X

Recherches fréquentes

Alaska

En route pour l'Alaska

14 août 2019

Un dernier repas japonais à l'aéroport avec nos amis

L’aéroport d’Osaka se dessine en pleine mer. Un pont permet d’y accéder. Alors que nous roulons dans sa direction, je me questionne. Cette fois, nous quittons l’Asie pour une durée indéterminée. Je réalise à quel point nous sommes reliés à ce continent. L’émotion est présente, elle fait naître de nombreux souvenirs, des moments de vie, les naissances des filles, les saveurs de l’Asie. Et puis il y a le Japon et ce lien qui nous relie intimement à lui.

À l’aéroport, nous sommes entourés d’amis, venus nous accompagner. Quelle douceur de quitter ce pays entouré par leur présence. Cela rend le départ moins brutal. Comme à chaque fois, nous n’aimons pas les transports en avion, ils sont bien trop violents. La transition est trop radicale, même le corps n’a pas le temps de suivre le changement.

Arrivée sur la terre d'Alaska

Nous débarquons à Hawaii pour quelques heures. L’atterrissage est spectaculaire. L’avion plonge au milieu du Pacifique pour rejoindre l’île volcanique d’Oahu. En nous, il y a l’envie de découvrir cette Terre encore inconnue. Pourtant nous avons fait le choix de rejoindre l’Alaska, d’aller explorer les terres du Nord. Mais maintenant c’est le moment, l’hiver est bien trop rigoureux pour les traverser à vélo avec les filles.

Nous venons aussi de passer la ligne du temps dessinée par l’homme. Pour la première fois, nous vivons deux fois la même journée...

 Les montagnes enneigées se déploient dans un ciel bleu

L’Alaska se dessine depuis le hublot de l’avion. Nous survolons les montagnes et pics enneigés, qui plongent dans un océan noir. Les tons et couleurs sont ceux de mes souvenirs, je retrouve l’énergie de l’Alaska. Nous atterrissons à Anchorage, face aux ours, loup, lynx, orignal, loutre, castor, et aigles empaillés. Nayla les observe impressionnée. «Regarde Maman! Ils sont gigantesques!»

Nous sortons de l’aéroport et sommes accueillis par la fraîcheur de l’air vif. Les montagnes enneigées se déploient dans un ciel bleu azur sans nuage. La visibilité est parfaite. Nous sommes déjà transportés par les paysages, émerveillés par leur sauvage beauté.

Céline

 

Retour au blog