X

Recherches fréquentes

Nayla participe à l'école

TEXTE
24 mai 2018

Ce soir, nous sommes arrivés à la pointe nord de l'île principale d'Okinawa. Nous sommes face à son Cap, face à l'océan. Nous cherchons un lieu pour camper, mais sommes entourés des collines aux pentes abruptes recouvertes de végétation. Plus loin, nous découvrons une école. Elle possède un grand terrain de sport. Nous pénétrons dans son enceinte et allons demander l'autorisation pour y planter notre tente. Pour notre plus grande joie, les professeurs sont d'accord.

Nayla apprend à planter le riz

Nous apprenons alors que de moins en moins de familles habitent dans le petit village de Hedo. Actuellement, l'école compte 5 élèves pour 8 professeurs !

Durant la nuit, la terre tremble légèrement. Pour les professeurs, c'est l'occasion de donner un cours sur les tremblements de terre. Ils prennent comme exemple le terrible tsunami qui a eu lieu à Fukushima en 2011. Spontanément, ils invitent Nayla à participer à la classe. Nayla est alors assise sur les bancs d'une école japonaise. Elle suit le cours et observe les photos qui sont présentées. Venant de Taiwan, elle qui vient de sentir la terre trembler, cela l'intéresse beaucoup. À son retour, elle nous posera de nombreuses questions, n'ayant pas tout compris de ce qui était expliqué en japonnais.

Les pousses de riz sont plantées les unes après les autres

Quelques jours plus tard, nous arrivons dans le village de Ada. Nayla est à nouveau invitée à participer à un cours. Cette fois, elle apprend à planter le riz. Elle marche dans la boue avec tous les enfants et plante une à une les pousses, qui sont alors immergées. Un garçon de 10 ans prendra le rôle du grand frère et s'occupera d'elle avec beaucoup de douceur. Elle y découvrira aussi les salamandres et tous s'amuseront à les attraper et les tenir dans les mains. C'est un magnifique partage pour Nayla, qui lui permet à la fois d'entrer en contact avec les enfants japonais, de découvrir l'école, d'apprendre et de s'émerveiller. C'est aussi avec joie qu'elle partage sa vie de nomade avec quelques photos aux enfants, qui s'empressent de lui poser des questions.

Xavier

Les élèves sont alignés le long d'une corde


Article précédent Les imprévus Article suivant Face au Pacifique