X

Recherches fréquentes

Alaska

Un orignal nous observe

24 décembre 2019

 Un orignal nous observe paisiblement

Alors que nous traversons ces espaces sauvages, plongés dans l'intensité d'une vie en pleine autonomie, nous sommes fiers de Fibie. Elle est propre jour et nuit et n'a pas encore fêté ses deux ans. Nous transportons un pot pour qu'elle puisse faire ses besoins même dans la tente durant les intempéries et toujours quelques couches lavables au cas où. Elle est rayonnante au cœur de cette puissante nature et nous sommes émerveillés de son parcours. Elle a déjà traversé la Sibérie, la Mongolie, le désert de Gobi et la voilà maintenant en Alaska! Quelle entrée dans un parcours de vie!

 La route rejoint à nouveau les étendues de forêt

«Un orignal!» s'exclame Nayla, qui pointe l’animal du doigt pour que Fibie puisse le voir.

L’original nous regarde, il est positionné au milieu de la route. Gigantesque, nous sommes impressionnés par sa taille et par son assurance. Cette femelle n’est pas du tout craintive. Nous voulons être sûrs qu’elle n’est pas accompagnée d’un petit, car dans ces conditions, elles peuvent être très agressives. La voilà qui part se cacher dans les buissons. Nous sommes totalement fascinés, malgré sa taille aussi grande qu’un gros cheval, elle se fond complètement dans le paysage. Comment est-ce possible? Il nous faut regarder attentivement pour finalement la repérer juste à 5 mètres de la route. Alors que nous poursuivons, je me retourne et vois sa tête curieuse sortir des feuillages.

Nayla profite de ces espaces pour rouler toute seule

«Mais si un orignal peut se cacher, on a certainement dû rater d’autres animaux», s’exclame Nayla.
- Oui nous avons certainement été observés, répond Xavier.

Céline, Nayla

 

Retour au blog