X

Recherches fréquentes

Seuls face à l'océan

TEXTE
02 juin 2018

Nous sommes seuls face à l'océan. La plage de sable fin reflète de son blanc l'éclat du soleil, la forêt de pins nous apporte une protection, les vagues chantent la mélodie de la mer, les coquillages sont des petits trésors à découvrir.

Nayla regarde au loin

Un moment de douceur, il est le bienvenu. Repartir à quatre n'est pas si simple. Il nous faut réinventer notre vie, et trouver un équilibre qui nous correspond en ce moment. La météo n'a pas aidé, nous avons eu beaucoup de pluie, et du froid. Le matériel nous a aussi joué des tours et les réparations ont sacrifié les précieuses heures à être ensemble dans l'émerveillement du moment présent. Les vélos chargés sont un défi pour nos muscles et après les montées abruptes de l'île nos corps arrivent fatigués en fin de journée. Fibie est sensible au lieu et au déroulement de la journée. Elle commence à diversifier son alimentation avec du solide, complétant ainsi le lait maternel. Par moment elle sent ses dents. Du coup son sommeil est parfois paisible, parfois il est cadencé par de nombreux réveils, qui nous offrent des débuts de journée difficile et une fatigue qui s'accumule. Pour Nayla, ce n'est pas simple de trouver son équilibre. Elle doit le réinventer, trouver sa place dans le mouvement à quatre. Pour le moment, elle est navigue entre un fort besoin d'autonomie et le besoin d'attention et de douceur. Elle traverse ses derniers jours avec une forte affirmation de soi qui passe par de nombreuses colères.

Le chemin saura nous guider

Cela nous fait revisiter les difficultés du voyage, celles déjà traversées, les défis de voyager en famille, les moments de déséquilibres. Nous savons qu'il nous faudra un peu de temps pour que nous retrouvions toutes nos marques. Nous optons alors pour la douceur, prendre le temps de mettre un nouvel équilibre dans le mouvement, en accueillant ce que chacun vit. Le chemin saura nous guider.  

Céline

Xavier monte la tente et je m'occupe de Fibie


Article précédent Ichiro Article suivant Accueillis par Zamami