François Willen, la natation, le triathlon et aujourd'hui le patinage de vitesse | Coopération
X

Recherches fréquentes

François Willen, la natation, le triathlon et aujourd'hui le patinage de vitesse

18 juin 2020

 

Si la quasi totalité des événements ont été annulés ou repoussés, conséquence fâcheuse de ce que nous vivons, chez François Willen, 46 ans, la Fête des mots et des travaux ne s’est jamais arrêtée. L’homme, cultivé, est insatiable; orateur hors pair, il sait vulgariser, attirer l’attention, convaincre, entraîner le monde qui est aussi le sien dans un univers de performance. « J’aime les gens, leur parler, échanger, faire découvrir un produit. Je suis un bon vivant, à l’écoute, qui a soif d’apprendre et de culture. » Ses intérêts sont multiplies et variés. L’analyse, la réflexion l’invitent à ne pas se disperser. Le citoyen de Bienne à moitié Brésilien par sa maman ne craint pas d’affronter des mondes différents, passer de l’eau à la glace, par exemple. Il serait plutôt attiré par eux. L’attractivité l’a toujours titillé. La zone de confort, François Willen l’a sans relâche esquivée.

Place au patinage ! 

Vous avez toujours baigné dans le monde de la natation et du triathlon, avec des fonctions diverses et vous voilà, depuis le 1er juin, dans celui du patinage de vitesse, en tant que nouveau chef du sport d’élite Speed...
...Oui, le poste avait été mis au courant par Swiss Ice Skating, et j’ai postulé. J’ai sans doute été choisi grâce à mon expérience à tous les niveaux acquise dans l’univers aquatique. Je suis à 60% là, car j’ai toujours un pied dans l’eau, avec passablement de mandats, mais des petits.

Votre travail va consister à...
...développer le sport en lui-même (patinage de vitesse, piste longue, et short- track, piste courte). Avoir d’ici à 8 ans, un potentiel d’athlètes susceptible de se qualifier pour les JO. Trouver des athlètes et mettre en place des structures. Ça passe par la création d’une pyramide. On a actuellement 2-3 talents, dont Livio Wenger (4e de la mass short aux JO de 2018 à Pyeongchang). Et quatre coaches nationaux. En Suisse il existe trois clubs où on peut pratiquer le short-track: soit Lausanne (« Centre national»), Zürich et Schaffhouse. Les patineurs de vitesse  s’entraînent en Allemagne.

Hockeyeurs recherchés

Avez-vous prévu une stratégie?
Il y a en 2: faire connaissance avec ma propre fédération. Et m’approcher des hockeyeurs, essayer de récupérer ceux qui n’y arrivent pas pour X raisons. En natation on enregistre une perte de 50% chez les 8-16 ans. La natation est un sport dur et exigeant. Le hockey sur glace n’est pas différent. L’idée à creuser, à définir, cela serait de trouver un ou plusieurs partenariats avec des clubs de hockey. La piste est intéressante. L’idéal serait de créer des clubs de patinage de vitesse, mais la glace coûte chère. La voie du partenariat me paraît plus pertinente. 

Quel est votre désir d’avenir?
C’est développer «ma» nouvelle Fédération au mieux, avoir le plus d’athlètes potentiel pour aller au haut niveau. En natation je disais: sur 100 nageurs il y a un potentiel international. On doit le trouver. Ça passe par des recherches. Je suis un bâtisseur. J’adore faire démarrer un groupe (au Lausanne Natation, ça a été le cas, avec des records de Suisse à la pelle). Entraîneur, tu as du succès seulement si tu es exigeant envers toi-même.

Du fromage de qualité

Et vous êtes aussi fromager: Willen Artisan-Affineur, au Marché de la Riponne (à Lausanne), peut-on lire sur votre carte de visite (les fromages reposent et ils sont bichonnés au Mont-sur-Lausanne, Willen-fromages.ch)
Oui, depuis janvier 2019. J’ai succédé à mon papa. On reste dans la famille et j’ai créé une S.à.r.l, qui s’appelle « Au Fin Bec ». Le fromage est affiné dans sa cave (ça sent l’ammoniaque mais pas trop). L’affinage est la période pendant laquelle le fromage repose et reçoit des soins. Plus la période de maturité est longue, plus le fromage est corsé. 

Et vous avez un stand...
...Au marché à Lausanne, à la place de la Riponne, à côté de la fontaine, le mercredi et le samedi matin. Quand il a été fermé j’ai mis en place avec le feu vert des autorités un stand devant la maison de mes parents, là où il y a le petit parking. Il a fallu faire preuve de créativité, et ça a bien marché. On me demande même de réitérer cette expérience. 

L'amour des gens

Enfant, donniez-vous des coups de main à votre papa?
Oh! Oui, que de beaux souvenirs. En quelque sorte, le fromage a nourri mon enfance. J’ai appris, dans ce moment de ma vie, à aimer les gens, le contact avec la clientèle. Je suis un assez bon vendeur (il rit). Le mercredi au marché, comme il y a un peu moins de monde que le samedi je bavarde avec les gens, je leur fait goûter le produit. C’est affectif. Je suis dans l’affection.

À considérer tout ce que vous faites, il faut être très...
...organisé, rigoureux. Discipliné. Le sport m’a appris tout ça. Oui, il faut être performant dans tout. 

Palmarès

  • François Willen est né le 4 octobre 1974 à Lausanne.
  • Études en lettres, au bénéfice d’une licence en histoire contemporaine, avec un mémoire sur Jean Villars, dit Gilles, poète, chansonnier, comédien, écrivain et compositeur suisse. Il a aussi étudié la sociologie, l’économie-politique à l’UNI de Fribourg.
  • Il aime lire les œuvres de Roland Barthes, philosophe, critique littéraire et sémiologue français.
  • En natation, record personnel sur 50m dos: 27’’90. 
  • Il a disputé des championnats de Suisse. « J’avais un bon niveau romand. Je n’étais pas un athlète talentueux. »
  • En triathlon, il a participé à une ou deux compétitions.
  • En 1992, premier poste d’entraîneur à Renens-Natation.
  • Aux JO de 2004 à Athènes, il a accompagné Marjorie Sagne, qu’il entraînait. 
  • De 2004 à 2008, il est entraîneur national au sein de la Fédération de Suisse 
  • de natation.
  • De 2008 à 2012, il est head-coach à Lausanne Natation.
  • De 2012 à 2016, il a été chef du sport d’élite à Swiss Triathlon, ainsi que de la formation des entraîneurs de triathlon. 
  • Puis, jusqu’à la fin de 2018, il a été responsable des entraîneurs suisses de triathlon (à 40%) et responsable des moniteurs à Swiss Aquatics (60%), qui 
  • englobe le plongeon, le water-polo, la natation, notamment.
  • À Swiss-Acquatics, il fait partie de l’encadrement touchant à la formation pour professeur(e) de sports aquatiques (obtention du brevet fédéral 2020).

 

Retour au blog