X

Recherches fréquentes

Léonard Thurre (ancien footballeur): un jeune papa toujours aussi aérien

TEXTE
21 janvier 2013

Depuis le 1er septembre 2009, Léonard Thurre travaille chez Interiman, à Lausanne, Place de l'Europe. « Auparavant, je m'étais fait les armes dans une petite société de placements, toujours dans ma ville,  que j'aime. Je jouais encore au football, au LS, mais la fin était proche», dit-il. « Ici, l'équipe est formée de 7 personnes ; parmi elles, il y a 6 dames. Cela me change de foot et de son monde d'hommes. Joli destin. Elles ont l'expérience du métier, elles sont toutes différentes. C'est ce qui fait notre force. » Parlant d'Interiman, il précise, ayant toujours eu le souci des mots et des formules : «OK, on est une agence de placements mais je préfère la définir plutôt comme un cabinet de recrutement. »

Portrait

Léonard Thurre aime les gens, les contacts humains ; aujourd'hui comme avant, dans son sport qu'il  a rendu passionnant, lui ancien buteur au jeu aérien.  « Je suis une éponge, j'apprends beaucoup au contact des autres. J'ai le sens de l'observation. » Dans son métier, il sent la crise. « Les sociétés sont plus exigeantes dans le recrutement. Avant d'engager elles multiplient les entretiens. Pour ne pas se tromper. En ce qui nous concerne, nous effectuons un travail en amont sérieux et pointu (test de la personnalité, par exemple), pour qu'elles n'aient pas de mauvaise surprise.» Ou le moins possible, le risque zéro, dans tout, n'existant pas.

Léonard Thurre est papa d'un petit Maxence, né le 27 mai 2012. Un prénom pas commun mais qui a eu aussi l'adhésion de sa compagne Mélanie Freymond, journaliste et présentatrice (Rouge TV et FM et RTS) et ancienne hôtesse de l'air « ça a facilité la tâche », souligne l'heureux homme, qui n'aimait pas l'avion parce qu'il s'y sentait mal et qui, depuis, se porte nettement mieux. Dans la vie, il  y a des mots qui guérissent des maux. Toujours.

Lausanne

Les origines de Léonard Thurre sont valaisannes et sa maman est du Jura bernois. Qu'importe. « Je suis Lausannois à 100%. J'aime ma ville, je suis fier de ma ville et j'y habite.» Quand il est parti pour Servette, lui le joueur du LS et formé par ce club, ça a jasé. Et ça jase encore, mais moins. «C'est un choix de carrière, comme un autre », dit-il, sans trop en rajouter. «  N'ai-je pas été le premier d'une longue liste ? » A Servette, il a vécu des moments très forts. « Les cinq saisons vécues là-bas sont encrées en moi. » Marquées, aussi et hélas, par deux graves blessures (genou et cheville). « Les deux fois, j'ai mis une année pour revenir au premier plan. Ces accidents ont modifié ma façon de jouer, après. J'ai dû effectuer un gros travail de rééducation, musclé mon corps. J'en suis certain : cela a accéléré le processus de vieillissement. D'ailleurspar la suite j'ai eu pas mal d'ennuis musculaires, sorte de dommages co-latéraux, dus àces blessures importantes. »

L'équipe nationale

Léonard Thurre a été sélectionné à 8 reprises avec l'équipe de Suisse. La première fois, c'était à Oman, en 2000 et la dernière, contre l'Italie, en 2003, à la Praille genevoise. « J'ai été titulaire à   deux ou trois reprises, mais je n'ai pas vraiment brillé. »

Depuis la fin de sa carrière, il n'a plus rejoué. « ça fait quatre ans. Souvent, on m'invite  pour disputer des matches de gala, avec d'anciens internationaux, par exemple. J'ai toujours refusé, sauf une fois ; mais je me suis claqué. Comme quoi il y a des signes qui ne trompent pas.  Celui-ci en était un qui m'a dit : faut que tu arrêtes, vraiment et  maintenant. »

Aujourd'hui, Léonard Thurre, dans le cadre du Team Vaud, dont le directeur technique et l'ancien international Marc Hottiger, entraîne des jeunes attaquants. Ils ont entre 14 et 18 ans.

Consultant à la RTS

Comme il a une extraordinaire mémoire, néanmoins parfois sélective, des dates, Léonard Thurre situe en septembre 2006 ses débuts comme consultant pour le football, sa passion, à la RTS. «Je    suis un freelance », précise-t-il. La plupart du temps il est au studio ou on le voit sur un terrain en Suisse ; ou à l'étranger (jours pris généralement sur ses vacances). «Cela me permet de fouler des pelouses inconnues, auxquelles je n'ai pas eu droit quand j'étais joueur. Celle de Manchester, par exemple, en est une. »

Palmarès

Léonard Thurre est né le 9 septembre 1977 à Lausanne.

A joué au LS (1995 à 1999). Avec Servette (1999 à 2004). Avec Sion (2004 à 2006). Retour au LS   (2006 à 2008).

A été 8 fois international suisse.

A gagné 4 Coupe de Suisse. 2 avec le LS (1998 et 1999). Une avec Servette (2001) et une avec le FC Sion en 2006).

Quiz

  01
sur
 

Article précédent Doris Stierli (ex-joueuse de volleyball): une femme formidable Article suivant Patrick Ferland (ancien nageur): cet ancien dossiste est un artiste sensible