X

Recherches fréquentes

Le Cap de Zanpa

TEXTE
12 mai 2018

Nayla roule sur une route le long des petits champs d'ananas, d'oignons, et de canne à sucre. Elle a de plus en plus de plaisir à être seule sur son vélo et commence à se plaindre du tandem. Son besoin d'autonomie l'emporte aujourd'hui, surtout que nous venons de trouver de petits chemins sans circulation. Le phare du Cap de Zanpa apparaît. Il s'élève dans le ciel face à une mer agitée et sombre. Nous aimons les phares. Ils portent l'esprit de la mer, et représentent la lumière.

Face au phare de Zanpa

Aujourd'hui, le ciel est couvert. L'océan bleu roi écume contre les falaises. Celles-ci sont impressionnantes, plongeant à pic dans les profondeurs. Elles se dessinent devant nous, donnant du caractère à la côte. Le vent nous fouette le visage et accentue encore cette sensation. Les énergies du lieu sont fortes, comme si un vortex était présent.

Les falaises nord plongent à pic dans l'océan

Nous foulons cette terre balayée par le vent, où une roche noire et poreuse alterne avec les herbes et arbustes. Le vent porte nos paroles et il est par moment difficile de se comprendre. C'est le moment de faire silence, d'être à l'écoute de la mer et d'entendre le vent.

Céline, Xavier, Nayla et Fibie

Nayla le long de l'océan

-

Nous longeons les champs d'ananas


Article précédent Tout sur les vélos Article suivant Face aux pluies torrentielles