X

Recherches fréquentes

Monia Turin, ancienne championne cycliste sur piste

TEXTE
07 août 2018

Monia Turin vit sa passion à l'UCI. Pour les puristes, faire du vélo ou pratiquer le cyclisme, ce n'est pas la même chose. En faire, c'est se balader, humer l'air pour un loisir sain, seul ou avec des copains; sa pratique passe, en général, par la compétition, quel que soit son niveau.

Sociétaire du VC Echallens, puis du Cyclophile Lausannois, Monia Turin (29 ans) a enfourché le sien, peu avant ses 10 ans. Mais, c'est en 2004 que tout a commencé, que son histoire avec cette drôle de machine à deux roues s'est dessinée. "Avec ma famille, je me trouvais à Valence (Espagne). Nous étions en vacances, raconte-t-elle. Dans cette ville, il y avait les CE U23 sur piste. Nous y sommes allés. Ça a été le coup de foudre. J'ai dit à ma maman :  c'est décidé, je vais faire de la piste. Ce qui m'a plu? C'est l'ambiance, géniale, le fait qu'on peut voir une course du début à la fin, la proximité, la disponibilité des athlètes. Nous sommes rentrées et je me suis inscrite à l'Ecole du cyclisme à Aigle le mercredi après-midi, régie par la commission des vélodromes romands."

Sa passion au centre

Dans ce bureau de l'UCI (Union Cycliste Internationale), instance faîtière du cyclisme international installée au CMC UCI (Centre Mondial du Cyclisme UCI) à Aigle, Monia Turin, sans jeu de mots, rayonne. Vivant à Vevey mais citoyenne du Gros-de-Vaud "J'ai grandi à Goumoëns-la-Ville mais j'ai fréquenté l'école primaire à Echallens", elle vit sa passion dans ce Centre, à un tour de roue de la piste de 200m en pin de Sibérie sur laquelle s'additionnent les sensations, fortes mais bien maîtrisées. "L'inclinaison de la ligne droite est de 13,5%, ailleurs de 46,7%. L'arène est fermée, ça monte et ça descend. Le cyclisme sur piste? C'est bien sûr un sport mais c'est aussi un spectacle."

La piste? Monia Turin sourit. Son visage s'éclaire, de la lumière surgit de son regard. "Je la compare aux jeux PlayStation. C'est tactique, stratégique. On apprend à y être avec l'expérience, elle requiert également une intelligence de piste. Les spécialistes parlent de vista. Dans un peloton, par exemple, il y a du monde et le vélo n'a pas de frein. Ça roule vite, il faut avoir la capacité de lire la course, de se faufiler, de prendre une décision au bon moment. Dans ce contexte, l'équilibre et le maniement du vélo sont très importants. Sur la piste, Il y a 50% de stratégie-tactique, les autres 50% se trouvent dans les jambes."

L'histoire de Monia

Sur un petit calepin, Monia Turin a écrit quelques notes, des repères, pour ne rien oublier, ou plutôt pour préciser ce qui doit l'être. Monia. Voilà un prénom rarissime. C'est aussi le titre d'un tube de la fin des années 80 (Peter Holm). "On m'a dit que c'était le titre d'une chanson mais ça n'a rien à voir avec elle. C'est ma maman qui
a choisi ce prénom. Elle en cherchait un qui puisse se prononcer dans toutes les langues. Ma maman est Suisse-allemande d'origine et mon papa, lui, est Romand. Donc, il ne fallait pas un prénom ni trop français, ni trop allemand. D'où Monia."

Dans cette salle à l'UCI où l'ambiance est bonne, le calme est soudainement perturbé par le fracas de l'eau éclaboussant les vitres-fenêtres du lieu, heureusement fermées, mais aux lamelles entre-ouvertes. Pleuvrait-il sous la canicule? Non! non! rassure Monia Turin en riant, quelqu'un est en train de les laver."

Des gènes et deux K

En quelques saisons seulement, Monia Turin est devenue une pistarde de qualité et reconnue. "Mon grand-papa m'a peut-être transmis deux ou trois gènes", dit-elle, le calme revenu. "Il a été champion de Suisse sur piste. Son nom? Heini Müller. Il a couru à l'époque de Ferdy Kubler et d'Hugo Koblet." Preuve que le cyclisme est une histoire de famille, elle ajoute: "Ma maman, Doris, est vice-présidente de la Fédération de Suisse."

La piste, c'est beaucoup d'explosivité. "Il y a des attaques auxquelles il faut pouvoir répondre, démarrer tout de suite. Coureuse -terme admis par l'UCI comme celui de pistarde - Monia Turin soignait la condition physique, musclait surtout les jambes et privilégiait le gainage au niveau du bassin et des abdominaux. "Ce qu'on doit éviter, c'est de prendre du poids sur le haut du corps." Le cyclisme sur piste requiert de la souplesse dans le pédalage "Pour pouvoir tourner les jambes rapidement. Il y a des mouvements sur la piste, il faut jouer avec elle, utiliser l'inclinaison de manière très intelligente."

Depuis novembre 2015, Monia Turin, au bénéfice d'un bachelor en science du sport et d'un master en management du sport, tous deux acquis à l'UNI de Lausanne, est coordinatrice piste à l'UCI. "J'ai toujours concilié le sport et les études mais en 2013, j'ai choisi de mettre un terme à ma carrière sportive. Je vis dans la réflexion. Elle est permanente et touche plein de domaines. Je me suis toujours dit: si j'apprends telle ou telle chose, c'est parce que je vais pouvoir l'utiliser plus tard."

Une mission de services

Coordinatrice piste? "Je suis aux services de toutes les personnes en lice avec la piste (fédérations nationales, organisateurs, entraîneurs, athlètes, entre autres), explique Monia Turin. Mon rôle consiste à les soutenir, à veiller sur eux, à les informer ou à les éclairer sur des points du règlement, par exemple, à répondre à leurs attentes, elles sont nombreuses. Ils reçoivent un cahier des charges, nécessitant des éclaircissements. Mon but, souligne-t-elle en gras, c'est que les épreuves se déroulent parfaitement, dans les meilleures conditions possible." Parce qu'ils sont liés au règlement, Monia Turin est en contact avec les commissaires de courses. Perfectionniste, elle a aussi un œil sur les dossards et les épingles, pour s'assurer qu'ils tiennent."

Monia Turin quitte souvent son bureau, voyage, d'octobre à février principalement. "Je vais sur tous les événements UCI, soit 6 manches de la Coupe du monde Piste UCI, et les deux Championnats du monde Elite et Juniors UCI." Partout, quelque soit le continent, elle se tient ou se trouve au centre-piste, au milieu des acteurs, à disposition, pour répondre aux besoins d'une palette de personnes de culture différente, au mode de fonctionnement différent.

Ayant vécu de l'autre côté de la barrière, Monia Turin s'adapte, est flexible, sait de quoi il retourne, comprend pour avoir passé par là, les désirs et les besoins de tout un chacun. "Je connais leurs exigences, je sais de quoi ils ont besoin et, surtout, ce qu'ils pourraient oublier."

Mondiaux juniors à Aigle

Du 15 au 19 août, le Centre Mondial du Cyclisme UCI, sous l'égide de la Fédération Internationale, organise à Aigle les championnats du monde Piste Juniors UCI. "Ils mettent de la folie sur la piste", s'enthousiasme Monia Turin, au charme opérant. "Ils ont 17-18 ans, il y a un peu de naïveté dans ce qu'ils font, un peu d'imprudence parfois ce qui rendent les courses magnifiques. Il faut venir les voir! On est proche de la piste, on vit et on voit toutes les courses du début à la fin et les athlètes sont accessibles." www.aigle2018.com

Le cyclisme sur piste est complémentaire de celui sur route. Et vice versa. Il y a des coureurs qui pratiquent les deux. "Les compétences acquises sur la route amènent des qualités pour la piste." Et vice versa (bis). Pour étayer le propos, le vainqueur du dernier Tour de France, Geraint Thomas, a été sacré champion du monde sur piste junior en 2004. Et ce n'est qu'une illustration, qu'une piqûre de rappel dans ce monde qui bouge et s'affole.

Palmarès

Monia Turin est née le 18 décembre 1989 à Lausanne.

A l'UCI (Union Cycliste Internationale), elle est coordinatrice piste.

PISTE

2005, première participation aux championnats de Suisse, 9e.

En 2006, championnats de Suisse, 8e

En 2007, championnats de Suisse, 4e

En 2008 et en 2009, a terminé 2e des championnats de Suisse (omnium).

Aux Européens U23 en 2008 (en Pologne): 13e à la course aux points.

En 2008, a participé à une épreuve Coupe du monde élite à Melbourne (27e au scratch, 10km, 24 pistardes au maximum) et 31e à la course aux points.

ROUTE

En 2008, a été championne de Suisse du contre-la-montre par équipes (avec l'équipe Giant Women Cycling).

En 2009, 3e au contre-la-montre par équipes (avec l'équipe Giant Women Cycling).

Quiz

  01
sur
 

Article précédent Ellen Sprunger, ancienne athlète, heptathlon et 4x100m notamment Article suivant Thierry Barnerat, football, un des meilleurs spécialistes européens du poste de gardien de but