de E.T. «Tintin est fascinant parce qu’il recherche sans cesse la vérité, même si cela l’entraîne dans des situations dangereuses. On croit souvent qu’il est dos au mur, mais il finit toujours par s’en sortir.»

Sur les traces d'une énigme, Tintin et les célèbres Dupond et Dupont.

En 1983, le cinéaste était entré en contact avec Hergé, qui était emballé à l’idée de travailler avec lui, mais le dessinateur est mort avant qu’ils ne puissent se rencontrer. Si le film a mis près de trente ans à se concrétiser, c’est parce que le cinéaste américain ne voulait pas d’un long métrage avec des prises de vues réelles ni d’un dessin animé conventionnel.

Il a donc attendu l’avènement de la «motion capture» (capture du mouvement), dans laquelle les mouvements de vrais acteurs sont transposés sur des personnages numériques au moyen de capteurs. «Il fallait que ce film soit tourné en motion capture parce que je voulais honorer Hergé et rester aussi fidèle que possible au style de dessin qu’il a développé dans ses BD pendant un demi-siècle, affirme-t-il. Tintin est synonyme d’imagination et d’aventure, mais son look, les dessins d’Hergé, font partie intégrante de son ADN.»

Tintin et Milou, un «couple» indissociable. Sans son fidèle chien, le reporter n'aurait pas résolu un nombre certain d'énigmes.


Le reporter le plus célèbre à la chasse au trésor

Lorsqu’il achète la maquette d’un bateau appelé la Licorne, Tintin (Jamie Bell) se retrouve entraîné dans une aventure qui l’amène à sillonner la planète. En enquêtant sur une énigme vieille de plusieurs siècles, il contrarie les plans d’un homme diabolique à la recherche d’un trésor ayant appartenu au pirate Rackham le Rouge (Daniel Craig). Avec l’aide de Milou, du capitaine Haddock et des détectives Dupond et Dupont, Tintin se lance dans une chasse au trésor pour retrouver la Licorne, une épave engloutie qui semble receler la clé d’une immense fortune et une redoutable malédiction. Les

Aventures de Tintin: Le Secret de la Licorne, dans les salles romandes le 26 octobre.

Gagner des billets pour aller voir le film au cinéma

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Publication:
mardi 25.10.2011, 09:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?