X

Recherches fréquentes

Ma fille ne veut plus me parler

TEXTE
24 mai 2018

Ma fille, qui a 50 ans, ne veut plus me parler depuis six mois, après un échange texto qui était plus irrespectueux envers moi…

… et où je lui ai dit qu'elle devait me parler autrement. Je ne sais plus que faire, pouvez-vous m'aider? Evelyne (75 ans)

Réponse du psy:

Bien des parents aujourd’hui se retrouvent dans votre situation. De plus en plus nombreux sont les enfants qui rompent les liens avec leurs parents avec la même brutalité que l’a fait votre fille. On est bien obligé de parler d’un véritable phénomène d’époque sur lequel pèse un tabou car peu de gens en parlent. A commencer par les principaux concernés, ces parents mis sur la touche, qui se retrouvent injustement la proie d’une culpabilité injustifiée.  Quand une fille de cinquante ans casse les liens avec sa mère qui en a septante-cinq, c’est elle qui devrait être mise en accusation, et non sa mère. (D’autant plus que cette dernière pourrait commencer à avoir besoin d’elle). Parmi ces parents auxquels les enfants tournent le dos, rares sont ceux à qui on peut reprocher grand-chose.

Il est important que nous nous interrogions sur cette culpabilité inversée et en premier lieu ceux qui en sont responsables, les psys dont je fais partie. On peut être reconnaissants aux représentants de cette profession d’avoir libéré la progéniture du devoir « d’honorer son père et sa mère », mais il se trouve qu’aujourd’hui, ce sont les parents qui se sentent obligés de faire amende honorable des erreurs qu’ils ont commises avec leurs enfants alors que ces derniers les rejettent. Je ne serais pas étonné que la rupture que votre fille a faite avec vous soit à mettre en lien avec une thérapie qu’elle est en train de suivre.

Cette culpabilité des parents n’aura pas fait que de les faire sombrer dans l’auto-accusation. Elle leur aura aussi interdit d’exiger de la part de leurs enfants la reconnaissance à laquelle ils ont droit. Encore ici un stéréotype hérité des psys pour qui «l’enfant n’a pas demandé à venir au monde». Votre fille devrait non seulement vous remercier de lui avoir donné la vie mais aussi de lui avoir permis d’arriver jusqu’à 50 ans. Cette reconnaissance lui fera plus de bien que de bouder !       


Article précédent Je ne me supporte plus… Article suivant «Je suis tombée amoureuse d’un autre»