X

Recherches fréquentes

Russie

Ulan Ude

25 octobre 2018

Sur la place des Soviets

Quelques jours supplémentaires à Ulan Ude effacent lentement les premières impressions. Nous nous concentrons sur la sympathie de la population, sur d’autres facettes de la réalité de cette ville. Ulan Ude est la capitale de la Bouriatie et une des plus anciennes cités en Russie. Elle est le centre du commerce entre la Ruisse, la Mongolie et la Chine. Construite à la confluence de la Selenga et de la Reka Uda, elle est surnommée le fleuve rouge dans la langue Bouriate. La majorité parle encore cette langue issue du Mongol. Une partie de la population porte d’ailleurs des traits similaires à leurs voisins. 

Le Datsan Rinpotché Bagsha

Sur la place des Soviets, on retrouve la statue colossale de la tête de Lénine. Haute de plus de 6 mètres, c’est la plus grande au monde. Il observe la ville et ses passants et symbolise toute l’histoire de la Russie. 

Sur la montagne Lyssaïa se trouve le Datsan Rinpotché Bagsha, un temple bouddhiste tibétain. Un bouddha de bronze de 15 mètres médite en position de lotus. C’est surtout les moulins et les drapeaux de prières enroulés autour de mâts qui nous invoquent le bouddhisme tibétain. Il y a une énergie de liberté au sommet de cette colline, le point culmine de la ville. Le sol est sec, les pins entourent le temple, alors que les paysages steppiques nous entourent. Pour la première fois, nous quittons réellement le monde de la taïga pour entrer dans celui des steppes. Une nouvelle énergie, un nouveau panorama. D’un coup nous nous sentons portés par la puissance de ces paysages. Ils nous ouvrent à une nouvelle réalité. Ulan Ude est bien la ville d’un passage. 

Moulins de prières au abord du temple

La ville se dessine face à nous, en contrebas. Les maisons en bois s’illuminent à contre-jour dans la poussière que le vent a soulevée. Elles sont belles, elles symbolisent tout un univers, nous les aimons ces isbas sibériennes. Elles composent un splendide tableau jusqu’à rejoindre le fleuve qui méandre vers le centre-ville. 

Xavier, Céline, Nayla et Fibie