X

Recherches fréquentes

Japon

La dureté du voyage

19 juillet 2019

Nous traversons les petits villages japonais

Depuis Nara, nous optons pour traverser les montagnes du Kansai. Nous entrons dans les petits villages montagnards. Nous longeons les routes qui traversent les forêts dont les sakura sauvages sont illuminés de leur plus belle floraison. Ces cerisiers sont encore plus majestueux au cœur de la forêt. Nous sommes sous le charme.

Fibie veut souvent essayer le vélo de sa soeur

Pourtant la reprise de la route est intense. Malgré la beauté des paysages, le froid rend les choses plus difficiles. Les 700 mètres de montée ont rallongé notre journée de vélo qui s’est terminée sous la pluie. Juste le temps de trouver un petit endroit pour monter la tente, et c’est le déluge. Nayla et Fibie sont moroses, soucieuses. Elles ont envie de douceur. La dureté du voyage nous met face à notre choix de vie. Avec la fatigue, les questionnements défilent dans notre tête. Sommes-nous dans la justesse?

Fibie et Nayla jouent, lisent, s'amusent et parfois se disputent dans leur charrette

Le lendemain, le soleil illumine le chemin. Nayla et Fibie ont retrouvé leur enthousiasme et la joie de dormir sous tente a fait naître un grand sourire sur leur visage. Nous entrons lentement dans le mouvement. Et tout se met en place. Les questionnements laissent place à la confiance. Chacun prend sa place. Nous sommes à nouveau portés par le souffle du vent. Nous nous délectons de ses paysages d’un Japon, dont la beauté se dévoile au cœur de l’ordinaire, dans le quotidien des habitants ou dans l’éphémère lumière qui crée une atmosphère.

Céline

 

 

Retour au blog