X

Recherches fréquentes

Maïky Molinas, champion du monde de pétanque, tête-à-tête

30 janvier 2020

 

La vie de Maïky Molinas, 24 ans, a un peu changé depuis qu’il est champion du monde de pétanque - discipline tête-à-tête -, titre obtenu le 5 mai 2019 dans le sud de l’Espagne, à Almeria (Andalousie). «Ce titre m’est tombé dessus, jamais je n’aurais imaginé que ça puisse arriver.» Il a aussi gagné en notoriété, mais il ne s’enrichit pas (encore) avec son sport. Il sourit: «Cela étant, je pense qu’on peut en vivre, en passant à la TV, notamment sur la chaîne «l’Equipe 21», qui diffuse des compétitions importantes de pétanque.» 
La visibilité permet de se faire connaître - et pas que dans le domaine du sport -, de soulever l’intérêt de sponsors éventuels. Présentement, Maïky Molinas peut compter sur la société Boulenciel (elle se trouve à Pinasca aux pieds des Alpes de Turin) qui lui offre 5 paires de boules par an, des baskets et des voyages, dans les pays où elle est représentée); et la marque de montre Frédérique Constant. «J’en ai reçu une et j’ai fait des photos.»

Auparavant, l’existence de Maïky Molinas était différente. «Depuis le titre, on m’invite à des tournois, à des concours VIP, qui sont un peu rémunérés et c’est en France où il y a le meilleur niveau», dit le nouveau résident d’Annemasse en appréciant un jus d’orange réparateur. «Auparavant, tout était majoritairement à mes frais.» Il joue tous les week-ends de l’année «Et dans le monde entier.» La compétition lui sert partiellement d’entraînement dans la mesure où, depuis le début de l’année, il prépare les championnats du monde de pétanque qui se dérouleront à Lausanne en juillet, à la Vaudoise aréna. «Deux titres seront mis en jeu: en triplette et de tir de précision. Là il y a 4 distances (de 6 à 10m) avec des points pour chacune d’elles. Le record du monde est de 68 points sur 100 possibles.» Le but? Sortir une boule d’un cercle de tir, sans toucher les boules ou autre obstacle, s’il y en a.

De 3-12 à 13-12! 

Parlez-nous d’une idée, qui vous trotte dans la tête...
...J’aimerais créer des chaussures de basket pour les pétanqueurs, avec les initiales de mon nom, M.M. ou MM. J’ai déjà le design. Le pétanqueur doit être à l’aise dans ses chaussures. Dans une tournoi comprenant plusieurs matches par jour et où il faut 10 à 15 parties pour gagner, on marche environ 20km. Par conséquent, Il est hyper important d’être bien chaussé.

Vous êtes champion du monde tête-à-tête...
...Oui, il s’agit d’un un contre un, avec 3 boules chacun. À Almeria j’ai battu en demi-finale un joueur monégasque 13-12, alors que j’étais mené 3-12 (l’exploit est énorme d’autant que celui qui marque un point doit ensuite jouer le premier après avoir jeté le bouchon. Il ne lui reste alors que deux boules dans les mains alors que son adversaire en a 3). En finale, j’ai battu le Français Henri Lacroix, 12 fois champion du monde, 13-12.

Boules ou pétanque?
Avec les copains, on dit qu’on va jouer aux boules. Mais en compétition, on pratique la pétanque.

Ce sport s’est-il tout de suite imposé à vous?
J’ai fait du foot jusqu’à l’âge de 12 ans. J’étais un milieu de terrain offensif au FC Saint-Cergue (France). Puis j’ai dû opérer un choix. Mon frère jumeau jouait à la pétanque; dans ma famille, on est pétanqueurs depuis mon arrière grand-père. La pétanque est dans les gênes. 

«La Marseillaise» dans le viseur

Un de vos rêves serait de gagner «La Marseillaise», qui se déroule sur cinq jours (15’000 compétiteurs, 5000 triplettes et 150’000 spectateurs)...
...Oui, ça serait de la gagner avec mon papa, qui y a été 3 fois finalistes mais battu à chaque fois. Mon grand-père a gagné cette compétition en 1992, mon cousin-germain aussi, en 2018, qui est aussi un de ses petits-fils, comme moi. Quelle belle histoire de famille! En ce qui me concerne je l’ai disputée plusieurs fois, éliminé en 1/8e de finale. 

Existe-t-il une complication à affronter un gaucher, vous qui êtes droitier?
Les gauchers sont très coordonnés avec et dans leurs mouvements.

Le mental est-il un de vos points forts?
La concentration fait partie du bagage du bon pétanqueur. Idéalement, dans une équipe de 4, il faudrait avoir un sophrologue et deux masseurs. 

Une blessure peut-elle survenir?
Quand on joue, il arrive de taper les boules qu’on a dans les mains et qu’on se fasse mal aux doigts, aux ongles surtout. Sinon...

Tireur plus que pointeur

Êtes-vous plus un tireur qu’un pointeur (dont la boule doit se rapprocher le plus possible du bouchon)?
Je suis à l’aise comme tireur. Le tireur a pour mission (notamment) de réaliser un «carreau», soit d’enlever la boule de l’adversaire et de rester à cet endroit. Au lâcher de la boule, à la sortie de la main, on sait si elle sera bonne ou pas. Question de sensation. Mais un petit caillou peut tout faire capoter.

Faut-il posséder une bonne condition physique pour pratiquer la pétanque à un haut niveau?
Avec l’âge, je commence à comprendre qu’il est impératif aujourd’hui de bien me préparer, aussi bien physiquement que mentalement. Question d’hygiène, et pour mon bien-être personnel. Si on se sent bien, on jouera bien. Il faut s’en donner les moyens. J’avoue que jusque là je me suis reposé sur des acquis (le talent notamment). 

Musculation interdite

Pourtant, la pratique de la pétanque exige peu de mouvements...
...Oui. Faire de la musculation? C’est interdit, pour ne pas déformer le corps. Le poids idéal pour un pétanqueur? Entre 65 et 85kg.

En juillet, vous participerez au championnats du monde qui se disputeront à Lausanne. Cela ne coïncidera-t-il pas avec «La Marseillaise»?
Non, je serai à Marseille juste avant. Cette compétition constituera une très bonne préparation avant les Mondiaux. Il y aura aussi quelques critériums et tournois nationaux et internationaux comme (bon) préludes à ces Mondiaux. 
La Suisse a été 5 fois championne du monde, la dernière fois il y a 39 ans. Je participerai en triplette (chaque joueur a deux boules, dans l’équipe, il y a un remplaçant et un coach) et au tir de précision. 

La Fédération de Suisse doit se réjouir aujourd’hui...
...Oui, il y a eu mon titre en 2019 et ces Mondiaux en juillet: la Fédé revit car avant, c’était un peu l’anarchie. La Suisse compte 5000 licenciés, en France, par comparaison, il y en a 300’000.

Pas de JO pour l'intant

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce sport?
La pétanque est un sport convivial, c’est le partage d’un jeu, d’un sport. On peut y jouer tous les week-ends avec des amis et la famille, avec des grands joueurs, etc). Dans ce sport, le respect de l’adversaire est total. À la fin d’un match on va boire un verre. C’est très plaisant. La plupart de mes amis sont des pétanqueurs. Pour moi, la pétanque est un jeu-sport-loisir. On rencontre tellement de gens que cela est grisant. Et puis, la pétanque est le seul sport 
où un débutant peut jouer contre un champion du monde.

Verriez-vous d’un bon œil la pétanque représentée aux JO?
En vue des Jeux de Paris en 2024, un dossier avait été présenté. Le Comité d’organisation ne l’a pas retenu (la pétanque y aurait été un sport additionnel ou de démonstration). Je trouve ça dommage dans la mesure où la France est un pays fournissant un grand nombre de licenciés, que dans le monde il y a un million de licenciés et que les Chinois s’y mettent. Aux Jeux, je verrais bien le tir de précision et le tête-à-tête. La pétanque défend l’esprit du sport, véhicule cette belle image. N’est-ce pas ce que prône aussi le CIO?

Mais vous restez optimiste...
...Oui, l’image de ce sport chez les gens va changer. D’ici 10 ans, la pétanque sera reconnue à sa juste valeur.


Palmarès

  • Maïky Molinas est né le 20 décembre 1995 à Ambilly (France).
  • Il est de nationalité suisse. Droitier.
  • Sa scolarité (maternelle et primaire), il l’a effectuée à St-Cergue (France). Il 
  • est au bénéfice d’un CAP de paysagiste. Un métier qu’il pratique aujourd’hui qu’occasionnellement. 
  • Il a figuré dans le Top 10 mondial de 2006 à sa majorité.
  • Vice-champion d’Europe en triplette en 2015.
  • Champion du monde tête-à-tête en 2019.
  • Vainqueur du plus grand tournoi Africa à Dakar en 2019 (triplette, il s’agit du tournoi le plus rénuméré au monde).
  • Champion genevois 2019 (triplette).
  • Il a fait partie des 3 meilleurs sportifs genevois nommés en 2019.

Vidéos 

Maiki Molinas sacré champion du monde

 

Retour au blog