X

Recherches fréquentes

Erich Hänzi, ancien footballeur, toujours aux YB de Berne

TEXTE
20 mars 2018

Erich Hänzi vit dans la beauté de l'harmonie. Erich Hänzi, 52 ans, vit en harmonie, avec son entourage, avec les jeunes joueurs qu'il côtoie et qu'il écoute, distillant son grand savoir, avec bienveillance. On imagine qu'il est, pour eux, un grand frère, à qui on peut faire confiance et se confier, aussi. Il veille sur eux et porte un regard attentif sur leur personnalité, leur mentalité. Erich Hänzi ne lutte pas contre les mots fragiles, il explique, les informe et les met en garde contre tout élément(s) extérieur(s) qui pourrait les nuire aujourd'hui ou demain. "Je m'occupe des meilleurs talents -M15 jusqu'aux M18- et du plan de carrière pour chacun d'eux (dès 15 ans, apprentissage et foot). Les entraînements sont individuels. Avec analyses et vidéos. Mon intérêt, souligne Erich Hänzi, c'est qu'ils jouent en 1ère  équipe. Aujourd'hui, Bertone, Aebischer et Wüthrich en font partie. Ils ont été M12 et les voilà en Super League." Ils sont les exemples du club. À suivre.

Dans la maison YB, Erich Hänzi, homme droit et de bons conseils, rassurant, franc et correct -les joueurs constatent ça et le lui rendent  bien, même à merveille-, détient une importance capitale. La ville de Berne ne l'est-elle pas, aussi?

Il est écouté, Erich Hänzi, né avec un visage lumineux, le sourire, chez lui, étant un trait de l'esprit permanent. "Je suis de nature très optimiste, confirme-t-il. Dans la difficulté je recherche toujours le point positif car il en existe un. Toujours. Ça peut paraître de la naïveté chez moi, mais je ne le pense pas. Je ne suis pas naïf."

Aux YB, Erich Hänzi est une légende. "Je n'ai fait que deux infidélités à ce club:  quand je suis parti pour le LS, puis plus tard en allant au FCZ, comme entraîneur-assistant."

Un coup de griffe

Harmonie. Un jour, elle a été griffée et il en a souffert. Aujourd'hui, quand il évoque droit dans les yeux ce qui lui est arrivé, ou plutôt, ce qu'on lui a fait subir, ses traits heureux le deviennent moins. "C'est arrivé en 2003, avec les YB, j'avais pourtant un contrat portant encore sur 2 ans." Alors directeur sportif du club (manager), Fredy Bickel a été viré. " Pensant que j'étais trop copain avec lui, les dirigeants m'ont fait savoir qu'ils n'avaient plus besoin de moi. Ils ont bêtement cru que j'allais faire des choses contre eux. Mon cœur a toujours été YB, ils avaient tout bonnement oublié aussi ça." Il s'en suivit une "bataille" entre avocats. "Le club a payé les salaires qu'il me devait. Cette affaire est le gros point noir de ma carrière."

Ses traits se radoucissent. Il parle de sa fille. "Elle a 10 ans, elle pratique le patinage artistique synchronisé. Elle est championne de Suisse, chez les novices. Elle pense patiner seule, elle réfléchit à ça. A l'école, c'est une bonne élève. Normal, je l'étais aussi." Erich Hänzi rit de bon cœur. Il est fier de sa fille.

Au FCZ durant cinq ans

En 2003, après sa mise à l'écart chez les YB, Erich Hänzi est resté 6 mois à l'arrêt. Trop longtemps. "Je devais faire quelque chose, mais quoi?" Il a alors suivi, durant une année, une formation de cadre. Ensuite, il a travaillé dans l'immobilier, à Berne. "Ça n'avait pas beaucoup de logique." Puis, il reçut une offre du FC Zurich.

Il vécut cinq saisons au Letzigrund. "En tant qu'assistant, poursuit-il, j'ai connu 4 entraîneurs." Dans l'ordre: Bernard Challandes (un titre de champion), Urs Fischer, Rolf Fringer et sur la fin, Urs Meier. Puis, Erich Hänzi retrouva les YB, dirigés par de bonnes personnes.

Durant les 7 premières saisons passées aux YB, Erich Hänzi a travaillé, une volonté parallèle, bien dans sa philosophie, et pour se nourrir intellectuellement. "D'abord, dans un bureau d'ingénieur - dans l'administration -, puis, chez Ascom, à Soleure (téléphonie)." Jeune, il avait fréquenté l'école de commerce à Neuchâtel.

Professionnel, il l'a été pour la première fois, quand il a joué au LS. Un statut qu'il a découvert. Comme le golf, pour se détendre et son bien-être avec Stefan Rehn, un Suédois de grand talent, ancien international (45 sélections, 6 buts). "Le golf, je le pratique toujours, avec un voisin. Un jour, il y a longtemps, j'ai sympathisé avec lui quand je l'ai vu avec un sac de golf. On a fondé un club non officiel. On est environ dix-huit. On organise des tournois entre nous. C'est sympa, ce sont des moments heureux, de détente et de partage. J'aime ça. Être ensemble."

Avec les YB, Erich Hänzi se sent bien. Dans cette maison, il y sera encore longtemps. "Pourquoi partir, pourquoi chercher à s'en aller, quand on se sent bien dans un lieu." L'harmonie, toujours elle. "Elle est là, elle réside dans ce club et pas parce qu'il vit et traverse dans moments joyeux." Au terme de la saison, YB sera champion de Suisse. Et cela fait 32 ans qu'à Berne, on attend ce moment. Le dernier sacre? Il remonte à 1986.

Erich Hänzi, ancien latéral gauche, grand travailleur, n'a jamais été international. Un regret? "Non, il me manquait un peu de vitesse et de l"agressivité". Mais je donnais toujours tout sur un terrain." Cet état d'esprit, il le transmet aux jeunes qu'il côtoie. "Au niveau de la mentalité et de l'attitude, j'espère avoir une influence. Il faut que le plaisir soit là, le sourire aussi. Quand on rentre sur un terrain, il faut que la tête soit bien droite. Quand elle est en bas, on donne un signe à l'adversaire."

Il n'a donc jamais été international. "Je me rappelle avoir reçu deux coups de fil. On m'avait dit: "Erich, tu pourrais être convoqué." Ça n'a jamais été plus loin. C'était en 1996-1997", situe-t-il. Il était en concurrence avec Yvan Quentin (Sion). Un latéral gauche tout aussi bon et performant, mais plus..."agressif".

Un ton de jeu, souvent déterminant quand il reste dans la normalité, qui ne cadrait pas avec la personnalité d'Erich Hänzi; et qui ne lui sied pas non plus, aujourd'hui. L'harmonie avec soi-même, toujours, hier comme aujourd'hui.

Palmarès

Erich Hänzi est né le 27 avril 1965 à Granges (SO).
Ancien footballeur. Latéral gauche. Légende des YB (Young Boys).
A joué au FC Lengnau (1985-1986).
Puis aux YB, de 1986 à 1993. Il a évolué ensuite au LS (de 1993 à 2000). Puis, il est retourné aux YB (2000-2003).
De 2008 à 2013, il a été entraîneur-assistant au FC Zurich.
A entraîné les U14 d'YB durant un an, les U15 durant 3 ans.
Aux YB, il est Talentmanager. Est responsable du Centre Sport-études, l'école se trouve près du stade du Neufeld. Il distille des entraînements individuels.
En 1987, il a gagné la Coupe de Suisse avec les YB (l'autre finaliste était Servette).
Avec le LS, il a remporté la Coupe de Suisse à deux reprises: en 1998 et en 1999.
Alors entraîneur-assistant de Bernard Challandes, il est champion de Suisse avec le FCZ (saison 2008-2009). "On a disputé la Champion's League et joué contre Milan, Real Madrid et l'OM. Quels souvenirs extraordinaires!"

Quiz

  01
sur
 

Article précédent Fabien Hecquet, ancien gardien de hockey sur glace Article suivant Denis Roubaty, ancien basketteur international