X

Recherches fréquentes

Peter Haas, du 400m haies au poste de chef de l'élite suisse

22 août 2019

 

Avant de basculer dans le monde de l'athlétisme, son univers, il a été, Peter Haas, 64 ans, ingénieur-géomètre. "Après avoir fréquenté l'Ecole technique à Muttenz durant trois ans, je suis allé travailler dans un bureau d'ingénieurs. A Bolligen (près de Berne). Mon patron était le Dr Herrmann Bigler. Là, je n'étais pas un géomètre classique mais créatif. J'étais chargé de projets, tenant à des améliorations, aussi dans le domaine forestier."

Avant de se destiner au 400m haies, sa course de prédilection, Peter Haas a pratiqué la gym, puis la course d'orientation. Avec ses camarades il a accumulé les podiums. Il savait déjà lire une carte. "Dans cette discipline, c'est un avantage, toujours décisif." Il sourit, il est toujours aussi alerte et passionné par son sport. Peter Haas est en forme.

À quel âge avez-vous pratiqué le 400m haies?
À 19-20 ans. Auparavant je courais le 100, 200 et le 400m. J'ai commencé l'athlé à l'âge de 16 ans au LC Bâle. Puis je suis parti dans l'autre club bâlois, l'Old Boys. Mon cousin Hansjörg Haas a été mon entraîneur. Il était un spécialiste des haies.

Haies...trop hautes

Pourquoi le 400m haies et pas le 110m haies?
Sur 110m, les haies sont trop hautes pour moi (1,07m). Raison pour laquelle je n'en n'ai jamais couru. Sur 400m, elles culminent à 91cm. Ça va mieux! (Il rit). Que ce soit sur 110m ou sur 400m haies, cette discipline est très technique. J'aime ça. Elle allie plusieurs composantes. Il faut travailler la vitesse, le rythme, la coordination, la technique sur les haies. C'est très varié. C'est ce qui plait. C'est ce qui m'a plu.

Vous avez été aux côtés de Kariem Hussein (champion d'Europe du 400m haies à Zurich en 2014) à ses tous débuts.
Oui, j'étais déjà chef du sport de performance à Swiss Athletics. Normalement, on ne peut pas faire deux choses à la fois (il sourit). Kariem a joué au football et le foot l'a beaucoup aidé, au niveau de la condition physique surtout. Il courait le 400m. Un jour je l'ai vu, il courait très vite, il avait une belle allure, une sacrée physionomie et il était beau à voir. Je me suis dit: il peut faire les haies. J'ai senti ça, au feeling.

Et vous avez entraîné Kariem Hussein...
...À Fribourg et à Berne, à raison de trois fois par semaine. A ce moment-là (2010-2012), il terminait son bachelor de médecine à l'Université de Fribourg. Ça a duré 3 ans. Son entraîneur attitré était Werner Dietrich. Ensemble, on a bien collaboré. 

Le fruit d'un travail

Le titre européen de Kariem Hussein a-t-il été la première pierre du renouveau de l'athlétisme suisse.
Oui, cela a été une sorte de "kick-off". Mais c'était aussi le fruit -ça l'est toujours- du programme Swiss starters mis sur pied en 2009 en vue des Européens de Zurich en 2014. A ce jour, le team, qui travaille en vue des prochains Mondiaux et des JO de Tokyo en 2020, est composé de 54 athlètes. C'est formidable. 

Vous entraînez aussi Lea Sprunger, quand elle est à Lausanne...
...Oui, à cette occasion, je la "coache" pour les entraînements techniques de haies. Mais son entraîneur reste Laurent Meuwly, qui a été nommé il y a quelques mois entraîneur national aux Pays-Bas (il est en charge du sprint, des haies et des relais). Il se trouve au Centre national à Papendal. Lea s'entraîne aussi là-bas.

Après le titre de Hussein à Zurich, celui de Lea Sprunger à Berlin en 2018. Y'aurait-il une méthode Peter Haas?
(Rire)-Non, pas du tout. Pouvoir vivre ces deux titres en tant que chef de performance et touchant à mon ancienne discipline, a été une histoire fantastique. Non, il n'existe pas de méthode. Simplement, le 400m haies est un passion pour moi. C'est une discipline exigeante, qui demande beaucoup de travail, de concentration, de la rigueur dans toutes ses composantes. On les a énumérées plus haut.

Entraîneur freelance

Vous avez été entraîneur dans plusieurs clubs, non?
Je suis arrivé à Berne en 1981. Depuis cette année-là jusqu'en 2004, j'ai entraîné dans les trois clubs bernois: le ST Berne, la GG Berne et le TV Längasse  J'ai eu la chance d'entraîner Cédric El Idrissi (49"10), Caroline Plüss (57"15), Alain Rohr (49"19) et Daniel Ritter (49"65), pour ne parler que d'eux. J'étais freelance. J'appliquais déjà à l'époque une sorte d'art de "Centre de performance". Ensuite, j'ai été chef du sport de performance à la fédération de Suisse. Quand on occupe ce rôle, on est proche des athlètes. Ceci peut expliquer aussi cela.

Depuis quelques années, l'athlétisme suisse est en nette progression, à l'image des U20 et des U23, qui additionnent les bons résultats, des titres...
...Les mentalités ont changé, ont évolué surtout. On bénéficie d'une génération. Il y a eu une prise de conscience individuelle et collective. Il a notamment été demandé aux athlètes de faire plus qu'avant. Ils ont tous dit oui, les bons résultats enregistrés ne sont pas étrangers à ça. 

Léa succédera à Anita

Actuellement, et jusqu'à la fin de l'année, vous occupez le poste de responsable de projets spéciaux à la Fédération...
...Oui, à 60% (parfois plus) Philipp Bandi (ancien spécialiste des longues distances, sur 5000m, il avait couru aux JO de Pékin en 2008) m'a succédé en tant que chef du sport de performance élite à Swiss Athletics. Il a été mon capitaine dans l'équipe de Suisse. Je travaille à Ittigen. Quand j'étais directeur technique ce n'était pas toujours facile dans la mesure où on est là avec des problèmes, pas forcément pour vivre des succès. Aujourd'hui, quand je quitte mon bureau, c'est différent, je n'emmène rien avec moi. 

Lea Sprunger (record personnel, 54"29, 2017) battra-t-elle le record de Suisse du 400m haies (54"25) détenu par Anita Protti depuis 1991?
Oui. Quand? Aux JO de Tokyo. Si c'est avant, ça va aussi (il rit). Le chrono d'Anita est d'un très bon niveau. Comme d'autres, elle a été une athlète exceptionnelle, en avance sur son époque. 

Palmarès

  • Peter Haas est né le 8 Janvier 1955 à Bâle (Campagne).
  • Ancien athlète, spécialiste du 400m haies.
  • Record personnel: 49"89 (1979). Le record de Suisse appartient toujours à Marcel Schelbert avec 48"13, depuis 1999.
  • A deux reprises, il a été champion de Suisse du 400m haies (en 1977 et en 1980).
  • A participé aux Championnats d'Europe de Prague en 1978. Et a participé à deux championnats d'Europe indoor. 
  • A Prague, aux Européens de 1978, il a terminé 4e avec le relais 4x400m, composé de Stritmatter, Gisler et Vogt. Blessé, Kamber n'avait pas couru. Le chrono: 3'04"29 et record de Suisse.
  • Et a été demi-finaliste du 400m haies à Prague en 1978. 
  • Il n'a jamais participé à des Mondiaux pour la bonne et simple raison que les premiers Mondiaux ont eu eu lieu en 1983. 
  • En revanche, il était au JO de Moscou en 1980 avec le relais 4x400m. Il a disputé une trentaine de courses avec le relais. 
  • Avec Gisler, Strimatter et Kamber, il a détenu le record de Suisse, chipé à Descloux, Galliker, Bruder et Theiler. Le record actuel est de 3'02"46, il a été fixé en 1999 et il est détenu par Laurent Clerc, Rusterholz, Rohr et Schelbert.

 

Retour au blog