X

Recherches fréquentes

Alaska

Plus qu'une voie de communication

17 décembre 2019

 Denali Highway, avant de traverser "la rivière sableuse"

La Denali Highway a été construite en 1957 pour permettre de rejoindre le parc national de Denali. Elle n'est ouverte au trafic que de mi-mai à octobre. Pourtant elle est bien plus qu'une voie de communication, elle est une route d'aventure dans des espaces sauvages et de contes légendaires sur le territoire des Athabascans. Sur son passage, elle traverse trois des principaux bassins hydrologiques de l'Intérieur de l'Alaska, celui de la Copper, du Yukon et de Susitna.

Céline sur la Denali Highway

C'est aussi dans cette région que passe le troupeau de caribous de Nelchina lors de leur migration. Composé de plus de 35'000 animaux, - et il n'est pas impossible de voir en automne traverser des troupeaux de plus de 15'000 caribous à la fois. Ils sont une importante source de subsistance pour de nombreuses tribus, mais le changement climatique exerce une pression importante sur cette espèce.

Ce matin, il fait froid, glacial, pourtant la vue est splendide. Nous longeons un passage au cœur des épinettes noires, en dessus de nous, se dressent des montagnes sombres et un ciel noir dû à la pluie. Pourtant un rayon de soleil vient illuminer le fuchsia des épilobes en épi, composant un contraste prodigieux. Nous traversons un flanc de montagne, connu pour être le plus froid de la région en hiver, avec des températures qui peuvent chuter jusqu'à -50°C.

Par endroit, nous découvrons de petits lacs au milieu des étendues de toundra

Nous avons rejoint la toundra humide créant par endroit de superbes lacs. Puis nous traversons le fleuve Susitna. Absolument gigantesque, somptueux, il est un témoin de la grandeur de cette terre. Sa couleur brune rappelle le nom donné par la tribu Dena'ina, la rivière sableuse.

La beauté des paysages se mêle à la dureté de cette immersion. Nous sommes en autonomie dans ces vastes espaces, sans protection, au cœur des éléments.

Xavier, Céline, Nayla et Fibie

 

Retour au blog