X

Recherches fréquentes

Mongolie

Le pays des deel

03 novembre 2018

Arrivée sur le territoire mongol

À la frontière, les premières impressions sont des sensations furtives de déjà vu. Comme si en quelques heures, elles ravivaient les notes qui font partie de la Mongolie. Elles révèlent surtout les empreintes qui nous ont marqués. Gengis Khan, cet homme célébré comme un Dieu dans ce pays,  est imprimé sur le pull d’un passant. Un individu sort de la voiture en deel, manteau traditionnel, fermé à l’aide d’une ceinture dorée. Il porte des bottes d’équitation, prêt à enfourcher son fidèle destrier. Des enfants aux joues tannées et barbouillées de nourriture font de la lutte au milieu du couloir. Nos vélos sont désormais le centre d’intérêt, et notre histoire est devenue presque insignifiante.

Homme vêtu d'un deel

 
Nous sommes désormais sur le territoire mongol. Les restaurants de buuz et de khuushuur nous font parvenir l’odeur de moutons. Nous changeons de l’argent à la frontière, dans la rue, et nous nous trouvons rapidement avec une liasse de billets. Instinctivement, Nayla part jouer sur la première place de jeux. Là nous sentons à nouveau tout le changement de monde, nous sommes de retour en Asie. Les enfants s’amusent ensemble dans le bac de sable. Les grandes sœurs s’occupent de leur petit frère et petite sœur. Un garçon de 3 ans prend même soin de sa cadette de 18 mois. Nayla se moule directement dans cette nouvelle énergie. Avec Fibie, elles jouent avec les enfants dans le sable. Déjà elles se font des amies, et au moment de partir Nayla reçoit un cadeau, un livre. Elle s’empresse de courir vers la charrette pour venir chercher un de ses jeux, qu’elle offre spontanément à son amie.  

Céline

Les enfants jouent et dessinent ensemble

 

Gardien des troupeaux