X

Recherches fréquentes

Russie

Sur le rivage du lac Baïkal

10 octobre 2018

Le lac Baïkal compose des tableaux incroyables. C’est surtout cette ligne d’horizon effacée, entre eau et ciel qui est intrigante, parfois une ligne de lumière la souligne et la rend encore plus mystérieuse. Par moment les teintes du lac sont bleu pâle, d’une extraordinaire douceur, par moment il prend une coloration indigo dans un panorama enivrant. Parfois il est hérissé par le souffle du vent, parfois il est lisse comme un miroir et semble être le reflet parfait des états d’âme. Ce soir, il est teinté des couleurs pastel bleu et rose du crépuscule. Oui ce lac est puissant, guérisseur, porteur d’une énergie bien particulière. Ce n’est pas pour rien que de nombreux sites chamaniques l’entourent. Nous y ressentons deux énergies bien distinctes, l’une d’entre elles appelle à une véritable paix intérieure, à un cheminement dans la douceur. C’est à celle-ci que nous nous relions, elle nous correspond en ce moment.

Sur le rivage du lac Baïkal

Chaque jour, nous sommes impressionnés par l’accueil de la population. Et nous nous sentons guidés. Guidés vers les bonnes personnes pour ce passage en Russie. Hier encore, un homme est venu nous souffler le chemin pour trouver un endroit parfait où camper, sorti de nulle part, comme un ange gardien.

Ainsi nous campons sur la berge du lac, face à son spectacle. Nous plantons notre tente aux abords des affluents, sur l’herbe du rivage, sur des plages de galets. Parfois seuls, parfois nous retrouvons d’autres campeurs. Les Russes adorent dormir sous tente, faire un feu de bois, griller des chachliks, boire bière et vodka. Nous avons rencontré une grande famille qui nous a offert le plov, alors que Nayla jouait du badminton avec les filles. Lorsqu’ils ont commencé à entamer du Brassens, nous sommes restés bouche bée. Nous sentons qu’il existe un lien particulier entre nous, celui d’appartenir au vieux continent, celui d’un monde où la connaissance et la culture rime avec le savoir être et vivre. 

Préparations des chachliks

En Russie, les enfants ont trois mois de vacances durant l’été, qu’ils passent souvent avec leurs grands-parents. Nous rencontrons donc de nombreuses familles, avec lesquels nous partageons victuailles et feu crépitant. Puis nous allons tous nous baigner dans l’eau parfois glacée du lac Baïkal. Les enfants ici n’ont pas peur de l’eau, ils adorent jouer dans les lacs et rivières, cela fait partie de leur terrain de jeu.

Céline, Xavier, Nayla et Fibie

 Autour d'un feu de bois

Le riz cuit sur le feu, et la vodka est servie sur la table.