X

Recherches fréquentes

Paolo Diogo, de la LN au FC Amical St-Prex

20 juin 2019

Plus il avance en âge, plus Paulo Diogo, 44 ans, a l'allure originelle, une prestance extérieure portugaise. "C'est mon papa qui sera content", dit-il très souriant, d'une gentillesse jamais démantelée, aujourd'hui consolidée. Assis dans un des vestiaires du Centre sportif de Marcy, à St-Prex, il rayonne avec franchise, comme dans la vie où ce qui est à dire doit être dit. 

Depuis 2005, Paulo Diogo, avec son beau-frère, a repris une entreprise de vitrerie-serrurerie à Eclépens: GD Vitrerie, GD comme Goncalves Diogo. "On a 5 employés. C'est une petite PME. Dans les faits, j'y suis depuis 2009. J'ai appris le métier avec mon beau-frère. On couvre le bassin lémanique, la Côte, Lausanne, etc. mais pas la Suisse-allemande." Mais c'est dans l'ébénisterie qu'il s'était lancé à l'époque. "C'est vrai, j'avais commencé un apprentissage que je n'ai jamais terminé, le football ayant pris rapidement le dessus dans ma vie." Un rêve devenu réalité. Il joua d'abord avec les espoirs du LS, puis il fut stagiaire et comme il avait du talent il signa son premier contrat. "Il s'élevait à frs 3000.-. Le directeur sportif du club était Mario Comisetti." Plus tard à Yverdon, il a eu comme entraîneur Lucien Favre. Une aubaine au contact de cet orfèvre.

Quelle est votre philosophie de jeu?
Il faut que mon équipe ait une bonne assise défensive, un jeu de transition, jouer le plus haut possible. Ici à Amical Saint-Prex, je suis arrivé en cours de saison. L'équipe est bonne, elle a découvert pour la première fois la 2e ligue inter, on va se maintenir. Pour la saison prochaine j'espère l'arrivée de 2-3 joueurs de qualité. Le président est Bernard Bordard (milieu de terrain, il a joué avec Etoile-Carouge, YB et le LS). 

Quand le FC Amical St-Prex s'est-il installé dans ses nouveaux meubles, au Centre sportif de Marcy?
Cela fait 3-4 ans. On est bien ici. On a deux terrains, on joue sur le principal et il y a aussi un synthétique. Mais si on considère le nombre d'équipes d'Amical St-Prex, un club familial et bien organisé, il nous manque un terrain. Pour ce faire, oui, il faudrait "bousiller" le parking. Mais ça, ce n'est possible (il sourit).

Avez-vous envisagé d'entraîner à un niveau supérieur?
Non. Je n'ai pas un projet de carrière. Mais j''ai commencé les cours pour l'obtention du diplôme A (1ère ligue, 1ère ligue promotion, assistant d'une équipe de LN). Je me suis inscrit pour les poursuivre cet automne. Il y aura des examens, qui seront suivis de cycles, installés sur une année. Je vais faire tout ça, après on verra. Ce diplôme, c'est bien de l'avoir. On ne sait pas ce qui peut arriver. J'ai une famille, un boulot, je suis bien occupé. 

Quel type d'entraîneur êtes-vous? 
Pour bien travailler, la confiance doit être là, chez chacun. Il faut savoir se dire les choses quand il y a un problème ou un souci. J'aime les situations claires. J'aime la franchise. A Forward Morges, j'ai rencontré des problèmes parce qu'il en manquait chez certaines personnes. Je travaille beaucoup à l'humain. Je suis comme ça, Bon, avec mes joueurs, je suis exigeant mais flexible. 

Flexible?
J'observe beaucoup et je vois des choses. Dans mon équipe, des joueurs sont aux études, d'autres travaillent. Je dois composer avec ça. Des exigences, il faut en avoir mais elles ne sont pas les mêmes que si tu as 20 pros à l'entraînement. On peut et on a le droit de rigoler, après, il faut être sérieux. Comme on a décidé d'être là ensemble, on fait ce qu'on doit faire. Le respect, il doit être mutuel. J'aime le partage, il faut que des choses le soient. Je fonctionne à l'affect. 

Pour qu'elle attitude avez-vous le moins d'indulgence?
Je ne supporte pas qu'un joueur faute au niveau de l'état d'esprit. Qu'il sorte de ce moule.

Vous avez joué avec Servette et le LS...
...À plusieurs reprises, je suis allé voir le LS jouer. À chaque fois, j'ai été déçu, sur le terrain il y a quelque choses qui "clochait" (Le LS a raté sa saison, il jouera encore la saison prochaine en Challenge League). Servette? Je ne pensais pas qu'Alain Geiger (entraîneur) parviendrait à ce que son équipe en soit vraiment une, solidaire et hyper travailleuse (promotion méritée en Super League). Il y avait un projet de jeu, que le LS n'avait pas. Le LS et Servette sont mes deux clubs de cœur. Quand je jouais avec le LS, il y avait eu quelques contacts avec Francfort. C'est tout.

Vous n'avez jamais été international...
...Du temps d'Enzo Trossero et d'Arthur Jorge (deux anciens sélectionneurs), il y avait eu des discussions, elles sont restées très lointaines. Ce qui m'a manqué? Je dirai de la constance dans mon jeu, technique et physique. Peut-être aurais-je dû être un peu plus sérieux, peut-être me suis-je contenté de ce que j'avais. Cela dit, ma carrière en tant que pro a duré 15 ans. J'étais un joueur d'équipe. Je suis content, j'ai eu le temps de rouler ma bosse, j'ai pu le faire.

À chaud, quels sont, soustraits à tant d'autres, les moments les plus forts de votre carrière, ou les plus marquants?
La finale de la Coupe de Suisse 1999 remportée avec le LS, victoire 2 à 0 contre GC. J'avais marqué un but. La même saison, à Lausanne, la défaite 5 à 2 contre Servette, qui a été sacré champion. Les adieux aux Charmilles avec Servette en 2002 (8.12. et 4-4 contre YB) et le 1er match avec Servette toujours mais à la Praille (1-1 contre YB, le 16 mars 2003).

En 2004, le 5 décembre, vous avez été victime d'un grave accident (voir la vidéo). Cela vous agace-t-il quand on vous en (re)parle?
Oui et non. Parfois, on oublie que j'ai été avant tout footballeur. Aujourd'hui, ce qui m'est arrivé fait partie de ma vie, peut-être que cela devait m'arriver. C'est le destin.

Qu'avez-vous ressenti sur le moment? Une douleur insupportable? 
Oui, mais je l'ai ressentie surtout dans la tête. J'avais perdu un doigt -amputation de la phalange de l'annulaire gauche- et ça été un choc terrible. 

Palmarès

  • Paulo Diogo est né le 21 avril 1975 à Crissier.
  • D'origine portugaise, il est au bénéfice du passeport suisse depuis 2002.
  • Ancien footballeur -milieu de terrain. 
  • A été pro de 1994 à 2009.
  • A remporté la Coupe de Suisse avec le LS en 1999.
  • A été junior au FC Crissier.
  • A joué au LS (1994-1999), durant cette période, il a été prêté à Yverdon (1997-1998). Puis avec Servette (2000-2004), prêté à Grenoble (2001-2002), Sion (2005), puis il a évolué avec Schaffhouse (2006-2008). Enfin, retour au LS (2008-2009)
  • A été entraîneur à Dardania Lausanne (2e ligue inter) de 2010 à 2015. À Forward Morges 2016, 2e ligue). Et depuis septembre 2018, il est entraîneur au FC Amical 
  • St-Prex (2e ligue inter).
     

Vidéo 

 

Retour au blog